Magazine Journal intime

Grande Lectrice, Grande voyageuse: Il faut choisir...

Publié le 08 février 2013 par Dew

Ou pas...
J'en avais parlé rapidement dans l'Edito de 2013, sur mon autre blog, mais j'avais envie d'en faire un article propre. Comme vous le savez, une partie de ma vie est en France, et une autre est sur les chemins. Ma maison, pour moi, c'est la Terre et mes seuls biens sont contenus dans une simple valise d'une vingtaine de kilos...
Grande Lectrice, Grande voyageuse: Il faut choisir...
Pour le moment, comme vous le savez, je suis en Australie, mais qui sait, demain je serai peut-être en Nouvelle-Zélande, sur un bateau, en Antarctique ou dans un endroit encore plus fou... Et malgré mon amour du vagabondage une chose est sûre, j'aime lire et et je ne peux pour rien au monde abandonner la lecture. Cependant, je ne peux pas me permettre de trimballer ma bibliothèque avec moi. 
J'aime les livres papiers. Plus que tout. J'en ai commandés (Beaucoup), mais les frais de ports sont vraiment excessifs quand il s'agit du bout du monde... Si on veut lire ce qui se lit en France et en Français dans le texte. Et puis les livres, ca prend de la place et c'est lourd.
LIRE, MAIS PAS A N'IMPORTE QUEL PRIX
La première solution: Trouver les librairies spécialisées langues étrangères. Mais là encore, l'offre ne répond pas forcément à la demande. De plus, le prix des livres est assez conséquent. Il faut payer des taxes.
Grande Lectrice, Grande voyageuse: Il faut choisir...La deuxième solution: Lire en Langue étrangère. Pour l'Anglais, maintenant, c'est maitriser. Il suffit d'aller dans une bonne librairie et trouver ce qui nous convient. les livres en langue étrangère coûtent moins chers (Excepter en Australie où on se colle les importations anglaises -__- forcément). Et pour payer encore moins chers, il suffit de se rendre dans les bouquineries et autres chrity shops locaux.
La lecture en langue étrangère permet d'étendre son champ de compétences en langue étrangère sur plusieurs degrés. 
En 2012, j'ai finalement réussi à terminer mon premier roman: Player One. Souvenez-vous, en 2009, j'avais déjà lu deux albums en langue étrangère: Where the Wild Things are et Alyss). En 2013, j'ai déjà lu 2 albums (The man in the moon et the Sandman) et un classique: The little Prince de Saint Exupéry (En anglais).
Je consacrerai prochainement un article à la lecture en langue étrangère. 
L'ESPACE
Pour ce qui est de la place, je sais que beaucoup de lectrice tiennent beaucoup à l'objet livre. J'en fais partie. Je ne peux pas m'empêcher de caresser des couvertures, tourner des pages, les frotter contre mes joues (ouais, je sais, ça c'est bizarre). mais quand on voyage, on ne peut plus se payer le luxe de tout garder. QUand on voyage, il faut apprendre à voyer léger. Bien sûr, quand on possède un livre, on possède sa propre vision de l'histoire, mais finalement, le plus important, c'est ce qu'il en reste dans notre mémoire et au fond de notre coeur. Ne garder que l'essence.
La première solution: Revendre ses livres dans des second hand shops ou des bouquineries histoire de retirer un petit peu d'argent. 
La deuxième solution: Le Book-crossing. Abandonner son livre dans un endroit public pour qu'il soit trouvé.
La troisième solution: Quand on a la chance de pouvoir se poser dans un même endroit pour quelques mois, on peut toujours se renseigner du côté des bibliothèques de quartier. 
La quatrième solution: Quand on voyage beaucoup et qu'on veut tout de même un livre sans se ruiner, et qu'on a l'occasion de faire du couchsurfing ou du WWOOFING (Enfin bref, rester quelques temps chez l'habitant)... On peut simplement échanger son livre contre un livre de la bibliothèque du propriétaire. C'est une pratique commune chez les voyageurs. Et ça permet de faire certaines fois de très belles découvertes. Et certaines fois, on peut trouver des livres en langue maternelle.
Vous l'aurez donc compris, quand on voyage et qu'on lit beaucoup on ne peut définitivement pas se trimballer sa bibliothèque sur le dos. Il faut donc trouver des solutions, si on veut continuer à lire beaucoup, mais aussi un peu en langue maternelle.
LA SOLUTION NUMERIQUE
Après un bref état des lieux entre voyage et livre, on rentre dans le vif du sujet. Quand on aime lire beaucoup beaucoup, à moindre coup, et qu'on veut continuer à lire en VO, il fait passer au numérique. On a pas le choix. Et je n'ai pas eu le choix. 
Cette année, j'ai fait l'acquisition d'une tablette tactile (Galaxy tab 10.1) et d'un Smartphone de la même marque... Qui dit joujou technologique à fonctions multiples, dit forcément téléchargement d'une application  bibliothèque numérique. 
Les avantages: On peut lire dans toutes les langues qu'on veut, ca coute un peu moins cher et on peut se trimballer toute sa bibliothèque dans son sac.
Ces logiciels gardent en mémoire automatiquement la dernière page qu'on a lu.
Le Cloud, qui permet de naviguer d'une machine à une autre. Je peux passer de ma tablette, à mon téléphone portable, ou encore l'ordinateur.
Pour ma part: J'ai choisi Google Books, pour lire en Anglais (Je ne sais pas si une version Française du store existe, si c'est le cas, je n'y ai pas accès) et Kindle, pour la littérature francaise.
Je cherche toujours à lire de la BD Franco-Belge au format numérique... Pour les comics, c'est plus simple.
Les inconvénients: On peut tomber en panne de batterie. 
Les différents formats ne sont pas toujours confortables. Je vais maintenant vous faire un rapide bilan de mon expérience sur numérique.

EXPERIENCES NUMERIQUES:
L'Ordinateur: Quand je parle d'ordinateur, je parlerai des écrans 15 à 20 pouces, que ce soit bécane de bureau ou portable. 
Pour moi, ces engins sont inconfortables au possible pour lire un livre. En ce qui me concerne, je n'arrive pas à me concentrer quand je suis devant ce genre d'écran. Je suis obligée d'imprimer un PDF pour le lire, sinon, ca me fatigue vraiment les yeux. Alors lire un livre, n'en parlons pas.
De plus, quand on est sur un ordinateur de bureau, être assis sur une chaise plusieurs heures d'affilées, ce n'est pas forcément la position la plus idéale pour lire.
L'Ordinateur portable: Ecrans de moins de 15 pouces. Le clavier est inutile, on doit poser l'engin sur ces genoux, la position n'est pas confortable et ca chauffe vite.
La Tablette Tactile 10 pouces: C'est le format standard de tablette tactile. Ce format rappelle les romans grands formats. C'est l'un des formats idéaux pour lire. Plus de clavier encombrant et l'autonomie de la batterie est généralement acceptable.
Les Modèles: Kindle fire, Ipad, Samsung galaxy Tab 10, Asus Pad Transformer, Surface
Personnellement, pour moi 10 pouces, c'est encore trop grand, ca prend trop de place dans ma valise. Mon ordi n'en fait que 8 de diagonale alors imaginez ma réaction quand j'ai eu une tablette tactile de 10 pouces... Ca change tout.
La Tablette Tactile 7 pouces: Les premières liseuses faisaient se format, qui est en train de devenir à la mode chez les tablettes tactiles. C'est le format idéal. Ni trop grand ni trop petit, il rappelle les formats poches et se ne prend pas du tout de place dans la valise. 
Les liseuses: Kobo, Kindle et autres...Les mini tablets: Ipad mini, Nexus, Samsung Galaxy tab 7... 
Mais on peut encore faire mieux...
Le Smartphone ou POD: Eh oui, c'est fou, mais on peut lire aussi sur un smartphone. Et personnellement, c'est bien la solution qui me convient le mieux. Certes, je ne possède qu'un écran 3.1pouces, mais je trouve la lecture confortable malgré tout. 
Les Modèles: Iphone/Ipod touch, Samsung Galaxy.
Pour ma part, les modèles  qui m'attirent le plus pour la lecture numérique sont le Samsung Galaxy SII wifi ou encore le Samsung Galaxy Note.
Grande Lectrice, Grande voyageuse: Il faut choisir...
En trois soirées,j 'ai lu 3 romans (dont 2 de plus de 400 pages) sur mon Samsung Galaxy mini dont l'écran fait moins de 10 cm de diagonale... Donc un roman par soirée. (Autremonde - Oz, Fedeylins et Fugitive) Et mes yeux vont biens. 
J'espère que mon petit topo sur la question vous aura plu. Si vous avez des questions ou des remarques sur le sujet, n'hésitez pas à m'en faire part dans les commentaires.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dew 23 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte