Magazine Journal intime

The Dark Side

Publié le 18 décembre 2011 par Semie
Voilà, c'est fait.
J'ai signé.
Pour un an.
Avec la Gestapo.
Au secours.
J'ai vraiment l'impression d'avoir vendu mon âme au Diable. Moi, qui recherche depuis toujours la liberté, qui ai tout fait pour rester sans attaches. Moi, qui ai horreur de la routine, qui milite en faveur des consultants.
Mais qu'est-ce qui m'a pris?
J'ai comme deux ou trois boulets autour du cou. C'est psychologique, je sais, mais je me sens prise à la gorge.
C'est juste un an. Si je réussis à y rester un an...
Je ne sais pas ce que j'ai, mes collègues sont super contents que je reste, je ne me tue pas à la tâche, j'ai un bel horaire, je suis à la maison à 16 h.
C'est juste que j'ai pris une décision qui va contre mes principes. Je suis en train de m'enraciner. Et je n'aime pas ça.
Pourquoi l'ai-je fait, me demandez-vous?
Le salaire est très bon, les collègues sont super, la paresse aussi peut-être? Je suis très fatiguée depuis quelques mois, et le travail n'est pas stressant ni trop demandant. C'est parfait jusqu'à ce que je me remette complètement sur pieds.
J'ai vendu mon âme à la Gestapo.
Quand j'ai signé, j'ai remercié Goering pour l'opportunité. Elle a répondu :
Nous somme regagnants.
On verra bien!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :