Magazine Humeur

La casserole perverse

Publié le 29 mai 2012 par Nuage1962

Le bruit peut a la longue avoir des répercussions sur l’environnement comme il s’est passé il y a pas si longtemps que ca en Chine … ce fut un grand désordre écologique
Nuage

 

La casserole perverse

La casserole perverse

Marc Des Prés – Mont-Saint-Hilaire

Entre 1958 et 1962, c’est le président Mao Zedong lui-même qui avait ordonné à la population chinoise de se relayer pour frapper sur des casseroles 24 heures sur 24 partout dans le pays. À cette époque, on voulait convaincre les pauvres gens que le moineau était le grand responsable de la ruine des récoltes céréalières des paysans. Apeurés et devenant incapables de se poser nulle part, les oiseaux de malheur moururent d’inanition et d’épuisement, disparaissant presque complètement du ciel de l’empire.

Contrairement aux bienfaits escomptés par cette campagne tapageuse, l’effet contraire tua plus de 30 millions de personnes. Un grand déséquilibre écologique s’était inexorablement installé sur tout le territoire puisque l’absence des volatiles avait désormais favorisé l’expansion implacable des populations d’insectes nuisibles, désormais sans prédateurs, et de rats, bien nourris… de moineaux morts !

Il semble qu’en 2012, au Québec, ce n’est pas cette petite virée guillerette et primesautière de cocottes frénétiques qui va effarer la moindre petite cervelle d’oiseau bien en place.

http://www.ledevoir.com



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine