Magazine Journal intime

Voyage de balle

Publié le 21 septembre 2011 par Patrick73

Voyage de balle

Le fameux Parc de Cooperstown


Au printemps, j'ai eu l'occasion de faire deux voyages qui avaient comme prétexte le baseball. Deux expériences différentes dans l'univers de Doubleday.
Cooperstown
Honnêtement, je dois vous dire que j'ai été assez déçu du temple de la renommée du baseball! Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais le musée m'a laissé le goût amer d'une fausse balle! Et que dire de la section entièrement réservée au sport du cricket! Pour moi, simple banlieusard vivant en Amérique du nord, un cricket c'est un insecte! Et pour moi les insectes n'ont qu'une seule fonction, être écrasés. Je conçois que ce sport est un culte au Sri-Lanka et au Pakistan et qu'il a des similitudes avec le baseball, mais de là à en faire une section importante du baseball hall of fame, c'est une autre idée à saveur de fausse balle!!
Par contre, la boutique du musée était tout à fait incroyable! Un genre de paradis pour adulte qui veut rester petit. Les tasses, les verres, les lunettes, les drapeaux, les tapis, les à peu près n'importe quoi que vous voulez à l'effigie de votre équipe préférée! Que dire des affiches à faire encadrer... tout simplement à vous couper le souffle. Moi en tous cas, pendant un instant, j'ai arrêté de respirer!
La section des nominés était fantastique! Aller voir tous ces anciens joueurs et leur plaque, c'était assez impressionnant pour l'amateur de balle que je suis! En entrant dans ce lieu mythique, on se sentait comme dans un salon funéraire tellement que le moment était solennel. J'avais le goût de pleurer, mais j'ai retenu mes larmes d'ancien partisan des Expos quand je suis arrivé devant la plaque de Gary Carter. Je me disais que j'aurais l'air un peu ''crinké'', alors j'ai opté pour la poussière dans les yeux!
De voir de mes yeux les plaques de Babe Ruth, Ted Williams, Josh Gibson et tous les autres, c'était comme un rêve qui devenait réalité! Je n'ai pas touché aux plaques, par respect.

Voyage de balle

Moi #8, Babe Ruth #3 et Ted Williams #4


Par-dessus tout, ce que j'ai préféré de mon voyage au pays de l'oncle Sam, c'est le chemin pour se rendre dans le magnifique village de Cooperstown!
Quelle bonne idée de mon partenaire de route (Justin) de nous avoir fait passer par les p'tites routes de campagne, au lieu de prendre le ''highway''!
Les villages délabrés par le temps, les maisons laissées à l'abandon, un squelette prenant une bière sur une table à pic-nic (d'où l'expression « prendre son temps »), des églises pleines faites en bois, des montagnes à perte de vue, des Hillbilly's à perte de vue, des pancartes figées dans le temps.
Une vraie fin de semaine signée baseball. En montant, le vendredi dans le soir, sur la route 87, nous écoutions le baseball du Boston à travers la radio officielle des Red Sox. Une route parfaitement illuminée dans le noir, avec les commentateurs américains comme ''background'' à travers les Adirondacks. Une fois rendus à Latham nous attendaient notre motel Super 8 et notre super mi-homme mi-mauve commis au comptoir! Une autre game de balle à la télé des Yankees, qui affrontaient les Rangers du Texas. Au son des bâtons et des Coors light, nos paupières tombaient au même rythme. Nous avons ronflé doucement jusqu'au lendemain matin. Deux gars et du baseball en toute simplicité, voila la genèse de notre voyage!
Aux pays des Capitales
**Au moment où j'écris ces lignes, j'écoute via l'internet, directement sur CHRC 800, la finale entre les Capitales et le New Jersey. Voilà le pourquoi de ce texte. Nostalgie, quand tu nous tiens...**

Voyage de balle

Le magnifique stade municipale de Québec


Quelque part au mois de juin, j'ai eu la chance d'assister à une partie de baseball dans le magnifique stade municipal de Québec. Les Capitales affrontaient les Colonials de Pittsfield dans un match de la ligue indépendante Can-Am! Un stade bâti dans les années 30. Un champ de rêve pouvant contenir 5000 sièges!
Québec, avec ses allures européennes mais son âme purement américaine! La vieille Capitale est avant tout une ville de sport. L'une des meilleures qui soit pour encourager ses événements et ses équipes. En espérant que nous aurons nous aussi une équipe dans la région de Montréal un jour dans cette ligue! Si la ligue existe encore!
Vers 18h00, nous nous sommes retrouvés sur la terrasse pour le souper et la pratique au bâton des Colonials. Broue, hamburgers à saveur de méchoui, chips et popcorn étaient au rendez-vous!
En entrant dans le stade, on pouvait sentir immédiatement le baseball. Ça sentait le baseball à plein nez! On se serait cru dans un stade triple AAA, soit à Durham, Pawtucket ou Toledo! Je pouvais entendre les bâtons claquer les balles et les préposés arroser le terrain avant le match!Le baseball, c'est ça et rien d'autre. Ma famille avec moi, mes amis et plein de vrais amateurs tout autour de nous.

Voyage de balle

Scott  Knazek #8


Pendant le réchauffement, le catcheur des visiteurs Scott Knazek est venu nous dire bonjour dans un français misérable, mais comme on dit, un dix pour l'effort.
Un bonhomme sympathique avec un beau p'tit cul qui a fait réagir nos femmes! Il nous racontait que les meilleurs joueurs de la ligue faisaient autour de 2000 dollars par mois pour jouer dans la ligue!
Il disait que la plupart des gars de la ligue gardait toujours un espoir d'aller jouer dans les majeures ou d’y retourner! Il a aussi pris le temps de s'amuser avec nos enfants. Un vrai bon gars, ce Scott, un vrai joueur de baseball dans la tradition de ce que devrait être un jouer de balle! Lui, il a compris que le baseball, c'est la famille avant tout!
Nous étions déjà bien assis à nos sièges quand tout à coup arrive, pour les enfants et les partisans des Capitales, la fameuse grosse mascotte Capi! Encore là, l'organisation de Québec sait comment faire. Je suis obligé de dire que leur mascotte était quelque chose, moi qui déteste toutes les mascottes du monde!

Voyage de balle

Capi


Quel plaisir d'être assis aux côtés de ma charmante blonde avec mon gars qui dormait dans sa poussette pendant que ma fille frappait à qui mieux mieux sur tout ce qui bouge avec son bâton des Capitales!
J'ai fait vivre à ma blonde la vraie de vraie expérience d'une game de balle à l'extérieur. Bonne nouvelle les gars, et je cite ma blonde:
-(Karine)
C'est une expérience à répéter. C’est plaisant!
Je ne pouvais demander plus ce soir-là, j'étais même prêt à sacrifier une victoire des Capitales! Il faisait bon de voir le catcheur Pierre-Luc Laforest et le lanceur Karl Gélinas.
Nous avons perdu la game, mais avant la fin nous avons chanté ''Take me out to the ball game'' en 7ième manche évidement, et nous avons chanté en cœur, ma blonde et moi, ''Sweet Caroline'' en 8ième manche, comme au Fenway Park! L'une de mes plus belles soirées de sport à vie, en avant des games du Canadiens, des Alouettes, du Titans!

Voyage de balle

Le stade sous les réflecteurs


Nous avons eu droit à de magnifiques feux d'artifice après la game pour conclure cette belle soirée au pays des Capitales. Les p'tits comme les grands avaient les yeux ronds comme des trente sous...

Voyage de balle

Juliette, ma fille, Justin et Charlotte


Ce soir-là, nous avons goûté à la magie du baseball à coups de prises, de balles, de buts volés, de broue, de pop-corn, de vagues, de chansons et de famille!
Merci aussi au monde de Québec, du vrai monde, du vrai bon monde!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patrick73 243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte