Magazine Humeur

Il faut tuer Chantal Sébire

Publié le 07 mars 2008 par Maldoror

Il faut la tuer, parce que ce ne serait pas un meurtre, mais un acte humain, la décision d'une société évoluée, qui ne ferait pas passer avant ses principes humanitaires, des considérations religieuses d'un autre âge. Une société qui réagirait aux évènements avec la vision d'une société du 21ème siècle, non avec celle d'une société du 19ème.

Il faut tuer Chantal Sébire, parce qu'elle nous le demande, de toutes ses forces et de tout son courage. Et il en faut, du courage, à cette mère de famille de 52 ans, pour affirmer, entourée de ses enfants, qu'elle veut mourir.

Chantal Sébire est atteinte d'une maladie incurable et mortelle, qui la défigure et la fait souffrir atrocement. Elle ne veut pas qu'on la plonge dans un état semi-végétatif en attendant que son coeur lâche sans même qu'elle ne s'en rende compte. Elle ne veut pas s'en aller mourir loin de chez elle, en Suisse ou ailleurs, là où l'euthanasie est légalisée, là ou les sociétés ont évoluées. Elle veut mourir au milieu des siens, pouvoir leur dire adieu, partir entourée de ses enfants. Tous les français comprennent cela, tous les français soutiennent ce combat.

Elle souffre atrocement, elle sait qu'elle va mourir. Alors tuons-là. Monsieur le Président de la République Française, vous prônez la rupture ? Vous pensez vraiment être le président du 21ème siècle ? Vous pensez pouvoir tout faire ? Eh bien faites donc ceci : faites voter une loi qui autorise l'euthanasie volontaire en France. Monsieur le Président de la République Française, ne laissez pas votre intérêt pour votre électorat catholique réactionnaire primer sur votre volonté de faire entrer la France dans le 21ème siècle. Les Français, dans leur immense majorité, veulent que Chantal Sébire puisse mourir au milieu des siens.

Monsieur le Président de la République Française, je vous le dis, je vous l'affirme, je vous en conjure : pour notre salut à tous, pour notre société, pour nous-même, et pour elle, il faut tuer Chantal Sébire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (5)

Par Rosie
posté le 14 mars à 12:27
Signaler un abus

Tuer Madame Sébire n'est pas le terme exact, mais plutôt aider Madame Sébire à partir dans la dignité.

Madame Sébire n'en peut plus de souffrir et Rachida Dati nous parle des droits de l'homme, du droit à la vie. Où sont les droits de Madame Sébire dans tout ça ? Est-ce une vie de souffrir ? Est-ce une vie pour ses proches de la voir souffrir ? Je comprends et soutient le combat que mène Madame Sébire. Désolée le chafoin mais je ne suis pas d'accord avec vous, le suicide et l'euthanasie ne sont pas comparables. Aider un être à partir dignement parmis les siens (être qui de toute façon va mourrir dans d'atroces souffances) devrait être un droit, c'est de l'humanité.

Par Manie
posté le 13 mars à 16:37
Signaler un abus

Je comprends la situation de Mme Sébire et la soutient dans sa démarche. Elle ne vit pas elle souffre et atrocément en plus. Il faut que son appel au secours soit entendu. et pour le message posté de "le chafouin" tu parles de dépréssif mais Mme Sébire n'est pas seulement dépréssive mais défigurée et très malade. La dépression se guérit sa maladie est incurable. Et puis je trouve ça dur de parler d'assistanat !Et puis tu peux pas comprendre sa souffrance tu n'es pas à sa place ...

Par le chafouin
posté le 13 mars à 13:35
Signaler un abus

"Les Français, dans leur immense majorité, veulent que Chantal Sébire puisse mourir au milieu des siens"

Je me méfie des majorités surtout sur des sujets emotionnels comme celui-là... Une majorité des français est également pour la peine de mort. Moi, je suis contre et je trouve qu'on s'en porte très bien sans. Idem pour cette dame. Je comprends sa souffrance mais je ne vois pas pourquoi elle prend ainsi à témoin la société. Des tas de dépressifs se suicident tous le sjours et ne demandent pas l'autorisation à l'Etat d'être assistés.

Par JOSEPHINE
posté le 13 mars à 11:13
Signaler un abus

en mai 2004 est passé un reportage (je ne me souviens plus de la chaîne) sur un homme Suisse qui avait choisi de partir dignement. On a pu le suivre jusqu'à son dernier souffle ; quelle émotion et surtout quel courage, pourquoi refuser à cette pauvre femme le droit de chosir sa fin et lui imposer une telle souffrance, elle veut mourir dans son pays et malheureusement cela lui est refusé, il serait temps de prendre enfin conscience de ce problème et arrêter l'HYPOCRISIE de toute une société.

Par waby07
posté le 09 mars à 14:25
Signaler un abus

SVP aider là, nos animaux ont le choix ; les 3 mots sur nos pièces n'ont aucune signification? aider là on doit se mobiliser pour cette femme et tous les autres qui souffre dans le silence. mr sarkosy s'il vous plait bouger vous pour une chose utile.

A propos de l’auteur


Maldoror 2485 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine