Magazine Humeur

FOXTROT. L’humoriste Dieudonné terrorise les censeurs par le….portefeuille.

Publié le 19 mars 2013 par Menye Alain

QUENELLEC’est l’histoire de l’arroseur arrosé, celui qui voulait interdire qui a finalement peur de le faire à moins de se voir touché au portefeuille. Le précédent de La Rochelle fait jurisprudence. En effet, violant outrageusement la loi, le maire de la ville, Maxime Bono et la société gérant le palais des congrès de la ville s’était vu infliger une lourde peine pécuniaire, par le tribunal de commerce de la Rochelle. Ce dernier avait condamné la société gérant le palais des congrès de la ville, l’Espace Encan, à verser plus de 40 000 euros à l’humoriste Dieudonné au titre de préjudices d’image et d’ordre financier, après avoir annulé une de ses représentations. 

Les élus qui engagent leur ville vers ce genre de désastre financier sont irresponsables à plusieurs titres. Tout d’abord, ce n’est pas leur argent mais celui du contribuable. Pire, de quel droit peuvent-ils se prévaloir en empêchant une grande majorité de citoyens de voir leur humoriste préféré ? Un intellectuel français, autoproclamé surtout, avait déclaré qu’il fallait, pour faire mal à l’humoriste Dieudonné, le toucher au portefeuille. Ce roi des médias qui prônent la mort à tout bout de champ hors de France, rangeant ce pays dans ceux qui ne respectent pas les lois internationales doit probablement faire grise mine. Mais, où le bât blesse, c’est cette constance avec des prétextes fallacieux pour interdire. Le trouble à l’ordre public n’a jamais été le fait de Dieudonné, mais de certaines associations qui n’ont rien d’autre à faire, que de surfer sur le succès de l’humoriste, plus gros vendeurs de places de spectacle de France et de Navarre.

Depuis le lancement de sa tournée Foxtrot, un succès phénoménal à travers toute la France, rien n’est en mesure, visiblement, d’arrêter l’ascension de plus en plus grandissante de l’artiste, reconnu par ses pairs comme le meilleur de sa génération. « Quel gâchis » ! disent certains, le chansonnier n’en a cure et poursuit avec la même dynamique humoristique très sarcastique. C’est ainsi que, la préfecture de Gironde s’est résolue à ne pas demander l’interdiction du spectacle de l’humoriste qui aura lieu à la patinoire de Bordeaux le jeudi 04 avril. La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) de Gironde réclamait l’annulation de ce one man show en toute illégalité…

Bande annonce et dates du spectacle


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine