Magazine Humeur

FOXTROT. Humour: l’humoriste Dieudonné accusé par la presse d’avoir pris la grosse tête

Publié le 20 mai 2013 par Menye Alain

dernieres-dates-Dieudonne-jpg

L’humoriste Dieudonné accusé d’avoir pris la grosse tête parce qu’il traverse une période faste.  C’est assez étonnant de le lire. En effet, pour le journal Courrier picard, l’humoriste qui était en spectacle récemment à Amiens, le 17 mai dernier, n’a pas voulu les recevoir, exaspéré semble-t-il par le lynchage dont il est victime. Le texte de ce journal que nous publions in extenso en dessous montre bien la fin du monopole des grands médias en matière d’information/promotion. Forcé de parer au plus pressé après son lynchage abscons et la censure, l’humoriste a imaginé comment s’en sortir et, effectivement, il n’a plus vraiment besoin de ces médias qui lui "crachaient à la figure" comme il le dit dans un de ses sketchs, ce que le Courrier picard dément, se réclamant comme étant un média de liberté d’expression.

Nous n’avons pas voulu en rester-là, et avons contacté les équipes de l’humoriste Dieudonné qui termine sa tourne Foxtrot (photo). Selon eux, il n’en est rien. L’humoriste a estimé qu’il en avait déjà donné, en accordant une interview à un blog du… Courrier picard dénommé "Les dessous chics" et par conséquent, il n’avait plus rien à dire.

Amiens livre les #quenelles par paquets de 12 !!Merci Amiens !!!#foxtrot #Dieudo #tourneefoxtrot twitter.com/MbalaDieudo/st…

— Dieudonné Mbala (@MbalaDieudo) 17 mai 2013

Mais, de quoi s’agit-il ?

Sandrine en 2009, Mahmoud en 2011, Jésus en 2011… Foxtrot vendredi soir était la quatrième visite à Amiens de l’humoriste Dieudonné, artiste controversé, à qui nous avons ouvert largement nos colonnes.

Pourtant il nous a interdit l’accès à son one-man-show, « et à toute la presse car elle ne l’a pas épargné » nous a-t-on répliqué au Zénith. « Pas épargné ? ».

Pour ce qui est du Courrier picard - aux prétentions plus mesurées qu’un titre national marqué politiquement ou non mais pour qui la défense des valeurs démocratiques et de la liberté d’expression reste un combat – « Dieudo » y a largement exprimé ses points de vue et présenté ses spectacles. Et pas plus tard qu’il y a huit jours, en pleine page !

Mais il y a eu l’époque de la galère, celle des petites salles comme L’Engrenage à Amiens (un peu plus de 200 personnes) avec un artiste abordable. Son retour au Zénith fait tomber le masque : une certaine grandeur (de salle) retrouvée il zappe la presse, sans discernement, il n’en a plus besoin. Il sait pourtant qu’on peut retomber très vite et très bas… Ce bas où l’on est alors si heureux de trouver les petites plumes du Courrier picard.

DAVID VANDEVOORDE

Il reste donc 5 dates à l’humoriste avant de débuter son nouveau one man show "Le Mur". Mais, seule la date de Perpignan pose problème. En effet, le maire de la ville a fait un arrêté l’interdisant pour "trouble à l’ordre public" et, ironie du sort, il a déclaré qu’il sera le premier à troubler l’ordre public en se rendant sur place. Si ce n’est pas comique ça, je ne sais plus…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine