Magazine Humeur

Syrie – Bernard-Henri Levy Botul : Le cuistre, est de retour avec “Des avions pour Alep !”

Publié le 14 août 2012 par Menye Alain

Non, ce n’est pas un nouveau navet, le dernier, “Le serment de Tobrouck”, n’ayant pas franchi la barre de 10 000 spectateurs. Ce n’est non plus un dernier opuscule sorti de l’imagination du cuistre et falsificateur le plus célèbre de France et de Navarre qui n’a de Français, que les papiers. Que les papiers puisque, le clown, à ma connaissance, ne s’est jamais battu pour une cause française: sans-papiers, licenciements dans les usines, Roms et j’en passe. Jamais. Il ne s’occupe que de l’étranger, pour un seul but. Pas besoin de vous faire un dessein sur ses motivations mais rien à voir avec la France.

Dans une tribune au journal Le Monde (il est membre du conseil de surveillance du “Monde” depuis 2011.), intitulée donc ”Des avions pour Alep !”, l’homme se mue en stratège de guerre, échafaude des plans, ébauche une mise en branle de la façon dont les opérations pourraient être menées. Au passage, le philosophe de guerre encense Nicolas Sarkozy son coéquipier en Libye. Mais, il accuse un mort qui ne pourra se défendre, en l’occurrence le frère Guide Mouammar Kadhafi, d’avoir permis la violation de la résolution 1973. Continuant dans ses menteries, sa prose morbide et mortifère, le criminel en chemise blanche, lunettes de soleil sur fond d’hélicoptères (photo qui accompagne sa tribune) élude, bien sûr, le fait que leur guerre en Libye a produit ça, au Mali.

La main coupée d'un voleur au Mali (nord)

La main coupée d’un voleur au Mali (nord)

Oui, certains hommes libres lui répondent. D’autres, courroucés, accusent Le Monde et veulent même se désabonner. Ce que je conseille à l’idiot utile des salafistes, c’est de s’acheter un treillis chez Lagerfeld, des brodequins cher Dior, de prendre un jet privé pour se trouver une kalachnikov à Tel-Aviv-peut-être pas-, le germanopratin doit avoir un circuit en France. Ah, j’oubliais, qu’il aille se procurer un casque chez Prada, et le tour est joué. Pauvre France ! Voilà un homme, sans mandat électif, qui se permet tout. J’ai aimé les réponses de certains lecteurs avertis et sachant que cet homme travaille à des fins inavouées, mais surtout pas pour la France.

Lire la prose du clown


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine