Magazine Humeur

COUP DE MASSUE. Syrie: journal de Syrie du dimanche 25 août 2013. L’Occident en pleurs…

Publié le 25 août 2013 par Menye Alain

pinocchio

Alors que l’armée arabe syrienne avance dans tout le pays, l’Occident, conscient que tout est en faveur du président Bachar al-Assad a alors demandé à ses sous-fifres d’utiliser des armes chimiques. Le prétexte idéal. Mais, ce qui est grave, c’est de sacrifier des civils de cette manière. Comment peut-on expliquer que, ces gaz aient été selectionnés par l’armée syrienne  pour essentiellement tuer des femmes et des enfants ? Une vraie légende urbaine. Ces terroristes ont ciblé des civils et, surprises, aucun terroriste, que dis-je, DJ Fabulous aka Fabius risque de pleurer, aucun résistant n’est tombé. Cherchez l’erreur !

Et là, le coup de massue est venu de Damas où, le Gouvernement syrien a demandé aux enquêteurs de l’ONU de se rendre sur place dès demain. L’Occident en pleurs, ne sait plus à quels saints se vouer. Craintes, inquiétudes, peurs. Tout le monde tremble, de Washington à Paris, en passant par Londres où Doha, chez les grands démocrates ou plutôt argentiers. Maintenant, l’Occident veut influencer les enquêteurs onusiens parce que ses plans tombent à l’eau. C’est la dernière tentative pour réussir leur coup d’état qui vient de leur échapper. Caramba !

Journal de Syrie du 25 août 2013

- Damas: Accord syro-onusien autorisant l’ONU à enquêter sur les allégations d’utiliser l’arme chimique dans la banlieue de Damas.
- Le commandement général de l’armée : La possession par les gangs terroristes des substances chimiques démontre leur recours à l’arme chimique.
- Al-Zoebi: Nous possédons des preuves incontestables que les groupes terroristes ont utilisé l’arme chimique…L’agression contre la Syrie ne serait pas une promenade.
- Source militaire : Des unités des forces armées traquent des éléments des groupes terroristes armés du Front al Nosra dans la banlieue de Damas
- Nombre de soldats ont été blessés après l’inhalation de gaz lors de leur entrée à Jobar dans la banlieue de Damas.
- L’explosion à Qassa’a est due à une roquette non pas à une voiture piégée.
- Le Liban saisit six camions chargés d’une quantité de comprimés de Captagon en destination de la Syrie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine