Magazine Poésie

"Puberté"

Publié le 03 octobre 2012 par Lauravanelcoytte
© Munch-museet/Munch-Ellingsen-gruppen/BONO

Move right

La version du musée Munch de l’œuvre expérimentale de 1894 d’Edvard Munch Puberté vient de subir une analyse et un processus de conservation approfondis. Pour la première fois depuis plus de dix ans, l’œuvre peut être exposée. Puberté a inspiré la sélection d'œuvres qui sont exposées dans les cinq salles du musée cet été.
L’exposition apporte une interprétation et une réflexion sur le motif de Puberté à travers une sélection d’œuvres de Munch, organisées de manière thématique dans les cinq salles du musée. Une des salles d’exposition s’inspire par exemple de l’angoisse qui est perceptible dans le tableau. Les célèbres motifs de Munch comme le Cri et Angoisse y sont notamment exposés. Une autre salle est consacrée à l’aspect érotique du tableau, avec de nombreuses variations autour d’un thème cher à Munch, les rapports entre l’homme et la femme.
Au total, quatre-vingt œuvres des collections du musée Munch sont exposées, avec des tableaux, des œuvres graphiques et des dessins.


Munch-museet fasade © Astrid Westvang (CC BY-NC-ND 2.0)

L’art de Munch à Oslo

Oslo possédant la plus grande collection d’œuvres de Munch au monde, c’est une destination artistique hors du commun.

Munch-museet inne © Adeline Cuvelier
Le Musée Munch Photo: Adeline Cuvelier
Aulaen UiO © Norsk Kammermusikk Festival
La salle Aula de l'Université Photo: Norsk Kammermusikk Festival

Oslo n’est pas seulement la ville de Munch au sens biographique. La ville abrite également la majeure partie de sa production artistique. Alors que beaucoup d’autres artistes ne sont représentés que par de petits ensembles d’œuvres dans différents musées et chez des collectionneurs, des milliers d’œuvres de Munch sont rassemblées à Oslo.

L’art de Munch peut être admiré dans deux musées d’Oslo. En plus, Munch a décoré plusieurs grandes salles de la ville qu’il est aussi possible de visiter en le prévoyant à l’avance.

 

Munch au musée

A sa mort en 1944, Munch avait légué toutes ses œuvres à la municipalité d’Oslo. Elles ont été réunies de manière permanente dans le Musée Munch, inauguré en 1963. Après beaucoup de discussions, il a été construit dans le quartier Tøyen, dans la partie est de la capitale, près de là où Munch avait grandi.

Le Musée Munch est un des plus grands musées du monde consacré à un seul artiste. La collection compte notamment plus de la moitié des tableaux de Munch et tous ses thèmes graphiques. Elle illustre toute la diversité de l'art de Munch et comprend des tableaux de renommée mondiale tels que Madonne et deux versions du Cri. Toutes les œuvres ne peuvent bien sûr être exposées en même temps. En raison de l'espace disponible, de la fragilité des toiles et des prêts à d'autres musées, les expositions tournent, y compris pour les œuvres essentielles. Les visiteurs pourront cependant toujours voir des œuvres connues. Et ce qui est peut-être tout aussi important : la grande collection constitue un formidable point de départ pour des expositions spéciales ou thématiques, qui offrent des opportunités uniques et toujours renouvelées de mieux connaître l'art de Munch.

La Galerie nationale a été le premier musée public à acheter une œuvre de Munch, Nuit à Nice, en 1891. Aujourd'hui, le musée renferme une collection importante de tableaux de jeunesse de Munch, couvrant la période jusqu'à 1920. Le musée possède une salle entièrement consacrée au peintre, avec des chefs-d’œuvre tels que Puberté (1894- 95), Cendre (1895), La danse de la vie (1899) et la version la plus connue du Cri, de 1893. La Galerie nationale permet également de comparer Munch à d'autres artistes norvégiens de la même époque. La salle voisine renferme ainsi notamment des tableaux de Christian Krohg, le mentor de Munch.

Décorations : la salle Aula de l'Université et la salle Freia

La salle Aula de l'Université se trouve dans Domus Media, un des bâtiments de l’Université d’Oslo en centre-ville. L’Aula a été construite à l’occasion du centenaire de l’université en 1911.

Freiasalen

La salle Freia

© Jøran Pecher

  

Le concours pour la décoration de cette nouvelle salle des fêtes fut à la fois long et mouvementé, mais le projet de Munch remporta finalement le concours. Il acheva son travail sur place en 1916. Peu d’autres travaux artistiques ont autant engagé Edvard Munch que la décoration de l’Aula. A l’époque, ses grands tableaux furent controversés par leur style expérimental et expressionniste. Aujourd’hui, ils sont considérés comme des expressions monumentales de ce que Munch appelait « les grandes puissances éternelles ».

L’Aula est uniquement ouvert au public lors d’événements. C’est notamment une salle de concert appréciée. Avec un peu de chance, on peut trouver un concert dans le calendrier des concerts de l'Aula y admirer les tableaux de Munch. L’orchestre de la radiotélévision et l’Orchestre de chambre de Norvège figurent parmi les ensembles qui se produisent régulièrement dans la salle.

La salle Freia est un autre lieu d’Oslo qui a été décoré par Munch. En 1920, le directeur de la fabrique de chocolats Freia, Johan Throne Holst, demanda au peintre de décorer un des trois réfectoires de la fabrique. Munch peignit une série de 12 tableaux, surnommés la Frise de Freia. Les tableaux sont optimistes, avec des motifs tirés de la vie quotidienne, et ont pour cadre Kragerø et Åsgårdstrand, deux petites villes balnéaires où Munch passait souvent les mois d’été. La salle Freia remplaça les anciens réfectoires en 1934 et la frise y fut déplacée. La salle est aujourd’hui encore utilisée comme cantine pour la chocolaterie. Pour la voir, des visites guidées sur rendez-vous sont organisées. On peut aussi assister à des concerts et événements publics.

 

Munch au centre commercial

Pour découvrir facilement Munch, une visite au centre commercial Paleet est recommandée. Au rez-de-chaussée se trouve le tableau de Munch Karl Johan (vers 1885). C’est le premier d’une série de tableaux des façades du haut de l’avenue Karl Johan que peignit le jeune Edvard Munch. Pour en savoir plus sur les liens de Munch avec ce quartier, lire l’article Motifs d'Oslo dans l'art de Munch.

Munch-museet fasade © Astrid Westvang (CC BY-NC-ND 2.0)

L’art de Munch à Oslo

Oslo possédant la plus grande collection d’œuvres de Munch au monde, c’est une destination artistique hors du commun.

Munch-museet inne © Adeline Cuvelier
Le Musée Munch Photo: Adeline Cuvelier
Aulaen UiO © Norsk Kammermusikk Festival
La salle Aula de l'Université Photo: Norsk Kammermusikk Festival

Oslo n’est pas seulement la ville de Munch au sens biographique. La ville abrite également la majeure partie de sa production artistique. Alors que beaucoup d’autres artistes ne sont représentés que par de petits ensembles d’œuvres dans différents musées et chez des collectionneurs, des milliers d’œuvres de Munch sont rassemblées à Oslo.

L’art de Munch peut être admiré dans deux musées d’Oslo. En plus, Munch a décoré plusieurs grandes salles de la ville qu’il est aussi possible de visiter en le prévoyant à l’avance.

 

Munch au musée

A sa mort en 1944, Munch avait légué toutes ses œuvres à la municipalité d’Oslo. Elles ont été réunies de manière permanente dans le Musée Munch, inauguré en 1963. Après beaucoup de discussions, il a été construit dans le quartier Tøyen, dans la partie est de la capitale, près de là où Munch avait grandi.

Le Musée Munch est un des plus grands musées du monde consacré à un seul artiste. La collection compte notamment plus de la moitié des tableaux de Munch et tous ses thèmes graphiques. Elle illustre toute la diversité de l'art de Munch et comprend des tableaux de renommée mondiale tels que Madonne et deux versions du Cri. Toutes les œuvres ne peuvent bien sûr être exposées en même temps. En raison de l'espace disponible, de la fragilité des toiles et des prêts à d'autres musées, les expositions tournent, y compris pour les œuvres essentielles. Les visiteurs pourront cependant toujours voir des œuvres connues. Et ce qui est peut-être tout aussi important : la grande collection constitue un formidable point de départ pour des expositions spéciales ou thématiques, qui offrent des opportunités uniques et toujours renouvelées de mieux connaître l'art de Munch.

La Galerie nationale a été le premier musée public à acheter une œuvre de Munch, Nuit à Nice, en 1891. Aujourd'hui, le musée renferme une collection importante de tableaux de jeunesse de Munch, couvrant la période jusqu'à 1920. Le musée possède une salle entièrement consacrée au peintre, avec des chefs-d’œuvre tels que Puberté (1894- 95), Cendre (1895), La danse de la vie (1899) et la version la plus connue du Cri, de 1893. La Galerie nationale permet également de comparer Munch à d'autres artistes norvégiens de la même époque. La salle voisine renferme ainsi notamment des tableaux de Christian Krohg, le mentor de Munch.

Décorations : la salle Aula de l'Université et la salle Freia

La salle Aula de l'Université se trouve dans Domus Media, un des bâtiments de l’Université d’Oslo en centre-ville. L’Aula a été construite à l’occasion du centenaire de l’université en 1911.

Freiasalen

La salle Freia

© Jøran Pecher

  

Le concours pour la décoration de cette nouvelle salle des fêtes fut à la fois long et mouvementé, mais le projet de Munch remporta finalement le concours. Il acheva son travail sur place en 1916. Peu d’autres travaux artistiques ont autant engagé Edvard Munch que la décoration de l’Aula. A l’époque, ses grands tableaux furent controversés par leur style expérimental et expressionniste. Aujourd’hui, ils sont considérés comme des expressions monumentales de ce que Munch appelait « les grandes puissances éternelles ».

L’Aula est uniquement ouvert au public lors d’événements. C’est notamment une salle de concert appréciée. Avec un peu de chance, on peut trouver un concert dans le calendrier des concerts de l'Aula y admirer les tableaux de Munch. L’orchestre de la radiotélévision et l’Orchestre de chambre de Norvège figurent parmi les ensembles qui se produisent régulièrement dans la salle.

La salle Freia est un autre lieu d’Oslo qui a été décoré par Munch. En 1920, le directeur de la fabrique de chocolats Freia, Johan Throne Holst, demanda au peintre de décorer un des trois réfectoires de la fabrique. Munch peignit une série de 12 tableaux, surnommés la Frise de Freia. Les tableaux sont optimistes, avec des motifs tirés de la vie quotidienne, et ont pour cadre Kragerø et Åsgårdstrand, deux petites villes balnéaires où Munch passait souvent les mois d’été. La salle Freia remplaça les anciens réfectoires en 1934 et la frise y fut déplacée. La salle est aujourd’hui encore utilisée comme cantine pour la chocolaterie. Pour la voir, des visites guidées sur rendez-vous sont organisées. On peut aussi assister à des concerts et événements publics.

 

Munch au centre commercial

Pour découvrir facilement Munch, une visite au centre commercial Paleet est recommandée. Au rez-de-chaussée se trouve le tableau de Munch Karl Johan (vers 1885). C’est le premier d’une série de tableaux des façades du haut de l’avenue Karl Johan que peignit le jeune Edvard Munch. Pour en savoir plus sur les liens de Munch avec ce quartier, lire l’article Motifs d'Oslo dans l'art de Munch.

http://www.visitoslo.com/fr/articles/l-art-de-munch-a-oslo/

Je précise que cet article n'est pas de moi (lien vers la page citée et si possible son auteur)mais que je suis auteure et que vous pouvez commander mes livres en cliquant sur les 11 bannières de ce blog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La Norvege - 2

    Norvege

    La Norvege - 2 photos envoyées par Midfrip le 26.05.2015 Le climat d'Oslo est de type continental humide, tempéré par la proximité de l'océan Atlantique et du... Lire la suite

    Par  Moqueplet
    TALENTS
  • La Norvège - 1

    Norvège

    La Norvège - 1 photos envoyées par Midfrid le 26.05.2015 Oslo est la capitale d'État de la Norvège. La ville s'est appelée Christiania de 1624 à 1924, selon... Lire la suite

    Par  Moqueplet
    TALENTS
  • Les illustrations « émotionnelles » de Natalie Foss

    illustrations émotionnelles Natalie Foss

    Natalie Foss est une illustratrice norvégienne basée à Oslo. Elle a étudié à Londres ainsi qu’à Oslo. Elle travaille principalement au crayon de couleurs... Lire la suite

    Par  Partfaliaz
    BD & DESSINS, CULTURE, GRAPHISME, PHOTOS, TALENTS
  • Voyage en Norvège 8. Fin d’un rêve éveillé

    Après quelques jours pluvieux à Stavanger, le train de nuit nous ramène doucement vers Oslo. Cette fois, le temps est à la pluie… et le restera jusqu’à notre... Lire la suite

    Par  Sebika
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Hanne Bramness | I Skogen

    Hanne Bramness Skogen

    « Poésie d’un jour I SKOGEN Her lytter elva med sitt vannspeil når den flyter rolig fører det stemmene over Ei solstråle blar seg Gjennom skogen... Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    NOUVELLES, TALENTS
  • Ecosophie

    Ecosophie

    Space Voici un terme peu connuSpace: l’écosophie. Je l’ai découvert il y a peu et m’y étant intéressé, je l’apprends peu à peu. Je... Lire la suite

    Par  Pestoune
    TALENTS
  • Ceux qui tournent la page

    Ceux tournent page

    Celui qui fort de son titre de Président de la Confédération helvétique responsable du Département militaire fédéral affirme à Pékin qu’il faut maintenant... Lire la suite

    Par  Jlk
    NOUVELLES, TALENTS

Dossiers Paperblog

Magazines