Magazine Talents

Un noël inoubliable

Publié le 18 décembre 2013 par Sylvianelisbonne @sylvianejung
Unknown-1

Noël devrait être un moment de grâce pour tous les enfants du monde. Hélas, c’est loin d’être le cas pour nombre d’entre eux. Personnellement,  je ne me souviens que de deux Noëls qui m’ont réellement marqués, le premier qui fut inoubliable et a encore aujourd’hui une incidence sur ma vie et le deuxième qui un triste souvenir puisque c’est le dernier passé avec mes parents vivants

Bien sûr d’autres Noëls ont été formidables car bien sûr c’était un plaisir de voir mes enfants découvrir leurs cadeaux et crier de joie devant la poupée ou la voiture rouge convoitées.

Mais mon Noël 1947 est vraiment I-NOU-BLI-ABLE.

Cet article participe à un évènement inter-blogueurs : « Les plus beaux noëls » organisé par Danièle Galicia du Blog FORME ET BIEN ÊTRE 

Noël, Noël

Noël, Noël

LA MADELEINE DE PROUST .

Tous ou presque en France nous connaissons la fameuse madeleine de Proust et des instants de grâce qu’il avait passés chez sa tante.Toute sa vie,  il conservera ce souvenir heureux.

Chacun de nous a « une madeleine », un moment, une rencontre, une odeur qui aujourd’hui nous « transporte » immédiatement vers cet instant-là et qui nous faire revivre et sentir  instantanément toutes les sensations de bonheur et de joie qui y sont attachées.


En PNL on appelle ça un ancrage

Personnellement, je n’ai guère de souvenirs vraiment heureux liés à mon enfance. Interne dès l’âge de 6 ans dans un pensionnat strict où je me sentais « en prison » je n’en sortais que pour passer mes mois de vacances en colonie. Pas très « shootant » comme programme !

J’ai cependant vécu un moment d’extrême bonheur,  le NOËL 1947

UN NOËL INOUBLIABLE

La guerre est terminée depuis deux ans, la France vit en pleines restrictions, il fait très froid et bien des foyers sont encore en deuil car beaucoup d’hommes ne sont pas rentrés.

La guerre a laissé de profondes cicatrices et le pays essaie de sortir de 5 années hélas elles aussi, inoubliables mais pas dans le meilleur sens du terme

Nous venons d’emménager dans notre nouvelle maison à Bry-Sur-Marne et la nuit de Noël maman décide de m’emmener à la messe de minuit .

Je suis âgée de 3 ans et demi et bien sûr la question du Père Noël m’occupe toute entière 

« Et Papa, il ne vient pas ?


Non, il rentre du travail plus tard et nous nous retrouverons tous à notre retour

Et le Père Noël,  il passe quand Maman ?

Ah il a beaucoup de travail donc jamais avant minuit

Tu crois qu’il va m’apporter des cadeux le Père Noël ?

Si tu as été sage, sûrement

Bon de ce côté-là ça devrait marcher me suis-je dit, (je n’étais pas encore trop rebelle à l’époque c’est un peu plus tard que ça s’est gâté !)

Donc, bras dessus-bras dessous nous voilà parties ma mère et moi pour assister à la messe.

Est-ce qu’il neigeait ? Je ne m’en souviens plus, mais froid oui il faisait un froid de canard

Et nous arrivons à l’église de Bry, pleine de gens déjà, pas de places assises, c’est bondé, tout le monde prie en latin bien sûr et moi je n’y comprends rien mais je n’ai plus froid et je ne pense qu’au Père Noël.

Subitement, la porte s’ouvre et entre une femme très élégante qui passe devant nous en laissant derrière elle un sillage de parfum qui m’emplit les narines.

Un parfum qui reste en moi comme quelque chose d’éminemment agréable et même envoutant . Il y a quelque chose de nouveau, d’inattendu dans ce sillage de parfum.

Pourquoi ? je n’en sais fichtre rien mais la femme avait un manteau de fourrure, ça je m’en souviens et elle sentait tellement bon …  Ce parfum m’est « resté dans le nez » pendant des lustres !

C’est la fin de la messe et nous voilà reparties maman et moi jusqu’à la maison, trottant comme deux petites souris qui se dépêchent pour ne pas avoir trop froid.

Nous arrivons rapidement devant la maison, ah ! des lumières dans la salle à manger , « papa est arrivé, papa est arrivé »

et aussitôt la grande question :

« Le Père Noël Maman il est arrivé lui aussi ?


Je ne sais pas, il a beaucoup de travail peut-être oui, peut-être non, il a tellement d’enfants à voir 

Nous entrons et je me jette dans les bras de mon père qui me dit tout de go :

« Le Père Noël est passé, je l’ai vu sortir juste quand j’arrivais »

Et il ouvre la porte de notre salon et là mes amis … (j’en ai les larmes aux yeux encore aujourd’hui en l’écrivant)

Sapin de Noël

Sapin de Noël

Je vois un magnifique sapin, plein de bougies allumées, un sapin qui aujourd’hui encore et dans mon souvenir me paraît énorme, gigantesque,  un sapin majestueux, un sapin de rêve …

Il arrivait presque au plafond, avec toutes ces bougies allumées qui scintillaient, c’était féérique, mon premier sapin de Noël, mon premier vrai Noël …

Et là j’aperçois un gros paquet, bien sûr je me précipite et ce paquet, je crois n’avoir plus jamais éprouvé autant de joie à ouvrir un paquet que ce jour-là … 

Un magnifique baigneur (pas une poupée un baigneur, c’est ce qui se faisait beaucoup à l’époque) me tend les bras,   illico presto baptisé « CLAUDINET ».

Mes parents, calmes, sereins, heureux de me voir émerveillée et moi absolument baba devant cette féerie de bougies (à l’époque il n’y avait pas de guirlandes électriques)

Mais vous devez vous dire :

« tu parles d’un Noël inoubliable, pourquoi était-ce inoubliable, jusque là la petite sylviane n’a rien vécu d’extraordinaire »

j’y arrive

POURQUOI CE NOËL 1947 EST-il UN NOËL INOUBLIABLE ?

Parce qu’il régnait dans cette pièce une ambiance de joie et de bonheur qui hélas n’a eu lieu qu’une fois dans ma vie.

Ils ne s’entendaient pas, se chamaillaient sans arrêt (enfin chamaillaient est un mot bien littéraire pour désigner la chose …)

Menaces de divorce, risques de voir le couple exploser à tout instant, tiraillée entre eux et leurs discordes, je n’ai plus jamais passé un Noël calme et heureux, sauf celui-là.

A chaque fois que je pense Noël heureux tout de suite je me projette dans cette pièce, avec eux qui s’entendaient, qui étaient gentils l’un avec l’autre.

Un miracle au vu des années qui ont suivi (et ce jusqu’à la fin de leurs vies)

Et puis, ce parfum,  ce parfum qui m’a accompagnée pendant des lustres avait fait de ce Noël un instant exceptionnel, il faisait partie de la fête, il « a ancré à jamais cette sensation de joie et de sérénité »

ET …  JE RETROUVE « THE PARFUM »

J’ai 25/26 ans et un jour dans un grand magasin parisien une femme passe devant moi avec «THE PARFUM » ce parfum que j’ai dans les narines depuis plus de 20 ou 22 ans

Pas question de laisser partir la femme au parfum sans qu’elle ait lâché son secret : « c’est SHALIMAR »de Guerlain.

Shalimar et moi faisons équipe depuis lors et chaque pschitt pschitt me replonge avec délice dans ces souvenirs heureux , CE NOËl INOUBLIABLE

Je vous ai déjà parlé dans d’autres articles des ancrages que nous nous trimballons pendant toute notre vie. Certains heureux et d’autres moins.

Je vous conseille vraiment chaleureusement de faire les exercices pour ANCRER LES MOMENTS HEUREUX DE VOTRE VIE :

RETROUVER LA PÊCHE EN 2 SECONDES et  DEVENIR ZEN EN 2 SECONDES

Et vous, avez-vous aussi un noël inoubliable dans vos souvenirs ?

exercicesAIDEZ QUELQU’UN À PASSER UN NOËL INOUBLIABLE

Allez rendre visite à un enfant hospitalisé (ou des adultes aussi bien sûr), faites les courses de la voisine qui ne voit plus très bien…


Un coup de téléphone à la petite Mamie du 5e, un morceau de bûche et un moment passé avec le couple de retraités du 1er qui ont perdu leur enfant … 

Soyez créatifs et imaginatifs un TOUT petit moment de votre temps peut transformer pour certains un moment de tristesse et de solitude en un NÖEL INOUBLIABLE,

alors allez-y soyez le Père Noël pour quelqu’un.

Maintenant une chanson « ringarde » mais qui me rappelle les noëls d’autrefois (plus que ringard je sais mais vos mamans seront peut-être contentes de l’entendre et vos petites mamies aussi)

PETIT PAPA NOËL de Tino Rossi

Sur mon autre blog : LES CHEMINS DE L’INTUITION 

« Si vous avez un problème ou une difficulté, l’intuition vous aide à les résoudre » 

Un Joyeux Noël pour vous tous


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine