Magazine Humeur

10 personnages gays chez Disney

Publié le 23 mars 2012 par Vinsh
10 personnages gays chez Disney
C'est fou le nombre d'images pornos sur lesquelles on tombe quand on tape "disney gay" dans Google. Les souvenirs d'enfance, ça vous travaille... Mes betteraves sucrières, c'est pas vraiment le principe de la pop culture de glisser de la référence pédé partout (quoique), mais bon, parfois, quand on a le gaydar à zéro, on cherche des terrains d'entraînement. Et puis je suis nerveusement fatigué, en ce moment, j'ai besoin de gymnastique intellectuelle. Quand on pense à l'univers Disney, on a du mal à y voir des invertis à tous les coins de rue. Ce serait même plutôt l'inverse : si les longs-métrages de fin d'année qu'on allait voir avec l'école parce que la prof de grammaire avait la flemme de se fader le rappel des règles COD-COI ont eu un impact sur notre fragile psychisme de gnafrons pas finis, c'est plutôt celui d'une cellule familiale hétérosexuelle triomphante face à l'adversité de gros méchants moches généralement célibataires et pas queer du tout. Et pourtant, quand on y pense, certains personnages sont un peu tendancieux, au point d'y voir des clins d’œil à nos amis les LGBT (oui, bon, je fais partie des LGBT, je sais). J'en dénombre une dizaine, mais franchement je suis pas non plus un expert en Disneyphilie, alors...
10 personnages gays chez Disney
10) Timide
C'est une question de perception personnelle, mais sa niaisitude profonde et sa gêne avec la gent féminine me l'a toujours rendu éminemment suspect. Là où tous les autres nains draguent sec la pauvre Blanche-Neige (qui n'a jamais l'air de s'inquiéter de finir en gang bang sur les sept lits miniatures sur lesquels elle pionce pendant que sept mecs dorment à l'étage en-dessous), le pauvre Timide se contente de rougir et de cueillir des petites fleurs. Gay.
10 personnages gays chez Disney
9) Le Génie
Asexué comme il se doit, le génie d'Aladdin présente la particularité, contrairement aux autres personnages du film, de n'être à aucun moment confronté à une opposition/attirance féminine (quoique ce brave Abu est peut-être une copine aussi, tiens). Bon, j'avoue, c'est probablement parce qu'il est le seul représentant de son espèce, hein. C'est donc un peu light comme indice, mais si on y ajoute son bouc, ses bijoux à la Mister T, son physique de gym queen, ou encore le fait qu'il n'aime rien tant que se travestir et être le centre d'attention partout où il passe... Et puis, il a quand même organisé une crypto-Gay Pride dans Agrabah pour son pote Aladdin, quoi.
10 personnages gays chez Disney
8) Lucifer
Retrouvé seul, abandonné dans une cage par sa famille vraisemblablement composée de vilaines souris anti-gros homophobes, le naïf souriceau Gus est peut-être le personnage le plus gay de Cendrillon, mais il est forcément dépassé par cette follasse poudrée de Lucifer, toujours dans les pattes de la très vilaine belle-mère tel un Mark St James collé aux basques de sa Wilhelmina Slater pour préparer un sale coup (oui, je vais loin dans les comparaisons, je ne vois pas où est le problème).
10 personnages gays chez Disney
7) Big Ben
Chez Disney, tout le monde est asexué, ou presque. Néanmoins, chaque pot a son couvercle, ou presque, également. Quand il n'y a pas un love interest pour le personnage, il y a au moins une interaction avec un personnage du sexe opposé pour exprimer clairement son hétérosexualité supposée. Big Ben (Cogsworth en anglais), n'a pas cette chance, contrairement à ce gros tombeur de Lumière qui se tape le plumeau (ou plutôt la plumelle). En plus d'être forever alone, le pauvre Big Ben est un peu maniéré (position de majordome oblige) et réduit au rôle de confident / conseiller des autres dans le cadre de leurs affaires de cœur. Come on.
10 personnages gays chez Disney
6) Frank
Le malheureux lézard complètement hystérique de The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous), qui avait peur de "finir en sac à main", était portant très drôle, mais on n'en a plus jamais entendu parler ensuite. Probablement un odieux complot de la censure hollywoodienne dû à sa queeritude affirmée (ou, plus probablement, parce que le film s'est sévèrement planté au box office à sa sortie)...
10 personnages gays chez Disney
5) Baloo
Les bears asexués mais qui aiment quand même danser et remuer du popotin (si possible en se déguisant en femelle gorille pour allumer une bande de gibbons et d'orang-outans en rut) sont forcément suspects.
10 personnages gays chez Disney
4) Pumbaa
Encore un malheureux outsider lâchement abandonné par les siens à cause de sa différence et condamné à la marginalité... Bon, ok, j'exagère : ça se voit pas forcément dans le film, où il fut le premier personnage de l'univers Disney à péter à l'écran, mais dans la série animée (au demeurant très drôle) qui avait été créée pour ré-exploiter le potentiel comique du duo Timon et Pumbaa, on sentait quand même confusément que ce dernier était un peu gay sur les bords. Entre les multiples prétextes que le duo trouvait pour se travestir et leur relation de "colocataires" inséparables, ils étaient délicieusement crypto-gay. Timon, avec sa mauvaise foi et son caractère outrageusement dominant, pouvait faire illusion (genre le mâle alpha, quoi), mais cette crème de Pumbaa, toujours le cœur sur la main (sur la patte ?) et prêt à aider les gens, était le moteur positif du couple, celui qui insufflait la dynamique positive pour qu'ils fassent des trucs positifs ensemble. Le summum ayant été atteint lorsqu'il décida d'adopter un bébé crocodile qui l'appelait maman, et dont il tentait de convaincre Timon qu'ils en étaient tous les deux les parents... <3
10 personnages gays chez Disney
3) Rox et Rouky
On ne me la fait pas. Certes, cette honteuse de Rox finit par se trouver, à l'âge adulte, une copine renarde dans la forêt, mais le vrai sous-texte de ce film, c'est de réinterpréter Roméo et Juliette chez les bestioles. Alors ok, j'en conviens, ça nous est présenté sous l'angle de l'amitié plus forte que l'adversité parce qu'on est chez Disney, mais faut pas se leurrer : Rox et Rouky sont amoureux. Et même Damien Sargue et Cécilia Cara n'ont pas réussi à nous arracher les mêmes larmes que ce couple maudit.
10 personnages gays chez Disney
2) Porcinet
Rien que le nom, déjà... Mais cela va bien plus loin. C'est bien simple : TOUT y est. Sa voix geignarde, son physique frêle, sa relation / cohabitation bizarre avec ce naïf de Winnie l'ourson, son body rose dont il ne se dépare jamais, son atroce gentillesse, ses échanges improbables avec cette grosse tapette de Coco Lapin... Porcinet, c'est le modèle gay-friendly de l'enfant pervers polymorphe qui va être amené à questionner sa virilité juste parce qu'il ressent des trucs différents de ses petits camarades. Il a beau renvoyer une image triste et pas forcément valorisante, c'est ainsi : Porcinet est grave pédé.
10 personnages gays chez Disney

1) Scar
Heureusement que Scar est un horrible meurtrier qui tue son frangin Mufasa et fait de cette tanche de Simba un malheureux orphelin à l'âge fictif de dix ans (en années lion), sinon on aurait vachement de mal à le détester, et donc à adhérer au propos du Roi Lion. Scar est, de manière plus que subliminale, gay par tous ses aspects. Seul, célibataire endurci, blasé par la proclamation de supériorité de son frère hétérosexuel qui l'a privé de trône en fondant une famille bien comme il faut, il est également caustique, sarcastique, fin et cultivé, voire un peu follasse sur les bords. Ses répliques figurent parmi les plus drôles et les mieux écrites du film, et c'est fort dommage que l'histoire ne lui ait pas permis une fin un peu plus rédemptrice.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire