Magazine Humeur

Japon: niveau de radioactivité record sur des poissons

Publié le 21 août 2012 par Nuage1962

Depuis la catastrophe de Fukushima, la radioactivité fait ses ravages ! L’environnement  subit les contre coups des installation de l’homme .. Quels seront les conséquences dans les années futures alors que la radio-activités est a un très haut niveau encore aujourd’hui
Nuage

 

Japon: niveau de radioactivité record sur des poissons

Japon: niveau de radioactivité record sur des poissons

Instrument mesurant la radioactivité proche d’une école primaire situé à une vingtaine de kilomètres de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi.

PHOTO TORU HANAI, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Tokyo

Un niveau record de radioactivité a été détecté sur des lottes au large des côtes japonaises (nord-est) à hauteur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi accidentée, a indiqué mardi l’opérateur Tokyo Electric Power Co. (TEPCO).

Les poissons pêchés le 1er août, à 20 km de distance de la centrale nucléaire, puis soumis à des tests scientifiques ont révélé un niveau de 25 800 becquerels de césium par kg, a annoncé TEPCO, soit un niveau 258 fois plus élevé que la limite fixée par le gouvernement dans l’alimentation.

Le précédent record de radioactivité, soit 18 700 becquerels de césium par kg, avait été enregistré à l’occasion de mesures pratiquées sur des saumons au large de Fukushima, selon l’Agence nationale des Pêcheries.

TEPCO estime que les lottes ont dû se nourrir dans les zones les plus radioactives et que davantage de prélèvements doivent être exécutés et analysés sur les poissons et leur environnement au cours des prochaines semaines afin de déterminer les raisons d’un tel niveau de radioactivité.

Depuis juin, les pêcheurs sont autorisés à capturer –à titre expérimental– diverses espèces de poissons et de méduses, mais dans des zones situées à plus de 50 km de la centrale. Ces prises n’ont révélé que de très faibles quantités de radioactivité.

La semaine dernière, des chercheurs japonais ont annoncé que leurs travaux démontraient que des papillons des alentours de la centrale de Fukushima subissent des mutations liées à la radioactivité.

La catastrophe consécutive au passage d’un tsunami a forcé une centaine de milliers d’habitants de la région à quitter leur maison, souvent sans perspective de retour à moyen terme.

Aucune personne n’est morte directement du fait des radiations provoquées par l’accident de Fukushima, mais les habitants de la région et les travailleurs qui interviennent sur la centrale endommagée, redoutent toujours des effets à long terme.

http://www.lapresse.ca



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine