Magazine Humeur

#MalikaSalim: De Moroni à Paris, et le rêve de la négresse devint réalité

Publié le 04 mai 2012 par Menye Alain
Malika Salim

Malika Salim

Malika Salim, 40 ans, née à Moroni aux Comores, mariée et mère de 2 enfants, est sortie de l’anonymat depuis ce jour.  Cette immigrée originaire des Comores semble avoir peur de l’immigration et dit avoir fait des études de Lettres, de Langues et de Civilisations Étrangères entre Amiens et Lille. Dans son premier blog mis en ligne au nom évocateur de “Patriotisme et Citoyenneté”, elle dit avoir travaillé dans le transport aérien et dans l’aéronautique avant de plonger dans le marigot politique. Elle travaille actuellement au Conseil d’État où, ironie du sort (?), elle s’occupe de la Cour Nationale du Droit d’Asile. Ah, ces fonctionnaires zélés !

Élue dans le Val de Marne (9-4), Conseillère municipale (UMP) à Choisy-le-Roi et suppléante de Thierry Hebbrecht aux prochaines législatives, la petite négresse est convaincue que son entrée à l’UMP a changé sa couleur de peau. Hélas, Madame, vous êtes née nègre, vous resterez nègre, comme moi d’ailleurs. Mais moi, j’en suis fier. Les chaînes mentales persistent dans la tête de la pauvre élue du 9-4. 

Déjà le 29 avril, l’élue UMP avait déjà déçu son monde parce que, sous l’appel de Calixthe Beyala et du MAF, beaucoup d’Africain-français s’étaient rendus au meeting de François Hollande à Bercy. Courroucée, elle avait posté le tweet en dessous, précisant que ces “personnes de couleur” étaient une anomalie.

#MalikaSalim: De Moroni à Paris, et le rêve de la négresse devint réalité

Décidément, faire partie des partis extrêmes comme le Front national ou l’UMP déteint visiblement dans le cerveau de certains.Le cancer est entrain de métastaser. La peur de la défaite, dimanche, a fait que notre héroïne poste aujourd’hui le nec plus ultra des tweet. Comme Eric Raoult qui ne voulait pas que sa ville du Raincy ne soit pas Bamako, la jeune élue lui emboîte le pas avec bonheur.

#MalikaSalim: De Moroni à Paris, et le rêve de la négresse devint réalité


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine