Magazine Talents

Histoire de matière ...

Publié le 18 mai 2012 par Ppleversicateur

Histoire de matière ...

Histoire de matière ...

Histoire de matière ...

Histoire de matière ...

Histoire de matière ...

« A un chacun sent bon sa merde. »

Proverbe français prouvant que l'on s'y connait en la matière.

« Plus tu brasses la merde plus elle pue. »

Qui est un autre proverbe mais québécois.

J'ai dit vouloir parler de tout sans tabou. Aujourd'hui mon article sera une histoire de matière, la matière fécale.

Pierre Dac en parlait d'ailleurs avec humour : « La constipation c'est quand la matière fait cale. »
Certaines gens ne voudront pas en parler. La constipation les en empêche peut-être ?

« Les gens qui ont l’air constipé sont souvent les plus chiants ! » est la réponse de Bruno Masure.
Maurice Barrès, relate la chose dans son ouvrage "Un Homme libre" :

« Il était humilié d'une constipation malsaine que coupaient des coliques précipitées. »

Politique, regardons de plus près le contenu du sujet :

« La merde, j'en fais et j'en mange pas. Alors, la politique, c'es pas parce que j'en conomme que je ne dois pas en faire .... »

Notre Coluche savait y faire.

« La politique, c'est comme l'andouillette, çà doit sentir un peu la merde, mais pas trop. »

Edouard Henriot donne dans l'alimentaire ce qui est bien normal.

« C'est quand la merde et le pet sont sortis que le ventre est soulagé ! »

Sur la question Mao Zedong ou Mao Tsé-Toung ... s'en sort.

« C'est de la merde dans un bas de soie. »

Napoléon premier qui parlait de Talleyrand.

Mais çà ne sent pas très bon tout cela, seulement nous sommes tous humains avec des besoins naturels.

J'en réfère à Antonin Artaud qui connait la question : « Là où ça sent la merde ça sent l'être. »

Marcel Bigeard pourrait me dire en de telles circonstances :
« Nous sommes dans la merde mais ce n'est pas une raison pour la remuer. »

Je rétorque par une citation de Philippe Djian :

« Que sait-on d'un tas de merde tant qu'on n'a pas glissé dessus ? »
Samuel Beckett s'enfonce plus loin dans le sujet :

« Quand on est dans la merde jusqu’au cou, il ne reste plus qu’à chanter. »

Sept milliards d'individus. Imaginez une seule seconde la masse totale que cela peut représenter !

Cette chose naséabonde nous concerne tous. Que vous soyez riche, que vous soyez pauvre.

Pour certain elle est quelquefois une aubaine, par exemple le guano.

Que tout le monde utilise des toilettes sèches pour valoriser la précieuse matière.

 Sans prétendre à la forturne, réfléchissez-y et vous pourriez fort bien trouver le sujet intéressant.

Quant aux pauvres, Eddie Murphy allait jusqu'à dire :
« Les pauvres ont si peu de chance que si la merde valait de l'or ils viendraient au monde sans trou du cul. »

Henry Miller ajoute même : « Quand la merde vaudra de l'or le cul des pauvres ne leur appartiendra plus. »

« La merde fertilise les roses et, malgré tout, les roses sentent bon. »

Frédéric Dard nous donne ici une illustration plus poètique.

« C'est dans la merde que poussent les plus belles fleurs. »

Ouf ! Cette dernière citation de Daniel Desbiense rassurera les fleuristes.

Vous penserez à moi quand vous vous rendrez dans le lieu d'aisance mais je n'irai pas plus loin, je ne voudrai en aucune façon gâcher votre journée.

Histoire de matière ...

Histoire de matière ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ppleversicateur 3 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine