Magazine Enfants

Etre Maman ce combat de tous les jours

Publié le 23 août 2012 par Mybabygirlblog
Etre Maman ce combat de tous les jours
 Je suis devenue maman et d'après tout ce que j'avai lu et entendu, on devient zen, épanouie, plus belle et tout ce qui s'en suit (la fameuse phrase "vous allez voir c'est QUE du bonheur")
Les premiers mois de bébé, j'ai pu avoir un avant goût de la réalité et là j'ai lu et entendu que : on a le baby blues, on regrette son ventre, on est fatigué et on est a 2 doigts d'étrangler le chat ou la voisine pour un rien.
Ma première année de maman a été très formatrice, parce que d'une je ne savais absolument pas comment faire ou agir et je me posais pleins de questions; et puis honnêtement j'ai vraiment détesté rester à la maison seule avec mon bébé qui pleurait dès que je la posais sur son tapis d'éveil.
J'ai ressenti des doutes et un sentiment de solitude si profond que même avant quand tu revenais seule chez toi d'une soirée entre copine ben ça c'est que dalle et t'as jamais rien ressenti de tel quand t'es face à un bébé criard pendant 8 ou 9 mois.
En plus pour couronner le tout je me suis mise à grossir, moi la mince de service mais le pire c'est que je ne m'en suis pas rendu compte sur le coup; je sentais bien que mes vêtements étaient serrés mais je ne voyais rien dans le miroir et puis je me sentais bien donc pour moi c'est ce qui comptais. Seulement, un jour lors d'une réunion de famille, on a pris des photos et puis voir ma cousine filiforme avec un enfant du même âge que la mienne, je me suis prise comme une masse sur la tête.
Et j'ai mangé encore plus mais je me suis inscrite à l'aquagym, ca a marché au début puis avec le rythme de bébé qui changeait plus possible de reprendre les cours avec leurs nouvelles horaires.
Très franchement j'ai détesté cette année, seule face à mes nouveaux complexes, plus de temps pour moi, plus rien à me mettre et pas envie d'acheter, et toujours cette image de moi en train de stresser pour rien.
Oui parce que je me rappelle bien qu'on m'avait dit "tu vas voir moi devenir mère ca m'a calmé je suis beaucoup plus zen", sauf que je dois pas être normale moi je me suis sentie encore plus stressée, voire dans un état jamais encore expérimenté.
Je me souviens de cette boule dans l'estomac qui montait à chaque fois que bébé sortait de son sommeil dans son cosy et qu'on était en voiture en train de déménager, je me disais oh purée elle va pleurer je fais comment pour l'allaiter il reste encore 20 mins de trajet sans compter les bouchons (bien sûr).
Alors, entre le déménagement 2 semaines après sa naissance, mon allaitement foiré, l'épuisement, les nuits à rester éveillée et personne pour t'aider (le mari dort ou travaille); non seulement le bonheur je ne le voyais pas mais je commençais sérieusement à être sur les nerfs.
Tout ce qui concernait le bébé m'angoissai (peur qu'elle meurt, des vaccins, de la nounou etc..), tout me faisait partir au quart de tour : les réflexions et les attitudes des gens, la mère parfaite mince et jolie qui passait devant moi avec un enfant tout neuf plus jeune que la mienne; et puis je ne pouvais pas m'empêcher de culpabiliser sur pleins de choses existentielles comme est ce que je vais devenir comme ma mère.
Plusieurs fois je me suis vue faire mes valises et partir seule, loin parce que je haïssais celle que je devenais; je me transformais en maman tout devais fonctionner parfaitement et réglé comme du papier à musique: les horaires de couchés, la marque des petits pots si jamais une faille apparaissait je pouvais devenir dingue et ca me mettait hors de moi.
Aujourd'hui je suis quand même plus posée mais je regrette souvent la façon dont je réagit avec ma fille, j'aimerai être plus relax du genre "c'est pas grave si elle mange une frite au restau ou si elle dort à 22h pour une fois" et vraiment le penser sans culpabiliser ou me sentir mal dans mon coeur.
Et puis je voudrais être plus patiente et ça tous les jours, ne pas m'emporter pour rien et ne plus crier ni m'énerver pour une simple bêtise ou même quand ca fait juste 20 fois que Princess répète en boucle dans la voiture "maman! maman!".
Bon la plupart du temps je prends sur moi et je me contient, mais par exemple la dernière fois au supermarché Princess commence à hurler dans le caddie parce que je n'avais pas pris son doudou et sa tétine, au début j'en souriais sauf que bébé elle s'est encore plus énervée; puis une dame passe devant moi en me regardant et se bouche les oreilles tout en choisissant son fromage. Alors là mon sang n'a fait qu'un tour et je me suis mise à la place de celle que je ne voulais jamais jamais être: j'ai grondé Princess assez vivement avec fessée en prime et là c'était le spectacle du jour chez Leclerc.
Je réalise à quel point c'est dur d'encaisser tout de A à Z quand tu es mère au foyer et mère tout court , et surtout je comprends celles qui se laissent déborder par leur comportement même en public.
Après presque 2 ans je sais aujourd’hui qui je veux être: une maman pleine de défauts parfois mais plus zen et qui n'agit pas sur le feux de l'action.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mybabygirlblog 2692 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog