Magazine Nouvelles

Ntaganda aurait échappé au commando de la mort lancé par le service des renseignements militaires rwandais

Publié le 22 mars 2013 par Lumbamba Kanyiki @grandkasai

Bosco NtagandaBosco Ntaganda

Le feuilleton Bosco Ntaganda fera encore couler beaucoup d'encre tant que les circonstances de cette reddition restent entourées de beaucoup de zones d'ombre. Selon afroamerica network dans sa publication du 19 mars 2013, le seigneur de guerre Ntaganda qui s'est rendu à l'ambassade américaine à Kigali pour y solliciter son transfèrement à la CPI, aurait échappé au commando du service des renseignements militaires lancé à ses trousses par Kagame.

La décision de mise à mort physique de Ntaganda aurait été prise dans le grand secret et confiée à ce service après l'échec de la tentative d'assassinat de Sultani Makenga par Ntaganda au mois de février de cette année. Kagame qui ne voulait nullement que Ntaganda fût arrêté et livré à la cour pénale internationale aurait pris cette décision pour l'empêcher de livrer des secrets sur la sécurité du Rwanda et sur l'exploitation et le pillage illégal des ressources minières de la RDC.

Ntaganda aurait été informé par un des membres de ce commando fin février. Pour sauver sa peau, il aurait d'abord décidé d'atteindre Katoyi dans le Masisi. Pour cela, il aurait d'abord tenté, sans succès, de négocier avec les FDLR qui occupent les positions entre Kibumba et Katoyi afin d'obtenir un passage sécurisé. Il leur aurait même proposé 150000 Dollars, mais ceux-ci auraient décliné l'offre.

Ayant suivi les conseils de ses proches, Ntaganda aurait semé la diversion au sein du service des renseignements militaires rwandais en leur faisant croire qu'il cherchait à atteindre Katoyi dans le Masisi en négociant avec les dirigeants de FDLR pendant qu'il traversait la frontière rwandaise pour se rendre à l'ambassade américaine. Ntaganda aurait atteint l'ambassade grâce au réseau des gens de sa tribu qui l'auraient pris en charge jusqu'à atteindre l'ambassade américaine où il était sûr d'être protégé et conduit à la Haye. Car, selon les mêmes sources, l'ambassade américaine aurait été choisie plutôt que d'autres parce que Kagame ne peut pas obliger les Américains à lui livrer Ntaganda entre ses mains.

Si cette version est vraie, c'est donc avec la mort dans l'âme que Kagame collabore avec les Américains au transfèrement à la Haye de son ancien homme de main. Mais ce qui est sûr, c'est que, si Ntaganda se met à parler, beaucoup d'hommes politiques dont Kagame, Kabila et voire beaucoup d'intouchables exploitant illégalement les ressources minières de la RDC trembleront.

Lumbamba Kanyiki

Commentaires Lien Texte


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lumbamba Kanyiki 37 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine