Magazine Journal intime

Quelle misère pour les Misérables !

Publié le 28 septembre 2012 par Papote

Ca faisait très longtemps que le coup de gueule du vendredi n'avait pas fait de petit tour sur ces pages !
Hop, hop, hop, nous y voilà, on y est !
Je suis tombée par hasard sur un article prédisant l'énorme succès aux oscars du film " Les Misérables" qui devrait sortir en France en février 2013.
Il s'agit bien évidemment d'un remake américain.
Franchement, il faut qu'ils arrêtent !
Ils sont très forts pour tout un tas de cinéma mais les adaptations de classiques de la littérature française, c'est la cata complète, intégrale et absolue !
Je pense même que Josée Dayan me fait moins hurler... Et ce n'est pas peu dire !!!
Alors, bien sûr, je n'ai pas encore vu celle-là et, oui, je sais, j'ai bien noté que Hugh Jackman jouerait le rôle de Jean Valjean.
J'aime énormément Hugh Jackman et pas seulement pour son Q.I. (oh, ça va... Je peux être superficielle à mort de temps en temps quand même !) mais, franchement, passer après Lino... voire même après Jean-Paul (à la limite !) !
(je ne parle pas de Gérard parce que, là, il vaut peut-être mieux Hugh... M'enfin, ça, ce n'est peut-être pas dû uniquement à l'acteur...)

Les-Mis-rables-lino-ventura-26233437-407-450
Les-Miserables-Jackman

Je ne parle même pas de Russel Crowe en Javert après Michel Bouquet ou John Malkovich... Là, je pense qu'il vaut mieux éviter même d'effleurer le sujet !
Bref, même en dehors du casting, j'ai peur de l'adaptation scénaristique...
Vous trouvez que je suis mauvaise langue ?
Mais regardez ce qu'ils avaient fait des Trois Mousquetaires !!!
Ne parlons pas de l'adaptation avec Gene Kelly car, là, c'est " Chantons sous la pluie" en costumes ! Mais je respecte et aime Gene Kelly donc je lui pardonne... Va en paix, mon fils, je ne te hais point !
Mais la version avec Charlie Sheen et Kieffer Sutherland (non, mais je vous demande un peu !!! Kieffer Sutherland en Athos... Bref !) suit de tellement loin l'histoire originale qu'on hésite à appeler ça " Les trois mousquetaires". Quant aux pauvres mousquetaires américanisés à mort et rendus (comme tout bon français vu depuis l'autre côté de l'Atlantique) alcolo et dépravés à un degré plus qu'élevé !
Enfin, finalement, si on compare avec la dernière version en 3 D avec Ray Stevenson, Orlando Bloom et Christopher Waltz (les temps devaient être durs et il devait avoir des impôts à payer pour s'égarer à ce point !), la deuxième est un chef d'oeuvre ! Mais comme au royaume des aveugles, les borgnes sont rois...
Donc, cette dernière version avec des bateaux volants et autres excentricités ne rend même pas hommage aux libertés que s'octroyaient Alexandre Dumas avec l'histoire de France. Là, c'est uniquement vulgaire et à hurler. Quant à l'histoire, je me demande juste s'ils ont fait plus que regarder la couverture du livre pour écrire l'adaptation !

Alors, vous comprendrez pourquoi les adaptations de classiques de la littérature française par Hollywood et, même en tenant compte du fait, que je puisse être légèrement tatillonne sur le sujet, me filent de l'urticaire avant même la fin de la post-production !!!
On peut faire la même avec Bel Ami, sorti il y a peu et même si ce sont les Anglais et pas les Américains... De toutes façons, ça devrait être interdit par la Constitution d'adapter Guy de Maupassant (sauf quand il s'agissait de Jean Renoir...) !
J'ai carrément refusé de le voir mais si j'en crois Télérama qui m'a fait éclater de rire avec son : " Sauf qu'avec son teint cireux, ses cernes prononcés et son regard mono-expressif sur le thème « je brûle d'ambition », Robert évoque moins un amant manipulateur qu'un mec salement grippé. On préférerait courir lui chercher un thermomètre que se glisser dans son lit. Pas sympas, les actrices essaient d'en profiter pour tirer la couverture à elles. Comme Uma Thurman, qui minaude dans des postures de « femme libérée » — toujours assise d'une fesse sur l'accoudoir du canapé en tissu Laura Ashley. C'est elle qui prononce la réplique la plus pertinente du film : « Vous espériez quoi ? »"
Et si j'en crois des gens qui l'ont vu, le film est une adaptation grossière et sans relief qui n'illustre jamais ne serait-ce qu'un peu de la noirceur et le cynisme du roman qui n'a comme intérêt que de s'être offert un casting d'acteurs bankables...

Bref, tout ça pour dire que j'en ai ma claque de ces adaptations pourries qui donnent l'impression aux gens qu'ils connaissent les classiques de la littérature sans les avoir lus...

A bientôt !

La Papote

PS : J'aurais aimé mettre ce billet dans la catégorie " Je me culture" mais comme il s'agit plutôt de " déculture"...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Papote 9759 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte