Magazine Journal intime

Le futur de nos enfants ? Stop à la nostalgie !

Publié le 22 octobre 2012 par Lmdmimilie @LMDMimilie

Le futur de nos enfants ? Stop à la nostalgie !

Oui c’est vrai avant les enfants n’avaient pas la même vie. Moi même j’ai vécu dans cette enfance, et pourtant, pourtant je crois qu’il est beaucoup mieux de vivre avec son temps.

Sur Facebook foisonne les panneaux ou les messages à « copier/coller » sur ce qu’était notre enfance. Je comprend cette nostalgie. Que c’était bon d’avoir ma première K7, de la rembobiner avec mon crayon, j’ai aussi adorer jouer dehors avec mes voisins, …

Mais il y a un truc qu’il ne faut pas oublie, c’est que l’on évolue tous, d’un point de vue psychisme on a appris qu’il y avait d’autres solutions que de ceinturer son enfant quand il renverse son verre d’eau. On a appris à écouter activement son enfant et à le considérer comme sujet et non plus comme objet social devant se la fermer.

D’un point de vue technologique, l’évolution a été considérable. Effectivement, avant on jouait dehors. Maintenant, on peut aussi. Seulement c’est aux parents d’imposer des limites, d’établir des règles pour que son enfant puisse vivre avec toutes cette technologie sans rester enfermer dans ce monde virtuel.

C’est tellement facile de critiquer le présent, de penser que le passé était beaucoup mieux, et d’avoir peur de l’avenir. Pour autant, le passé est surtout empreint de fantasmes idéalisés.
Je m’explique, avant nous n’avions pas tout ce que nous avons maintenant. Nous pensons que le passé était meilleur, pour autant, il n’était pas non plus idyllique.
Souvenons nous de cette époque où les enseignants ne nous écoutaient pas. Tu ne sais pas lire, tu fais l’andouille, tu passes au dernier rang parce que tu perturbes la classe. Mais on a appris, qu’un enfant qui change de comportement brutalement, qui se met sur le devant de la scène, ou qui cherche l’agression dans ses rapports avec l’autorité, avait besoin d’être écouté. Maintenant, on le sait, même si tous ces problèmes ne sont pas encore bien réglé, j’espère que dans un jour prochain, notre expérience fera la différence.

Ou bien, rappelez-vous, combien d’enfants ont été dans les années 80, incompris, délaissé, il pleurait, on le laissait seul avec sa souffrance, personne n’avait les outils pour l’aider à surmonter cette épreuve.

Alors oui l’évolution fait peur, cela nous impose de grandir avec, d’apprendre du passé, pour jouir du présent et trouver des solutions pour notre avenir. Etre nostalgique ne doit pas empêcher d’apprécier ce que l’on a.

Critiquer notre évolution, revient à critiquer ce que nous sommes. Nous aussi en tant qu’être humain nous évoluons, nous avons cette incroyable richesse de nous développer encore et encore.

Mimilie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog