Magazine Journal intime

Une épidémie de crises

Publié le 02 mai 2005 par Athénaïs De La Taille
Hier toute la journée on a pas arrêté de parler devinez de qui eh oui de Jean-Eudes bien sûr en train de bronzer dans mon jardin tranquillement vu que mes parents étaient partis déjeuner au Chalet des Iles dans le Bois de Boulogne avec Philippe et Madiouba sa nouvelle copine sénégalaise qu’il a choisie à cause de son subconscient qui veut se venger de Marina comme dit Maman. Bref on a tellement discuté de la soirée de samedi qu’on a failli frôler l’overdose de Jean-Eudes quand même il faut dire que ça nous a fait super plaisir de le revoir sauf Joséphine qui depuis est super bizarre elle arrête pas de tirer la gueule je sais pas pourquoi elle a peut-être un problème avec José vu qu’elle est même pas passée le voir ce matin sur le chantier. La cerise sur le bouquet c’était ce midi chez Thé Cool quand Joséphine s’est pointée elle était fagottée comme un as de pique comme dit Tante Madeleine qui adore jouer au bridge elle avait un ensemble Armani Jeans de la saison dernière son brushing mais un peu raté et presque pas maquillée tout de suite je me suis dit elle est en train de choper une dépression comme Rania l’autre jour une sorte d’épidémie de crises quoi j’ai pensé je commence à être douée pour les diagnostics moi je vais bientôt faire la concurrence à madame Rosa mais sans l’odeur de civet pourrie bien sûr. Ben alors ma chérie t’as eu un problème de pressing ou quoi a fait Rania avec son teint éclatant de pêche de Birmanie grâce au nouveau soin hydra déstressant à l’acide hyaluronique qu’ils lui avaient fait ce matin en cabine chez La Prairie avenue Victor Hugo hein quoi qu’est-ce qui se passe a dit Joséphine comme si elle était un funambule et qu’on venait de la réveiller d’ailleurs normalement il faut surtout pas sinon la personne incriminée peut en mourir dans son sommeil il paraît. Sur ce Joséphine elle a commencé à regarder ce qu’elle avait sur elle comme si c’était du vomi de chat et il y a rien de plus dégueulasse je le sais vu que Ramsès II le chat de cette erreur de la nature de Youni mon ex avait dégueulé une fois sur mon foulard Hermès et j’avais dû le jeter à la poubelle le foulard pas Ramsès II même si sur le coup j’aurais bien voulu. Bref on aurait dit qu’elle sortait d’un cauchemar Joséphine quand elle a constaté le désastre de son accoutrement elle s’est mise à chialer tout ce qu’elle pouvait Virginie la patronne de Thé Cool nous a même filé une boîte de Kleenex tellement ça coulait prévois du rab et aussi de l’eau et des serviettes chaudes j’ai dit on sait jamais il faut dire que je commençais à avoir l’expérience de ce genre de cas clinique j’aurais même pu remplacer le docteur Ross dans Urgences. On lui a fait boire un peu de Taillefine vanille à Joséphine ça allait déjà mieux et quand elle a réussi à peu près à parler sans respirer comme un mammouth préhistorique géant style Godzilla elle a dit je sais plus où j’en suis les filles c’est horrible j’arrive pas à me le sortir de la tête vous avez vu comme il est trop beau toutes les filles étaient HS c’est la classe internationale quoi ouais ça c’est vrai c’était hallucinant a fait Anne-So ah la la quand je pense que je l’ai jeté comme une vieille chaussette a un peu crié Joséphine eh oui ma vieille je pense qu’on peut dire que t’as fait la connerie de ta vie a dit Rania en soufflant sur ses ongles pourtant ils étaient secs vu qu’elle avait fait sa manucure deux jours avant. Là-dessus Joséphine s’est remise à pleurer comme un saule toute la boîte de Kleenex y est passé et même le rab j’avais bien calculé on a essayé de la consoler comme on pouvait moi j’ai rien dit mais je la trouvais pas très sympa Joséphine elle aurait pu me prévenir qu’elle avait jeté José avant d’être une vieille chaussette c’est quand même d’abord le chef de mon Hicham je fais quoi moi maintenant.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Athénaïs De La Taille 4 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte