Magazine Journal intime

La Prunelle, L'Olivette,et le Mimosa...

Publié le 13 février 2013 par Lepepindanslapomme
La Prunelle, L'Olivette,et le Mimosa...
Sa main s 'était glissée sur son dos, alors qu'il la contournait, et j'étais là, moi, derrière la vitre a voir cet homme que j'aimais lui toucher le dos comme ca....
Alors j'ai soufflé, j'ai expiré d 'un grand coup tout l' air qui était dans mes poumons, et je suis rentrée.... il fallait que je m'affirme, il fallait qu'elle me voit, il fallait qu'elle sache que lui , était a moi, et que c 'était chasse gardée.
Elle avait tout de plus que moi, elle était fine, blonde, habillée en jupe noire et chemisier blanc, les cheveux ondulés et rebelles tels que je ne les auraient jamais, elle arboraient des talons noirs tels que je les aimaient mais que j'étaient incapable de porter... Elle était tout ce que j'aurais voulu être.
Elle parlait anglais, ouaou qu'est ce qu' elle parlait bien anglais.
Oui mais non.
Il était a moi.
*****
Il y a quelques mois, elle m'a demandé de m’asseoir, elle m'a dit qu'elle vivait depuis tant de temps, dans un déni officiel d ' amour pour lui, le sien...
Elle m'a dit qu' il l'a trompait, et que cela durait depuis des années...
Je me suis assise.
Je l'ai entendue, et je suis restée sonnée...
Je l'ai réconfortée, et puis je l' ai engueulée, et puis j'ai pleuré...
Parce que je savais...
La douleur d 'un monde qui s 'effondre,
L’appréhension d 'un avenir solitaire,
La difficulté de rebondir rapidement....
Et puis encore une fois, j'ai su qu’elle serait partie de ma vie, et moi de la sienne....
Il est des liens indéfectibles....
*****
15 jours après l’épisode de la main, je mettais les  petits plats dans les grands, il fallait que je lui prouve a elle, que j' étais meilleure qu' elle en quelque chose....
Il fallait que je lui prouve a lui, que j’étais le bon choix...
Et nous avons passé une très bonne soirée.
Petit  a petit nous nous sommes apprivoisées, nous nous sommes appréciées, et puis nous sommes devenues confidentes, puis amies....
J'ai été là dans des moments assez terribles , comme elle a été là elle aussi quand je n'allais pas bien.
*****
Il a fallu qu'elle choisisse de partir de ma vie, et qu'elle essaie d'y rerentrer....
Il a fallu qu'elle voit que mes bras étaient ouverts malgré son "abandon" malgré tout.
Il a fallu que je lui pardonne, je pense, pour qu'elle voit en moi l'amie qu'elle aurait toute sa vie.
Parce que quand elle m'a dit " je veux te voir", je ne savais pas quoi dire, ni quoi faire...
Parce que je lui ai dit " je n'ai pas compris, mais je suis là".
Elle a compris...
*****
Aujourd hui, elle affronte droite, les obstacles de sa vie, et je l'accompage, comme je peux a garder la tête haute et droite et a regarder loin devant.
Désormais j' essaie de lui donner ce qu'elle ma donné il y a de ca 5 ans quand tout avait basculé dans ma vie, a cause de Lui.
Parce qu' aujourdhui tout a changé.
*****
Je n'ai pas beaucoup d 'amies....
Elles se comptent sur les doigts d une main.
Mais elles savent que je serai là, telle un pieu ancré fermement dans le sol , quand la tempête fera rage dans leur vie.
Comme elles savent que je serai la première a me réjouir de leur bonheur.
Une amie c 'est une personne qui te laisse vivre ton bonheur tranquille, qui sait l’apprécier a sa juste valeur  comme étant tien, mais qui reste là auprès de toi,  quand le malheur s 'invite, toujours...
J' ai ma Prunelle, mon Olivette, et  mon Mimosa.... fidèles au poste....
Je suis marraine de leurs enfants, ou me sens telle, et il n'est pas de meilleur cadeau que de faire partie de leur vies respectives...
Merci a vous les filles.
La Prunelle, L'Olivette,et le Mimosa...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lepepindanslapomme 986 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte