Magazine

Hubert

Publié le 07 janvier 2013 par Descaracteres @descaracteres

Civilités stratégiques

Texte : Benjamin Billiet

Hubert cadre

Illustration : Sophie Yin

Non, moi je ne dis pas bonjour. Non non…

Pourquoi ? Mais parce que pour dire bonjour dans une entreprise de cette taille, il faut avoir de la mémoire, et que je n’en ai pas !

Ah mais c’est une situation fâcheuse, ne vous y trompez pas ! Ma mauvaise mémoire me rend capable de souhaiter le bonjour trois fois à une même personne en l’espace de quelques heures… Vous imaginez un peu les conséquences ?

Non ? Eh bien laissez-moi vous les exposer : dans le meilleur des cas, mes collègues me prennent pour un farceur, et en rient ; dans le pire, ils se persuadent que je suis condescendant, et que je leur affiche ainsi mon mépris.

Oui, vous avez sans doute raison, je dois laisser la plupart des gens indifférent. Mais tout de même ! Ils me prennent assurément pour un illuminé, une sorte de professeur Tournesol perdu dans ses pensées. Avouez que ce n’est pas une réputation plaisante. Tout ça pour une simple défaillance de la mémoire. Voyez-vous, cher ami, pour M. Vousémoi – enfin non, pour M. Vous, euh… pas pour M. Moi… disons M. Toutlemonde plutôt… Oui, c’est plus juste – donc, M. Toutlemonde oublie qu’il a une mémoire, puisque celle-ci n’oublie rien, justement. Il ne se pose jamais de question à ce propos, et ne peut donc comprendre que mon attitude découle d’une légère déficience. Voilà voilà…

Ah ? Vous pensez que de toute façon, en ne disant pas bonjour, je passe pour quelqu’un de méprisant ? Vous avez peut-être raison, mais c’est mieux que d’être vu comme l’hurluberlu de l’étage. Et puis je souris à tout le monde, ça amoindrit l’impolitesse. Un sourire, ça s’assimile à un salut, vous ne pensez pas ?

Vous regardez votre montre, je vous ennuie sans doute… J’en suis désolé. Je suis trop bavard parfois, cela peut s’avérer gênant pour ceux avec lesquels je discute. D’autant que nous ne nous connaissons pas. Vous travaillez à cet étage ? Probablement pas, il ne me semble pas vous avoir déjà vu. Oh ! mais quel personnage grossier je fais parfois… J’ai oublié de vous dire bonjour ! Enfin, ce n’est pas vraiment un oubli : moi je ne dis pas bonjour. Jamais. Cela m’évite de parler de mes problèmes de mémoire. Car oui, malheureusement, j’ai des problèmes de mémoire…



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Descaracteres 133 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte