Magazine Humeur

La Russie place 3 bases militaires en état d'alerte!

Publié le 19 février 2012 par Cheaplabel

trouvé sur leveil2011.com

Cela bouge en ce qui concerne l’Iran et son actualité, deux informations suivant le site israel-actualites.tv qui méritent que l’on se penche dessus. La première est l’état d’alerte pour 3 bases militaires russes puisque ceux-ci ont déclaré que rien ne se ferai sans eux. Autre information, la présence de navires iraniens en méditerranée afin de dévoiler leur puissance de feu. Tout cela n’est pas à prendre )à la légère, cela montre bien que la situation est très tendue et que notre planète est « géopolitiquement assise sur un baril de poudre », la moindre étincelle et c’est la guerre, étincelle qui risque fort de venir d’Israël justement…

EXCLUSIF : la Russie place 3 bases militaires en état d’alerte de combat !

La Russie place 3 bases militaires en état d'alerte!

L’avis de Marco Robin : les Russes font passer un message important : “rien ne se fera sans nous” , En clair quelque soit la solutions envisagée pas les occidentaux, Guerres ou pourparlers , les Russes ne laisseront pas le terrain libre … Et ce sur l’ensemble de la zone qui s’étale de la Syrie au Pakistan ! Il est fort probable que les Chinois sur-enchérissent sous peu ..

Merci à notre fidèle lecteur polonais Eugéne !pour cette info importante … Des bases militaires russes dans le Caucase – en Arménie, Ossétie du Sud et Abhazia – ont été mis en alerte de combat.

Les experts militaires pensent que les Etats-Unis peuvent effectuer des frappes contre l’Iran depuis la Turquie, et que la Géorgie et l’Azerbaïdjan peuvent également être entraînés dans le conflit. Pour se préparer à la guerre d’urgence, les navires de guerre russes dans la mer Noire ont été déployés près de la Géorgie, et une flotte a été déplacé d’Astrakhan en mer Caspienne vers l’Azerbaïdjan …

Alors que les tensions continuent de s’accumuler sur le programme nucléaire de l’Iran, les militaires russes se prépare à un débordement possible d’un conflit à grande échelle dans les régions méridionales de la Russie.

Le gradé plus élevé de la Russie a mis en garde contre une éventuelle attaque contre l’Iran dans les prochains mois. “L’Iran, bien sûr, est un point sensible. Je pense que certains type de décision [de l'attaquer] sera probablement plus proche de l’été, “le général Nikolaï Makarov, chef d’état-major général russe, lors d’une conférence de presse à Moscou.

Il a ajouté que l’Iran était capable de donner “une forte réponse” à l’attaque. Un autre hauts gradés Russe , l’amiral Vladimir Komoyedov a déclaré qu’étant donné l’ accumulation militaires actuelle dans le golfe Persique, la moindre étincelle pourrait déclencher un conflit régional.

Adm Komoyedov, qui dirige le Comité de défense de la Douma , comme attachés militaires étrangers à Moscou que les Etats-Unis pourraient attaquer l’Iran à tout moment maintenant avec un lancement simultané de missiles de croisière Tomahawk à partir de 450 navires de guerre , déployées dans la région.

La Russie est préoccupée qu’ un conflit dans le Golfe Persique , déborde dans le Caucase. L’état-major général russe a mis en place un «centre de situation” pour suivre l’évolution dans le golfe Persique “en temps réel”, selon général Makarov

“Nous analysons la situation heure par heure -et n’excluons aucunes options,” Plus tôt cette semaine l’Iran a déposé une protestation officielle auprès de l’Azerbaïdjan sur l’activité présumé d’ espions israélien en Azerbaïdjan.

Source: israel-actualites.tv

Des navires iraniens en Méditerranée pour « montrer la puissance » de l’Iran

La Russie place 3 bases militaires en état d'alerte!

L’Iran a envoyé des navires de guerre en Méditerranée pour « montrer la puissance » de la République islamique, alors que les tensions avec Israël sont au plus haut du fait de la crise nucléaire et des récents attentats anti-israéliens en Inde et en Thaïlande.

L’Etat hébreu a dit qu’il suivrait « de près » cette opération, la deuxième de ce genre depuis la Révolution islamique de 1979, la dernière remontant à février 2011.

Des navires de guerre iraniens sont entrés samedi en Méditerranée après avoir franchi le canal de Suez, a annoncé le commandant en chef de la marine l’amiral Habibollah Sayyari cité par l’agence officielle Irna.

Il n’a pas donné de détails sur le nombre, la nature ou la mission de ces bâtiments, se bornant à indiquer que cette opération visait notamment à « montrer la puissance de la République islamique d’Iran ».

Les navires en question pourraient être le destroyer Shahid Qandi et le bâtiment de soutien et de ravitaillement Kharg, dont la presse iranienne a annoncé début février une escale de plusieurs jours dans le port saoudien de Jeddah, sur la mer Rouge.

Lors de la première mission de la marine iranienne en Méditerranée en février 2011, deux navires –le Kharg et la frégate Alvand– s’étaient rendus en Syrie pour une escale au port de Lattaquié avant de regagner la mer Rouge et l’Iran.

Ce premier passage de navires de guerre iraniens par le canal de Suez depuis 1979 avait provoqué de vives réactions d’Israël, qui l’avait qualifié de « provocation » et avait mis sa marine en état d’alerte.

Les Etats-Unis avaient lancé de leur côté un avertissement aux navires iraniens, leur demandant de « se conformer aux lois internationales et n’entreprendre aucune action qui pourrait compromettre la sécurité ».

« Nous suivrons de près le déplacement de deux navires pour vérifier qu’ils ne s’approchent pas des côtes israéliennes », a affirmé samedi à l’AFP une responsable du ministère israélien des Affaires étrangères, sans faire plus de commentaires.

La nouvelle mission iranienne en Méditerranée intervient alors que les relations entre Israël et l’Iran sont des plus tendues, alimentées par la crise autour du programme nucléaire iranien et les récents attentats anti-israéliens en Inde et en Thaïlande attribués par l’Etat hébreu à Téhéran.

Les puissances occidentales et Israël soupçonnent l’Iran de vouloir fabriquer l’arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil, ce que dément catégoriquement l’intéressé.

Israël a multiplié ces dernières semaines les déclarations évoquant de possibles frappes contre les installations nucléaires iraniennes, Téhéran menaçant en retour de frapper l’Etat hébreu ainsi que les forces de son allié américain dans la région, mais aussi de fermer le détroit d’Ormuz par où transite le tiers du trafic maritime pétrolier mondial.

Pour des raisons aussi bien politiques que militaires, l’Iran a entrepris depuis deux ans de développer la présence en haute mer de sa marine jusqu’alors cantonnée à la défense des côtes iraniennes à l’est du détroit d’Ormuz. Le contrôle du Golfe, à l’est du détroit, est dévolu aux forces navales des Gardiens de la révolution.

La marine, dont les forces de haute mer sont limitées à une demi-douzaine de petites frégates ou destroyers et à trois sous-marins russes de classe « Kilo », a ainsi multiplié les opérations en mer d’Oman et dans le Golfe d’Aden, en particulier pour protéger les navires iraniens contre les pirates somaliens opérant dans cette zone.

Elle y déploie désormais en permanence au moins deux navires qui ont déjà escorté plus de 1.300 bateaux marchands et ont été engagés dans plus d’une centaine d’affrontements armés avec des pirates, selon des indications données en décembre par l’amiral Sayyari.

Elle y a également fait patrouiller pour la première fois l’été dernier l’un de ses sous-marins « Kilo », et l’amiral Sayyari a annoncé son intention d’envoyer des bâtiments dans l’Atlantique à une date et pour une mission qu’il n’a pas précisées.

Source: israel-actualites.tv

Les moutons enragés

On est en train de mettre les derniers pions en place…ça sent vraiment pas bon.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire