Magazine Journal intime

[visite] histoires (de) belges

Publié le 11 février 2012 par Tilly

Le Cafe Metropole à Bruxelles (taverne de l'Hotel Métropole)Dans les bons fauteuils chesterfield du Café de l'Hôtel Métropole, place De Brouckere, nous étions réunis mercredi autour de Dorothée Blancklien. Il y avait là Dominique Vautierlien, Jean-Baptiste Baronianlien, et d'une certaine façon Jacques Sternberglien puisqu'il était au centre de la conversation.
Jean-Baptiste Baronian était arrivé le premier et en attendant Dominique Vautier, la nièce de Jacques Sternberg, Dorothée avait fait les présentations. L'écrivain belge a rencontré régulièrement Sternberg tous les mois (à certaine période en présence de Dorothée) pendant une vingtaine d'années, et presque jusqu'à la fin de sa vie. Jean-Baptiste Baronian a publié avec succès de nombreux polars, ressemble pas mal à Philippe Noiret avec une élégance plus discrète, et préside l'association des amis de Georges Simenon. Il me dit qu'il est aussi l'auteur de biographies et d'essais sur Baudelaire, Verlaine et Rimbaud. Moi :
— ... Rimbaud... mais alors vous devez avoir croisé Suzanne Briet !
Sa surprise m'amuse, j'ai tapé dans le mille on dirait.
En effet il travaille en ce moment à un Dictionnaire Rimbaud (genre dictionnaire amoureux, sans doute), et justement là, sur l'entrée qu'il réserve pour Suzanne Briet ! Madame Documentation ! Ma Dame à l'antilopelien !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :