Magazine Journal intime

à la Chandeleur

Publié le 19 février 2012 par Moinillon
à la Chandeleurà la Chandeleur

Selon Wikipedia,
« 1) La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple [la Sainte Rencontre] ;
2) Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. »
Une bonne introduction pour parler de la semaine à venir. Cette semaine est en effet la dernière avant le Grand carême — et si la consommation de viande est interdite (elle l'est toute l'année pour les moines) —, en revanche il n'y a aucun jour de jeûne, et c'est traditionnellement la semaine des crêpes, des blini. Nous sommes aussi dans la période d'après-fête de la Sainte Rencontre, qui s'achèvera cette année mardi (au lieu du 9/22 février).

Cette semaine est assez compliquée sur le plan liturgique, car des chants de carême, empruntés au Triode de carême, sont intégrés tous les jours aux offices des Vêpres et des Matines.
Les spécialistes de l'oustav devront chercher les informations dans le Typikon — un ouvrage «byzantin» non traduit en français (à ma connaissance). Les pages consacrées à cette semaine se trouvent à la fin de l'ouvrage dans le chapitre « Grand Carême » : ici en slavon (PDF). (Les non-spécialistes pourront consulter les pages — en russe — des «Indications liturgiques 2012/Bogosluzhebnye ukazania 2012» —20 au 25/02.)
La particularité essentielle est que la Divine Liturgie n'est pas célébrée le mercredi et le vendredi de cette semaine (raison pour laquelle la clôture de la fête de la Sainte Rencontre est reportée à la veille), et l'on récite la prière de saint Ephrem à tous les offices. En principe, on combine l'Octoèque, les Ménées et le Triode de carême. Mercredi et vendredi : on chante l'alleluia. Le plus difficile est sans doute de ne pas s'y perdre dans les canons des Matines, car chaque jour la logique change !
Complication supplémentaire : en raison de l'après-fête de la Sainte Rencontre, pour lundi et mardi, il faudra chercher dans l'oustav non à la fin du Typikon, comme indiqué ci-dessus, mais au mois de février au commentaire (3e ЗРИ/zri lorsque l'après-fête tombe sur...) à la date du 2 février. La particularité essentielle réside dans le fait que l'Octoèque est omis ces deux jours (c'est la norme lorsque l'on se trouve dans la période de pré- ou après-fête de l'une des 12 grandes fêtes).
Ouf !
Les explications ne sont sans doute pas très claires, mais la réalité l'est encore moins... Et comme la majorité des fidèles s'occupera plus des blini que du Typikon — ça ira...

;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine