Magazine Journal intime

Ma Vie d'Oiseau, de Nicole de Cock

Publié le 09 avril 2012 par Missbabooshka

mes partenariats,mes livres,nicole de cock,ma vie d'oiseau

> Le livre : Une vie d'oiseau de Nicole DE COCK, éditions Circonflexe, 30 pages, 12 €.

> Le pitch : Une vie d’oiseau décrit la vie du martinet noir et de sa famille au cours d’une année. Le mâle raconte leur migration en Afrique dès la fin de l’été, où ils y passeront tout l’hiver, leur manière de se nourrir, de dormir et de s’accoupler dans les airs (!), la confection du nid pour la naissance des petits, et le retour au printemps l’année suivante, « toujours au même endroit ». L’histoire de ce passereau est complétée par des informations sur la vie des martinets en général et leur migration. Depuis dix ans, un couple de martinets niche sous l'une des tuiles de la maison de l’auteur. Nicole de Cock a installé une petite caméra pour les étudier et a réuni ses observations dans ce livre.

[Cette critique a été rédigée par Miss Babooshka, auteure du blogue « You’re flesh & blood, but what’s underneath ? » (http://coffeehomeground.hautetfort.com/mes-lectures.html) que nous vous invitons à découvrir.]

> Un album charmant et instructif, moi qui suis une vraie aviphile je suis ressortie ravie de cette lecture. Nous suivons une année de la vie de Flocon, un martinet : son voyage, son couple, ses enfants, leur quotidien. Nous nous attachons d’ailleurs rapidement à cette petite famille …

Les dessins sont juste sublimes, sur une page ou sur une double page, je pourrai feuilleter cet album plus d’un million de fois que je m’en lasserai pas. Ils émanent une telle douceur, une telle chaleur, un tel bonheur qui nous ravissent au plus haut point. Le regard de Flocon est si expressif et les plumes si duveteuses que nous nous prenons à rêver qu’il puisse s’échapper de ces pages et s’envoler par la fenêtre grande ouverte de notre salon. J’ai aussi beaucoup aimé le moment où notre martinet part à la chasse, une illustration sur double page avec de multiples insectes …

>>> http://fairywonderneverland.tumblr.com//tagged/nicole-de-...

Quant au texte, il est adapté pour tous les âges. Nous nous instruisons mine de rien en partageant le quotidien de Flocon, qu’il se trouve en Afrique ou en Europe. Nous nous attendrissons en découvrant les petits oisillons, nous voyageons quand Flocon & son épouse survolent la savane africaine, nous frémissons quand les martinets traversent un violent orage en arrivant en Europe, nous rions quand Flocon avoue son côté désordonné, nous sourions lorsqu’il parle de son couple et nous sommes bien tristes d’apprendre que la disparition des toits faits de tuiles risque bien de nous priver la présence de ces véritables petits pilotes de ligne. Pourquoi pilotes de ligne ? Parce qu’un martinet passe le plus clair de son temps à voler, avec ses ailes trop grandes impossible pour lui de se poser au sol sous peine de s’y retrouvé cloué …

Nous pouvons d’ailleurs, nous les grands, nous plonger dans la lecture des deux dernières pages de ce livre, plus scientifiques et qui complètent à merveille de ce récit de voyage fait à travers le regard d’un oiseau.

Un livre que je conseille aux petits comme aux grands, pour s’évader et s’instruire.

> Et s’il fallait mettre une note, ce serait : 4/5

Je remercie Les Agents Littéraires et les Editions Circonflexe pour cette découverte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazine