Magazine Journal intime

[niguedouille] ou comment ma collec perso d'écrivains francophones fans de richard brautigan s'agrandit

Publié le 25 novembre 2013 par Tilly

J'avais déjà : Philippe Djian, Alain Bonnand, Roland Jaccard, et Thomas B. Reverdy.

couverture de l'album BD
Le petit dernier, Eric Plamondon, je l’ai entendu samedi à l’autoradio sur france inter (dans La libraire francophone) parler depuis le salon du livre de Québec de son dernier opus sur... Steve Jobs : Pomme S. Aussitôt, l’envie de le lire. Mais je ne savais pas encore pour Brautigan...
Dans la même (très bonne) émission un Daniel Pennac mutin a raconté une jolie anecdote que je ne connaissais pas. Il y a un certain temps, chez un libraire DP demande un jour qu’on lui propose une sélection de romans noirs de qualité pour se faire une idée du genre qu’il dit ne pas connaître alors ; son étonnement et sa confusion quand le brave homme lui tend une petite pile de livres dans laquelle il reconnaît Au bonheur des ogres : penaud, il n’ose rien dire, paie (donc aussi pour son propre roman) et part sans se faire reconnaître du commerçant, un peu fier quand même d’avoir écrit un classique du roman noir sans le savoir. Toujours rien à voir avec Brautigan...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :