Magazine Bd & dessins

Top 10 cinéma 2011

Publié le 31 décembre 2011 par Jabb

1) Winter bones

winters-bone-poster
 

Suivre Ree à la recherche de son père dans les terres désolées des orzachs est un voyage marquant. On est pris par cette histoire, par cet univers avec ses codes, l’omerta existe aussi la bas, avec ses trognes, ici les gens sont gros, moches, vrais. L’actrice est formidable, John Hawkes dans le rôle de teardrop est phénoménal. Le film est dur, limite abrupt mais c'est un grand film, celui qui m'a donné envie de retourner vers un cinéma moins popcorn plus réaliste.

2) incendies

 

incendies-film

Un scenario implacable porté par des acteurs qui joue juste, l'alternance passé présent de cette fille qui cherche son passé et trouve celui de sa mère, Lubna azabal qui porte en flashback l'existence de cette femme forte. Un grand film quebequois. Point commun de mes deux premiers films de cette année, ce sont des films d'héroïnes, des femmes qui luttent pour leurs destins, pour leurs familles, 2011 année de la femme, pas vraiment la suite révèle plutôt des films des mecs. 

3) the murderer

 

affiche-the-murderer

Je ne sais pas si c'est moi, mais cette année 2011 je n'ai pas eu l'impression que le choix en film asiatique c'est fait moins présent que les autres années, pas ou peu de polar chinois mais au moins deux bombes coréennes, même si ce murderer de Hong-Jin na l'emporte haut la main, je citerais quand même "j'ai rencontré le diable" qui se glisse au moins dans le top 20. mais revenons à the murderer, deux films en un, une vaine réaliste d'abord, un pauvre mec, taxi et joueur qui va accepter un contrat en Corée pour se refaire, puis le film bascule dans une course poursuite sanglante entre le taxi et sa Némésis (et là je vous jure qu'on est pas loin de résident evil tellement l'opposant parait indestructible). C'est très brutal, très violent mais bon moi j'en redemande. J’en redemandais déjà devant son précèdent film the chaser, et donc j'attends son prochain avec une certaine impatience. 

4) Warrior

 

Warrior-Movie-Action-2011-3

Encore un film de mec. Deux frères qui font du mixed martial art, et un père alcoolique, des problèmes de famille et la baston comme moyen d'exister. De mon point de vue on tient là le Rocky des années 2010. Le film est long, mais les dernières 40 minutes représentent le meilleur final d'un film de sport que j'ai vu depuis longtemps, on est capté, accroché, lessivé. Tom Hardy est impressionnant, j'ai hâte de le voir en bane dans Batman.

5) drive

 

Drive-Movie-Poster-And-Trailer-2011

De valhalla rising, Nicolas Winding Refn a transposé dans drive, son héros monolithique et des plans contemplatifs et une violence radicale. Drive reste plus facile d'accès son univers étant moins aride que celui du guerrier silencieux, des gangsters, des casses, de l'amour, une musique envoutante, nous conforte pour mieux nous conduire ou il veut, Ryan Gosling, Mads Mikalsen même combat.  

6) la planète des singes les origines

 

la-planete-des-singes-origines

Des fois on va voir un film comme ça, parce que c'est une franchise, parce qu'on est faignant, et qu'il est plus facile de ce taper un blockbuster qu'un film d'art et d'essai, et puis des fois on a une bonne surprise parce que même si il y'a quelques passages imposés on se retrouve devant un bon film de science-fiction, qu'on oublie bien vite ce singe en image de synthèse pour ne voir que le personnage. Que l'on peut raccrocher sans mal, ce prequelle a nos souvenirs d'enfant quand devant Charlton Eston et sa statue de la liberté on se demandait mais comment on en est arrivé là. Ce film en est une belle réponse.

7) détective Dee

 

original_540678

Ce film n'est pas parfait, quelques effets spéciaux bien cheap, mais ça fait un bien énorme de retrouver du vrai tsui hark toujours aussi généreux, toujours aussi chaotiques et pourtant maitrisé. Bon c'est vrai j'avoue, je me suis quand même refait un petit the blade et time and tide parce qu'il était encore meilleur à ce moment-là, mais ça fait du bien.

8) Harry Brown

 

harrybrown

Qu’il ne fallait pas faire chier Michael Caine on le savait déjà depuis les années 70, il nous démontre que c’est encore le cas en 2011. Le film est brutal, cru et un peu glauque, bon il est réac aussi mais on ne va pas se mentir c’est un film de « vigilante » et dans le registre le père Michael montre beaucoup moins d’humanisme que le père Clint « mais bon » Les méchants sont méchants, très méchant s’en est limite atavique, ils n’ont aucune morale et aucun but… Qu’est-ce que c’est bon de retrouver un Michael Caine toujours aussi charismatique, toujours aussi impressionnant dans un premier rôle ( parce que bon valet de Batman c’est sympa, mais voilà quoi). En jouant la vieillesse de ces rôles passés on pourra tranquillement ranger celui-là a cote de Rocky Balboa et Gran Torino. Oui bon c’est vrai je ne suis pas objectif, j’adore Michael Caine.

9) Sucker punch

 

sucker_punch_05-568x1024

Vu la façon dont ce film c'est fait défoncer par à peu près tout le monde, il me serait facile de le placer dans les plaisirs coupables mais non en fait, j'aime bien ce film et je le revendique. Je ne peux pas nier le maniérisme de Snyder mais moi je l'aime bien son maniérisme, les images sont magnifiques, une petite babydoll en jupette qui affronte 3 samouraïs énorme avec deux flingues et un sabre, ça tient du fantasme oui certes, mais c'est la sur l'écran et putain c'est très bien fait. Le scenario n'est pas aussi basique qu'il en a l'air, voire il vous perd un peu en route si on y regarde d'un peu trop près, mais finalement on n’est pas là pour ça, on est là pour voir des belles images en écoutant un B.O  qui contient quelques remix/cover très bons, comme ce sweet dream en intro. Un vrai bon plaisir graphique.

10) London boulevard

 

londonboulvard

là on est plus dans le plaisir coupable, j'adore l'ambiance qui se dégage de ce film, l'histoire n'est pas nouvelle et parfois bien mieux traiter qu'ici (l'impasse de de palma par exemple) mais je trouve Colin Farrell absolument impeccable en gangster qui sort de prison et qui veux vivre normalement, il était déjà dans le top 10 l'année dernière avec ondine, l'année d'avant avec bon baiser de Bruges, à croire que ça va devenir un de mes acteurs préférés maintenant qu'il est revenu de quelques mauvais choix de carrière et qu'il évite un peu la presse people. Keira est aussi très bien, en actrice fragile. Non ce film est un petit plaisir.

Pire film de l’année :

low-cost-film

je pense que cette année le grand gagnant est low-cost. Quelques reussites dans la comedie francaise de cette année 2011 ( intouchable, une pure affaire, the artist) ne peuvent faire oublier le tres faible niveau qui y regne actuellement, scenario inexistant, gag a la ramasse, comique de one man show qu’on veut nous faire passer pour des acteurs, dialogue insipide,  pourtant on savait en faire des comedies, des grands films droles. j’espere que ça va se redresser, et qu’on va enfin nous reproposer des films populaires.

Le film decouvert avec un peu de retard:

(Le nom des gens)(poster)Le_noms_des_gens_poster

une comedie francaise justement, le nom des gens que j’aurais du aller voir au cinema tellement cette comedie legere, fine, drole m’a emmener dans son univers le temps de son visionnage. Gamblin et Forestier y sont parfait. Un vrai coup de cœur. 

Grosse année en volume plus qu'en qualité, 53 films vues en salles, 667 en tout... ouais j'ai pas eu grand chose a faire cette année, et un arret maladie qui m'a permit de voir beaucoup de choses :)

Bon y'a plus qu'a attendre 2012, et y'a deja du tres lourd de prevu, un batman, un hobbit, des aliens... Rahhhhh


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jabb 276 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines