Magazine Humeur

Affaire Merah : papa Merah est en colère et pense que son fils a été assassiné.

Publié le 27 mars 2012 par Menye Alain
Mohammed Merah

Mohamed Merah

Petit mea-culpa pour commencer. Nous étions allés vite en besogne en attestant que Mohamed Merah n’avait pas filmé ses meurtres. Après la réception d’une vidéo par la chaîne qatarie Al-Jazeera qui risque de diffuser ces dernières après la décision de sa direction d’ici midi, nous verrons. Ces images feront sans doute le tour du monde, au grand dam de la police et des autorités françaises mais, rien ne l’interdit. C’est choquant certes, mais entre en jeu, ici, la liberté d’informer. Le CSA invite les chaînes de télévision de ne pas montrer ces images mais, celles de l’assassinat macabre de Kadhafi ont bel et bien été montrées. Pourquoi pas celles-ci ? Si j’avais l’opportunité d’avoir ces images, j’allais les diffuser en floutant ceux sur qui Mohamad Merah tirait. C’est tout.

Loin s’en faut, le père de Mohamed Merah,  Mohamed Benalel Merah, est en colère, et ne s’appuie pas vraiment sur des thèses ébouriffantes comme certains peuvent le penser, pour s’activer vers une plainte contre le gouvernement français. Il a indiqué vouloir enterrer son fils en Algérie, où il vit. “Je vais engager les plus grands avocats et travailler le reste de ma vie pour payer les frais. Je vais porter plainte contre la France pour avoir tué mon fils”, a-t-il déclaré. Il a insisté sur le fait que “La France est un grand pays qui avait les moyens d’arrêter mon fils vivant. Ils auraient pu l’assommer avec du gaz et l’arrêter, ils ont préféré le tuer”. Selon d’autres sources, certains qui critiquent l’assaut meurtrier du RAID, précisent que ces policiers pouvaient simplement attendre que Mohamed Merah sorte de son domicile et l’interpellent en douceur.

Le conseiller spécial de l’Élysée, Henri Guaino, s’est insurgé et parlé de l’«indécence» dans l’intention du père de Mohamed Merah, de porter plainte contre la France après la mort de son fils, abattu lors d’une opération du Raid.Il a aussi traité le tuer en série de Toulouse et Montauban de “monstre”. Emboitant son pas, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a répondu lui à la menace du père en lui conseillant de «se taire», qualifiant lui aussi de «monstre» le fils de Mohamed Benalel Merah. Claude Guéant n’est pas en reste et juge les propos du père de Mohamed Merah ” particulièrement odieux, indécents”. En réalité, en voulant par tous les moyens surfer sur ces crimes, c’est un besoin flagrant de vouloir faire réélire Nicolas Sarkozy. En poursuivant leurs basses œuvres, ils ne rendent surtout pas service à leur champion.

Le cas Mohamed Merah pose beaucoup de questions. Mais, celle de savoir s’il était un informateur de la DCRI est la plus inquiétante. La plus plausible aussi. La douleur d’un père ou d’une mère qui perdent leur fils quel qu’il soit, tueur, monstre ou voleur, est la même que celle de n’importe qui et par conséquent, il faut respecter celle du père de Mohamed Merah. Il faut donc une équidistance dans le traitement de l’information relative à la plainte qu’il veut déposer. Mais, ne met-il pas en selle Nicolas Sarkozy qui a rencontré les autorités en charge de ce dossier à l’Élysée ?

Il a d’ailleurs fait un discours après cette rencontre. Vidéo à venir.



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine