Magazine Humeur

Instaurer la paix dans les écoles… Est-ce vraiment si compliqué ?

Publié le 27 juin 2012 par Elleveutoo

Instaurer la paix dans les écoles… Est-ce vraiment si compliqué ?

Instaurer la paix dans les écoles… Est-ce vraiment si compliqué ?

par : Cécile Pregizer pour Elleveutoo


De 2001 à 2004 une « expérimentation sociale » a eu lieu dans la petite ville d’Altinopolis de 15 000 habitants dans l’état de Sao Paulo au Brésil.

Son but, instaurer la paix dans les écoles.

Son principe, l’élève dans sa classe gère lui-même des conflits qui pourraient y avoir en étant lui-même ambassadeur de la paix.

Programme des écoles, séance de thaï chi, des cours de religion et d’éducation à la paix. Les professeurs participent activement. L’après-midi, les élèves ont un lieu où se retrouver et pratiquer des activités artistiques en commun.

Programmes « familles-santé » élaborés en direction des femmes. La population a été sensibilisée, les bus circulent avec les mots « Paz en 2004 ».

«D’abord, ils vont le ridiculiser, puis ils vont se battre contre et enfin, tout le monde trouvera cela normal. » « L’Art de vivre en paix » (Pierre Weil – Ed. Broché)

Ses résultats…

L’élève ambassadeur de la paix quand il est jeune continue à être ambassadeur dans sa vie d’adulte.

En 4 ans la petite délinquance, si grave au Brésil, a chuté de 90%.

Le chiffre de la mortalité infantile a été divisé par dix (!) par rapport au reste du Brésil.

Cette géniale initiative a été signée par Pierre Weil psychologue, écrivain et créateur de l’université UNIPAZ de Brasilia. Ce grand Monsieur français d’origine, brésilien de cœur aura consacré toute sa vie à la Paix.

A la fin de sa retraite il a eu connaissance d’une université holistique à Paris qu’il a souhaité développer auprès de Jean-Yves Leloup mais en France le « oui mais » destructeur empoisonne ce genre d’initiative.

De retour au Brésil, il est invité par le gouverneur de Brasilia qui avait eu l’idée d’une citée de la paix. Toutes les connaissances essentielles acquises dans sa vie tant en Occident qu’en Orient ont amené Pierre Weil à expliquer la chaine causale de la destruction de la planète et ce qui poussait l’homme à se suicider, donnant l’idée de monter des méthodes d’éducation.

« Les équipes en Europe sont prêtes (…).  Il ne reste plus qu’à abattre le « oui, mais »! (Pierre Weil)

Pour la prochaine Réforme de l’Orthographe Elleveutoo propose que « Oui, mais » soit identifié comme un « gros mots » un très très GROS ! Et si c’était la clé pour faire avancer la paix dans nos écoles…?

Autres informations sur Pierre Weil :

En 1986, il a proposé de nouvelles paroles pour la « Marseillaise »3. Le refrain:

« Vivons la Liberté,

Et la Fraternité!

Chantons, Dansons,

D’un seul élan,

Vibrons à l’unisson! »4


Retour à La Une de Logo Paperblog

Dossiers Paperblog

Magazine