Magazine Journal intime

Merci.

Publié le 29 janvier 2013 par Fabulousf
Bon mon petit pédé des villes,
Aujourd'hui le projet de loi sur le mariage pour tous arrive à l'Assemblée... Les démonstrations des pros et des antis dans les rues n'ont plus lieux d'être, faisons maintenant confiance à nos parlementaires (et avec les 5000 amendements fantaisistes déposés par l’opposition, je leur souhaite bien du courage).
Ces derniers temps, j'ai eu un comportement exécrable avec plein de monde, j'ai été le mec les plus in-interesant de la terre en tournant en boucle sur le sujet et je m'en excuse.
J'ai bien entendu toujours été  POUR ce qui pouvais faire avancer l'égalité et CONTRE les discriminations (pas forcément pour les gays), j'ai été élevé comme ça, on ne me changera pas !
Mais, moi qui n'avais jamais vraiment milité pour "la cause homosexuelle" je me suis découvert une âme LGBT et une communauté dans laquelle je me reconnais.
Il faut dire que pour moi, l'homophobie restait une notion bien floue, à laquelle je n'avais jamais été confronté directement. Élevé par des gauchistes convaincus, dans la tolérance et dans le respect des différences de chacun... Évoluant plus tard dans un milieu cultivé et ouvert de créatifs et de pseudo-bobos, j'étais bien protégé dans ma bulle.
Mes années primaires-collège dans une banlieue plutôt chic n'ont pas toujours été toutes roses, moi qui traînais toujours avec les filles et qui refusais catégoriquement de jouer au foot mais ça n'a jamais été bien méchant et j'ai toujours réussi à me trouver des ami(e)s qui m'ont jamais fait défaut.
Mon "coming-out" qui n'a été une surprise pour personne (quelque-part entre mes 16 et 17 ans)(je me rappelle plus)(c'est dire comme ça été facile pour moi) a bien réussi à tirer 2-3 larmes à ma mère mais c'était juste pour qu'elle revienne vers moi 3h plus tard pour me dire qu'elle était fière de moi (fière de quoi d'ailleurs ?) et qu'évidement ça ne posait aucun problème...
Même dans mon lycée enclavé dans une cité pourrie de banlieue, je me suis senti plutôt bien accepté... "Wesh Fabien, sérieux, t'es pédé ? franchement c'est cool que tu t'assume, même ici" est peut-être la phrase la plus incongrue qu'il m'ai été donné d'entendre mais au moins je m'en souviendrais toute ma vie (j'y songe comme épitaphe, hein)... merci Cybèle, petite racaille de ma classe de première ES à qui je n'avais jamais adressé la parole et à qui je n'ai jamais reparlé, tu m'auras fait bien rire.
Pour le débat du PACS, j'étais encore jeune et asexué et je m’intéressais encore vachement plus aux Legos et à SimCity qu'aux débats entre Boutin et Bachelot...
C'est donc dans un climat serein, tolérant limite Bisounours que j'ai construit la personnalité de l'adulte-homo que je suis aujourd'hui. Je savais que l'homophobie ça existait, hein, mais ça restait très isolé et surtout loin de moi (pour moi, chez Civitas, ils étaient maximum 15).
C'est dire à quel point je suis tombé de haut quand j'ai reçu le tweet d'un ami qui bosse pour BFM, en reportage à la défense.
@fabulousf c une bande de gros con! Manif anti adoption homosexuel twitter.com/anthony3b/stat…
— anthony B (@anthony3b) October 23, 2012

Google ? Têtu ? Yagg ? Qui sont ces gens ? Que veulent-ils ? Combien sont-ils ?
Les oiseaux verts et roses qui ne peuvent pas voler sans le soutient "d'un papa ET d'une maman", les slogans haineux, les dérapages des politiques d'en face, des politiques de "mon camp", les amalgames homosexualité/pédophilie,... j'ai découvert tout ça le 23 octobre 2012. 
Avant la première "Manif pour tous", j'étais pourtant encore confiant. J'ai confiance en l'humain, j'ai confiance en la France, j'ai confiance en la devise de la France,... je suis comme ça, encore une fois on ne me changera plus.
Mais ce déferlement de haine dans les rues de Paris, ces néo-fachos qui cassent de la Femen, ces slogans mensongers pour discréditer l'action du gouvernement, cette homophobie décomplexée...
Moi qui n'avait jamais ressenti aucun mal-être lié à mon homosexualité, je me suis senti rejeté, stigmatisé, inférieur... à 27 ans, l'adolescence largement dépassée je ne pensais pas que ça m'arriverais un jour mais c'est arrivé et ça n'aurais jamais du je suis beaucoup trop fragile pour supporter tout ça !
J'ai peut-être passé les pires mois de mon existence (ça peut paraître extrême, mais je dois admettre j'ai eu une vie facile)... Mes parents avaient bien fait leur job, il m'avaient préparé à la dure réalité de la vie mais cette réalité ne prend pas en charge l'exclusion ou le rejet de l'autre qui est tellement in-envisageable pour nous...
Jour après jour, je me suis moi-même enfoncé dans un bourbier avec une fascination malsaine et masochiste qui me poussais à lire et à regarder toutes les inepties que déversaient des gens qui m'insultaient (parfois sans même s'en rendre compte).
Heureusement, et on arrive enfin au fin mot de cette histoire, c'est aussi durant ces derniers mois que j'ai pu compter sur mes amis. Entourés aux manifs, soutenu sur les réseaux sociaux par des amis, des inconnus, des gays, des hétéros....
Aujourd'hui le projet de loi arrive à l'Assemblée... ça ne veut pas dire que c'est fini. Les débats seront tout aussi violents, incohérents et insultants mais il faillais quand même que je remercie tout ceux qui m'ont aider à me sentir moins isolé.
Les "likes", les "retweets", les présences aux manif à Paris, à Bayonne, à Rennes et ailleurs,... mes amis sont fabuleux et je les remercie d'essayer de réparer ma petite bulle dans laquelle j’évoluais si tranquillement.
MERCI.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • CACHE(E) - Projet Photo 52 (semaine #36)

    CACHE(E) Projet Photo (semaine #36)

    Qui n'a pas fait l'expérience d'une photo ratée où le sujet principal se retrouve CACHÉ(E), thème de la 36ème semaine du Projet Photo 52, par une branche... Lire la suite

    Par  Myrtilled
    JOURNAL INTIME
  • Projet 52 - 41. Tram E

    Projet Tram

    La ville de G. est une des premières à avoir utilisé les trams, après la ligne A, la B, la C et la D; voici les travaux de la ligne E : clic (mise en service... Lire la suite

    Par  Missbabooshka
    JOURNAL INTIME
  • Qui s'y frotte s'y pique (233)

    frotte pique (233)

    Il a du piquant, le Brie... vosgien !N'allez pas m’accuser d’acheter mes fromages parce qu'il y a un chardon sur l'emballage. Pffft !!! Lire la suite

    Par  Mamlea
    DESIGN ET ARCHITECTURE, EN FRANCE , TALENTS, VOYAGES
  • Coffee-Party e-book chez Amimaru

    Coffee-Party e-book chez Amimaru

    L'e-book "In search of Lost Coffee" en anglais de Coffee-Party (le duo que je forme avec Nao Yazawa) est disponible en lecture gratuite sur la plate-forme... Lire la suite

    Par  Saeko_doyle
    BD & DESSINS, TALENTS
  • E. E. Cummings – Puisque sentir est premier (Since feeling is first, 1926)

    Cummings Puisque sentir premier (Since feeling first, 1926)

    puisque sentir est premier qui prête la moindre attention à la syntaxe des choses ne t’embrassera jamais entière; tout entier être un idiot quand le printemps... Lire la suite

    Par  Stéphane Chabrières
    CULTURE, POÉSIE, TALENTS
  • La e-cigarette ClopiNette

    e-cigarette ClopiNette

    Véritable bouffée de plaisir et non plus de nicotine, la ClopiNette va faire un tabac !Arrêter de fumer, oui il le faut, le tabagisme est une catastrophe... Lire la suite

    Par  Jemesensbien
    BIEN-ÊTRE
  • Wall-E en vrai

    Wall-E vrai

    Vous aimez Wall-E ? Et vous pensiez qu’il était impossible qu’un tel robot existe ? Détrompez-vous ! Wall-E existe réellement, et il vit aux États-Unis. Lire la suite

    Par  Brokenbird
    HIGH TECH

A propos de l’auteur


Fabulousf 218 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte