Magazine Nouvelles

Le renard et le léopard

Publié le 20 mars 2013 par Lumbamba Kanyiki @grandkasai

Il était une fois...

Le léopard était très fier et sûr de lui. A tous ceux qui voulaient l'entendre, il disait qu'il était le plus fort et le plus beau de tous les animaux. Certains croyaient en lui, mais le renard répliquait toujours avec humour chaque fois qu'on lui rapportait les propos du léopard :

- L'oncle léopard raconte des histoires! Il connaît sa propre force, mais il doit savoir qu'il existe plus forts que lui.

Cela sentait comme un défi du renard au léopard. Avec le temps, sa déclaration tomba dans les oreilles du léopard et cela l'irrita beaucoup. Un jour, Il se dit dans son for intérieur: "Ce petit renard se joue de moi. Je vais lui faire voir que c'est bien moi le roi de tous les animaux. " Ainsi, chaque fois que les autres animaux lui rappelaient les propos du renard " L'oncle renard nous a dit qu'il existe plus forts que toi", il leur disait en retour:

- Le petit renard recevra sa leçon un de ses quatre matin.

Alors, l'oncle renard, très malin, eut vent du projet macabre du grand léopard. Il se dit aussi dans son coeur qu'un jour ou l'autre, le léopard tenterait de l'agresser. D'où, il devait se préparer en conséquence. "Tshimbu tshitu tshiafua! Comme il s'y attendait, le léopard frappa à sa porte un soir.

- Entrez! Répondit le renard, sans hésiter.

Le grand léopard sourit avec malice et entra. Mais si tôt entré, une surprise l'attendait. Le pavement du salon du renard était couvert d'un tapis de peaux de léopards. Le grand léopard se planta étonné au milieu du salon et vit quelques peaux encore fraîches dans un grand bassin tandis que d''autres encore, d'où suintait du sang frais, pendaient au coin du salon. Alors, le grand léopard demanda au renard:

- Manseba kabundi, manseba kabundi, comment fais-tu pour avoir toutes ces peaux? (Manseba kabundi signifie oncle renard).

Le renard lui rétorqua:

Manseba, amu mutudi n'ebe emu ( Mon oncle, je les obtiens exactement comme nous sommes ici!). Le plus fort et plus beau léopard se retourna rapidement sur ses pattes et s'enfuit, sans demander son reste.

Voilà le conte tel qu'il m'a été raconté.

Moralité: est pris qui croyait prendre

Lumbamba Kanyiki


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lumbamba Kanyiki 37 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine