Magazine

tiger Woods et le point fort !!!

Publié le 28 octobre 2013 par Stephanebigeard
Un nouvelle article du talentueux Grégory Le Roy découvert sur Challenges.fr sur La méthode du golfeur Tiger Woods appliquée au management
Incroyable mais vrai, j'allais dire, une fois de plus ... C'est en se centrant sur ses points forts et en laissant de côté ses points faibles que Tiger Woods est devenu un champion. Une approche dont peuvent s'inspirer les managers et Un sujet qui a bien sur toute sa place sur ce blog !!!
De récentes études démontrent que l'implication et l'efficacité sont multipliées lorsque les entreprises se centrent sur les points forts individuels et collectifs.
Dans les années 50, Peter Drucker a formalisé dans le livre "Devenez Manager" sa vision des points forts, dans une approche utilisée par Tiger Woods pour devenir l'un des meilleurs joueurs de golf de tous les temps.
L'année 2000 fut une année mémorable pour le célèbre golfeur : il gagna 6 tournois consécutifs, battant ainsi le record de la plus longue série de victoires depuis 1948.
Il est devenu le seul athlète à avoir été nommé "sportif de l'année" à deux reprises par le célèbre magazine Sports Illustrated ; sa prestation à l'US Open fut qualifiée de "plus grande performance dans l'histoire du Golf"…
Tiger Woods avait pourtant une faiblesse majeure dans son jeu qui aurait pu devenir un frein à sa performance : ses sorties de bunker (creux remplis de sable d'un parcours de golf) pour lesquelles il était très mal classé.
Avec son coach sportif (Butch Harmon, qui l'accompagna de 1993 à 2004), ils n'ont pas considéré cette faiblesse comme une "zone de progrès potentiel" mais comme une composante de son jeu à gérer pour qu'elle ne vienne pas entraver l'expression de son potentiel.
Ils décidèrent alors de passer la saison d'entrainement sur l'un de ses points forts : son swing (mouvement du joueur pour frapper la balle).
Le résultat de cette stratégie lors des compétitions en 2000 fut éloquent, et plus particulièrement au cours de l'Open britannique à Saint Andrews qui est à la fois le plus ancien tournoi de golf au monde (créé en 1860) mais aussi un des parcours les plus riches en … bunkers.
Le point fort de Tiger Woods, son swing, était devenu un coup si puissant et précis qu'il a surmonté sa faiblesse : il fut l'unique golfeur à ne tomber dans aucun bunker pendant les 4 jours du tournoi.
Il remporta le tournoi avec 8 coups d'avance, établissant un nouveau record dans un tournoi du Grand Chelem.
La méthode Tiger Woods
Tiger Woods a incarné en 2000 ce que Peter Drucker conseillait dès les années 1950, ces deux hommes se rejoignant profondément sur les actions suivantes :
- aligner les points forts et les valeurs (l'esprit de jeu autant que de compétition de Tiger Woods).
- arrêter les comportements (s'entraîner sur les sorties de bunkers) et renoncer aux convictions (les faiblesses sont les meilleures zones de progrès) qui ne contribuent pas à l'expression de ses points forts (comprendre ce qu'il ne faut pas faire est aussi important que de savoir quoi faire)
- investir par l'acquisition de savoir, savoir-faire et expérience pour se transformer
- et choisir sa zone d'excellence ... Michael Jordan sur un terrain de basket, Tiger Woods et son entraineur Butch Harmon sur un parcours de golf, l'équipe d'Oakland Athletics et son manager général Billy Beane sur un terrain de baseball.
Et vous ?
Identifier ses points forts et leurs modes de fonctionnement
"La plupart des gens croient savoir pour quoi ils sont doués. En général, ils se trompent. Le plus souvent, ils savent ce pour quoi ils ne sont pas doués - et même là ils se trompent encore souvent. Et pourtant, on ne réussit que sur ses points forts", estimait Peter Drucker.
Ce dernier propose plutôt de confronter aspirations, potentiel et performance pour identifier nos points forts, contribuant ainsi à une meilleure connaissance de nous-mêmes.
Constatant que les points forts - en grande partie uniques - font partie intégrante de notre personnalité dès notre plus jeune âge et avec une redoutable stabilité dans le temps, l'auteur propose de nous accepter tel que nous sommes ("n'essayez pas de changer ce que vous êtes - ça ne marchera probablement pas") et d'en tirer le meilleur.
Découvrir comment fonctionnent nos points forts est plus efficace que de chercher pourquoi nous n'arrivons pas aux résultats escomptés ("Il est curieux de constater combien peu de gens savent comment ils font ce qu'ils font "... et notamment ce qu'ils réussissent.)
Multiplier son efficacité en se centrant sur les points forts
Peter Drucker propose plusieurs pistes :
- Aligner nos points forts et nos valeurs pour éviter tout conflit, et s'assurer de la compatibilité entre nos valeurs personnelles et celles de l'entreprise pour laquelle nous travaillons. - Arrêter les comportements et missions, voire renoncer aux relations, convictions, valeurs qui ne contribuent pas à l'expression de nos points forts.
Comprendre ce qu'il ne faut pas faire est aussi important que de savoir quoi faire.
En identifiant points forts et faiblesses, "on verra vite où l'on ne doit même pas essayer de faire quoi que ce soit. On verra les points où on manque du minimum de dons nécessaires - et pour chacun de nous, ils sont nombreux".
Peter Drucker considère qu'il faut "consacrer le moins d'efforts possibles à s'améliorer dans les domaines où notre compétence est faible ... il faut beaucoup plus d'énergie et de travail pour passer de l'incompétence à la médiocrité que pour passer de la performance à l'excellence".
- Investir pour transformer un potentiel en point fort par l'acquisition de savoir, savoir-faire et expérience : "travaillez, longuement, à vous améliorer dans le sens de vos qualités."
- Passer du savoir à l'action pour transformer un potentiel en une valeur ajoutée réelle pour notre environnement : "Agir en fonction de ce talent particulier est la clé de la performance ; ou plutôt, agir sans en tenir compte, c'est se condamner à l'impuissance."
- Choisir sa zone d'excellence en identifiant puis se positionnant dans le contexte (espace, temps, système relationnel...) qui permet aux points forts de produire performance et résultats.
Une fois la mission choisie, se connaître en profondeur permet de poser les règles du jeu les plus efficaces pour soi et son environnement (expliquer notre mode de fonctionnement, le type de relations établies, les résultats et les délais attendus...).
- Transformer : connaitre puis actionner les Points Forts individuels et collectifs dans sa zone d'excellence "transforme des gens ordinaires - travailleurs compétents mais pas particulièrement brillants - en champions de leur catégorie".
Grégory Le Roy, consultant "Hauts Potentiels"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :