Magazine Humeur

Russie – Poutine qui rit, l’Occident qui pleure….et certains amis russes aussi.

Publié le 05 mars 2012 par Menye Alain
Poutine et Medvedev

Poutine et Medvedev

On ne peut être d’accord sur tout, même avec sa propre épouse. Ainsi, je suis d’accord avec certains amis russes anti-Poutine, qui m’ont fait l’honneur d’une page dédiée sur le conflit libyen, par rapport au refus russe de déstabiliser la Syrie. En revanche, sur la victoire du “Tsar” Poutine à l’élection présidentielle, je pense bien que, ce succès de Poutine, sans bavure, malgré les salmigondis d’une certaine presse, sape le combat hypocrite et nazifiant de l’Occident.

Il n’y a pas de doute, entre ce besoin de transposition ridicule des pseudo démocraties où les citoyens ne peuvent s’exprimer et la soi disant dictature qui vient uniquement de l’est. En l’occurrence, les médias français feraient mieux de s’occuper de leurs machines à voter programmer par on ne sait qui et dont la fiabilité est douteuse. Le succès de Poutine est jugé frauduleux. “Fraude massive” disent-ils. Et quoi encore ?

Avec la Chine, la Russie reste l’un des derniers remparts contre l’impérialisme occidental. Mais, de dire que tout va bien dans ces deux pays-là, c’est jouer les hypocrites au même titre que ceux qui disent que nous vivons, ici, en Occident, dans un monde idéal. C’est faux, hypocrite et plutôt ridicule. Penser le monde de façon manichéenne aussi. C’est la prose macabre de l’Occident qui fait croire à cette voltige ridicule.

De même il y a eu des voltigeurs des lumières en Occident, de même il y en a eu à l’Est du vieux continent. Vladimir Poutine a recueilli environ 63,97% des voix, selon les résultats portant sur 99,30% des bureaux de vote. Le communiste Guennadi Ziouganov obtient 17,18% des voix, le libéral Mikhaïl Prokhorov 7,7%, le populiste Vladimir Jirinovski 6,24% et le centriste Sergueï Mironov 3,84%. Et là, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) entre en danse.

Selon elle donc, la campagne électorale a été “clairement biaisée” en faveur de Vladimir Poutine et d’”importantes irrégularités” lors du décompte des voix. Des preuves, des preuves, pas les images des opposants qui se filment en votant plusieurs fois et tutti quanti. Visiblement, la défaite occidentale est amère. La France, coincée, prend note de la “nette victoire” de Vladimir Poutine mais étudie le rapport de l’OSCE qui signale des fraudes et une campagne biaisé. Le président de la République Nicolas Sarkozy et le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé doivent s’exprimer dans l’après-midi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine