Magazine Humeur

Sarkozy au Maroc : derrière le bonheur, un…malheur caché.

Publié le 06 août 2012 par Menye Alain

Sarkozy au Maroc : derrière le bonheur, un…malheur caché.Marrakech : Selon le site arabophone Hespress, l’ancien président français Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni qui s’étaient épris lors d’un séjour à Marrakech d’une villa somptueuse, le Palais d’Antares (photo ci-contre), l’auraient finalement acquis, le mois dernier, c’est à dire en juillet. Il est aussi possible que se soit un cadeau, après ses menées guerrières en…Libye.

La mise à prix de la villa princière ocre, qui s’élèverait à  5 millions d’euros, n’a pas fait peur au couple. D’où provient cet argent ? A qui appartient donc la villa ? A la dame ou au monsieur ? Ont-ils mis ensemble leurs deniers pour l’acquérir ? Autant de questions qui restent en suspend, les deux tourtereaux refusant de s’exprimer sur ce bien. Mais, il n’y a pas de fumée sans feu.

Sarkozy et Mohammed VI

Sarkozy et Mohammed VI

Toujours dans le côté bonheur, selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, l’ex roitelet se serait vu proposer, à prix d’or, la fonction de lobbyiste et conseiller toxique de la royauté marocaine. Alors, quels conseils peut-il donner ? Comment faire la guerre, mentir, détourner l’argent de la famille Kadhafi ? Bref, Rabat serait intéressée par le réseau des relations de l’ex président français, tissé durant sa présidence dans plusieurs capitales du monde et dans les milieux d’affaires français et européens. Bref, ses conseils se résumeront probablement à s’assurer comment entuber les autres.

Mais, derrière tout le faste des visites marocaines, la protection rapprochée ou la consultation endémique des marabouts, Nicolas Sarkozy aurait vu la perte (le vol) de son ordinateur portable et de nombreux documents….confidentiels dit une personne de son entourage qui veut garder l’anonymat. Il s’agirait, semble-t-il, d’un plan forcément diabolique, pour recouvrer le pouvoir…Hum !

Par acquit de conscience, le conditionnel est donc de mise…


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine