Magazine

Un archipel de solitudes

Publié le 20 novembre 2011 par Noug
Un archipel de solitudesUn pays. La mer autour. Et trois frères, d’à peine un an de différence d’âge. Ils se sont donné rendez-vous dans la maison familiale où ils ont grandi.
Il y a le cadet et l’aîné : Pat et Tik, toujours restés au pays, et le dernier frère Dolor, parti vivre de l'autre côté de l'océan.
Depuis l’enterrement de leur mère, leur seul et dernier parent, ils ne se sont jamais revus. Cela doit faire maintenant cinq ans… ou plus.
Tik habite toujours la maison de famille. Et pour un motif qu’aucun des deux autres ne s’explique de la même façon, c’est lui qui a pris l’initiative des retrouvailles. Même si la question n’est jamais posée clairement, chacun tente de justifier à sa manière les raisons de ce long silence entre eux. Sous le regard fixe de la mère, dont le portrait trône sur un mur, les souvenirs libèrent la parole. Ils ont tous trois vécu certains événements de la vie sociale, mais pas de la même place, ni avec le même regard.
Pat et Tik se révèlent tour à tour pathétiques ou amusants à travers une évocation différente de leur jeunesse et de la vie dans cette maison et son quartier. Dolor, comme le suggère son surnom, était le souffre-douleur, le porteur d'eau, ou de chandelle. Il raconte lui aussi. Mais les autres déconstruisent son souvenir : "Ou pa moun-isi ankò".
Pourquoi le benjamin est-il parti vivre ailleurs ? Les aînés justifient-ils pourquoi, eux, restés au pays, ont-ils garder leurs distances ? Quel lourd secret taisent-les trois frères ?
Mémoire en mosaïque, en puzzle, en archipel de solitudes...
Un masko et un tournéviré sans fin, en orbite, autour de la vérité.
Mise en scène : José Jernidier
Auteur(s) : Frantz Succab
Avec : Dominik Bernard - José Jernidier - Harry Baltus
Date(s) : 23/11/11 (19h00)
Lieu : Amphithéâtre Gerty Archimède (Saint-Claude)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog