Magazine Poésie

Cap sur les pôles !

Publié le 23 mars 2012 par Lauravanelcoytte

Lot 137. Photo prise par le Dr Levick d'explorateurs survivants en Antarctique, en 1912.

Lot 137. Photo prise par le Dr Levick d'explorateurs survivants en Antarctique, en 1912.

Une vente inédite de documents d'archives célèbre le centenaire de l'expédition polaire de Scott et Amundsen, chez Bonhams, à Londres, le 30 mars

Lot 137. Photo prise par le Dr Levick d'explorateurs survivants en Antarctique, en 1912.

Lot 137. Photo prise par le Dr Levick d'explorateurs survivants en Antarctique, en 1912.

  •   Une vente inédite de documents d'archives célèbre le centenaire de l'expédition polaire de Scott et Amundsen, chez Bonhams, à Londres, le 30 mars.

C'est mieux qu'un catalogue de vente. C'est un livre d'aventures. Celle de l'épopée du pôle Sud, de la découverte de l'Antarctique. Il y a cent ans à peine, atteindre ces contrées extrêmes fut aussi fantastique que de fouler la Lune. Une année aura été nécessaire à Bonhams pour organiser cette vente inédite, consacrée aux pionniers de l'expédition polaire, le 30 mars, à Londres. «The Polar Sale: Scott & Amundsen Centenary » est un hommage à l'exploit réalisé par ces deux explorateurs en particulier, mais aussi à bien d'autres qui apparaissent en 222 lots classés par ordre chronologique et composés de récits de voyage, livres, manuscrits, de lithographies et de photographies. Ce fonds provient pour la plupart de la collection Martin L. Greene, médecin de Seattle.

Cent vingt ans d'histoire humaine et scientifique défilent au fil des pages. La vente commence avec la première expédition russe en Antarctique, réalisée entre 819 et 821, dans un document en langue russe jamais traduit (entre 800 et 1200£, soit 960 et 1440€). Elle prend fin avec la troisième expédition allemande en Antarctique, en 1938-1939, rapportée dans un ouvrage dont c'est ici la première édition, dédicacé à Hermann Göring, et publié par les nazis au milieu de la Seconde Guerre mondiale, en 1942 (entre 1500 et 2000£, soit 1800 et 2 400€).

Âge d'or

C'est un tour du monde des explorateurs de l'âge héroïque de l'exploration polaire. Au lot no 15, surgit le premier Français, Jules Dumont d'Urville, celui-là même qui retrouva la Vénus de Milo au large des îles grecques en 819. Son voyage autour du pôle Sud et dans l'Océanie est à vendre. Le Français l'entreprit sur les corvettes l'Astrolabe et la Zélée, sur ordre du roi Louis-Philippe pendant les années 1837-840. L'œuvre est complète, trente volumes, estimés entre 40.000 et 60.000 £ (soit de 47.980 à 71.970 €) de récits, d'atlas, d'illustrations des données géologiques, géographiques et anthropologiques.

Au cours de ces trente-huit mois de navigation à la voile autour du globe, Dumont d'Urville visita le Chili, le Pacifique, Tahiti, les îles Fidji, Singapour, la Nouvelle-Zélande aussi lors du voyage du retour à travers l'océan Indien, puis l'Antarctique. Après lui, Jean-Baptiste Charcot se lança dans la région polaire de 903 à 905. Son récit, Le Français au pôle Sud, paru chez Flammarion en 1906, est cédé dans sa première édition entre 1000 et 1500 £ (1200 et 1800 €). Le docteur Charcot, récidiviste, est encore au catalogue, avec le journal de sa deuxième expédition sur Le Pourquoi pas?, en Antarctique, de 1908 à 1910 (entre 600 et 700£, 720 et 840 €). Dans le sillage des pionniers affluent des explorateurs de tous bords, britanniques, belges, norvégiens, australiens, allemands, suédois.

Il faut attendre 1911 pour que le pôle Sud soit enfin foulé, le 14 décembre, par l'explorateur norvégien Roald Amundsen, qui coiffa au poteau son grand rival britannique, le capitaine Robert Falcon Scott, dont l'équipage n'arriva que le 17 janvier 1912. Amundsen survolera également bien plus tard le pôle Nord en dirigeable en 1926, devenant le premier à avoir joint les deux pôles. Leur exploit arrive au lot 82, avec un portrait de Roald Amundsen. Une photo sépia dédicacée montre l'explorateur en complet et feutre sombre coiffant un regard clair (entre 3000 et 4000£, 3560 et 4 800€). Plusieurs ouvrages relatent son récit. Des petites cuillères d'argent sont frappées de l'exploit.

Robert Falcon Scott, lui, apparaît d'abord sur une huile figurant son navire, le baleinier Terra Nova quittant Cardiff le 15 juin 1910 (lot 92, entre 7000 et 9000£, 8400 et 10.800 €). Une aura singulière entoure les documents concernant Scott et ses compagnons, morts pendant le voyage du retour. D'autres figures de cet âge d'or de l'exploration en Antarctique figurent au catalogue: Bowers, Shackleton. Après les écrits, une seconde vacation consacrée à l'épopée polaire suivra le 4 décembre prochain, à Londres: «The Polar Sale II» comprendra le matériel utilisé lors des expéditions arctique et antarctique.

» Toute l'actualité des enchères avec Le Figaro Enchères


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines