Magazine Humeur

FRANCE: Manuel Valls, nouveau ministre nord-coréen de Kim Jong-un et violeur de la loi

Publié le 28 décembre 2013 par Menye Alain

valls1

Dieudonné n’a jamais été un petit chien querelleur comme tous ces roquets qui lui courent après. Parce que, la vérité est irréfragable. D’une part, il n’a fait que répondre aux attaques incroyables d’une petite clique de meneurs organisés et agités de la police de la pensée, et d’autre part, aux mensonges qu’ils véhiculent. On peut dire merci à l’humoriste, parce que, enfin, les masques tombent. Quand on voit des pousse-au-crime et ennemis de la France se congratuler déjà, parce qu’un illetré, en l’occurrence, a osé dire qu’il cherche les voies juridiques -qui n’existent nulle part-, pour interdire un artiste, là, on comprend que la France est tombée bien bas. 

Mentir, violer, dicter et abolir pour un petit clan

Ovide disait: "un roquet tient quelquefois un sanglier en arrêt." Ce n’est pas le cas de Dieudonné qui avance tête haute, contrairement à tous les petits roquets qui s’agitent dans un bocal et se renient, lorsqu’ils parlent de leur conviction démocratique qui n’existe que dans des mots, devrais-je dire, dans leurs maux ? Parce que, quand BFMTV ose titrer, sans même en reférer à la loi, "Dieudonné: rideau ?" et le silence assourdissant depuis 24 h, des juristes, on se rend bien compte que tous pataugent, telle une mouche dans la bouse.

Le nouveau ministre de la pensée de Kim Jung-un, Manuel José Valls, est entrain simplement de violer la  Loi du 30 juin 1881 sur la liberté de réunion. Tiens donc, il veut remonter au 19e siècle, pour interdire une personne, parce qu’il estime, lui, le ministre, qu’il ne le fait pas/plus rire. Comme si, lui, il a déjà vu un seul spectacle de l’humoriste qui, à titre de rappel, vend plus de places de spectacles que n’importe quel autre artiste en France. Cherchez l’erreur.

Le nouveau ministre nord coréen de la propagande et de la morale des chiottes ou des cabines téléphoniques, c’est selon, puisqu’il oeuvre ouvertement pour la dictature d’un petit groupuscule, est dans la mouise. Bref, comme vous savez, ces gens osent tout. Mais là, ça ne va pas passer en force. Jamais. D’ailleurs, au cours d’une de leurs réunions des caves, il est désormais conseillé aux suiveurs de ces maîtres de la morale à sens unique, des indignations sélectives et de la dictature, de créer des "troubles à l’ordre public", puisque, ils savent que le peuple de France ne peut pas accepter que soit violé une loi du 19e sicècle sur la liberté de réunion.

>>> Rejoignez-nous sur Facebook 

Vous voyez bien là, que ce sont eux, qui seront toujours à la faute. Jamais les fans de Dieudonné ou lui même. Que vont faire les policiers ? Participer ou mettre fin à ces prochaines et probables manifestations ? Valls, soi disant ministre de l’ordre et de la sécurité et visiblement instigateur de trpoubles à l’ordre public vu ses sorties sera-t-il parmi les manifestants qui tenteront de troubler cet ordre ou alors démissionnera-t-il ?

Quand des personnes s’habillant d’oripeaux élogieux participent à ce genre de violation flagrante de la loi, il faut remercier Dieudonné qui montre leur vrai visage. Leur haine dégoulinante. Les immondices dans leurs propos de fausses septiques. De vrais truands et falsificateurs.  On ne peut, comme en Syrie, soutenir ouvertement des terroristes islamiques, et dire qu’on va combattre les mêmes gugusses au Mali. Ils ne sont plus à une contradiction près. Les menteries jusqu’à la lie, la fraude chevillée au corps. C’est simplement pathétique et ceux qui se taisent sont des lâches. Ce qui est triste, c’est cette inquisition médiatique qui perdure.

Constatant que la vieille promesse prise pour éliminer Dieudonné ne passe pas, les faussaires font feu de tout bois, triturant le trait à outrance, cherchant à violer la loi pour le bon vouloir d’une caste hypocrite qui ne représente qu’elle même, en réalité, une petite oligarchie nostalgique des tyrans et de tous les despotes de l’Histoire, qui avaient jadis, comme Kim Jong-un l’a aujourd’hui, le droit de vie ou de mort sur ses compatriotes. Hélas, cete époque est révolue. Mais, comme leur logiciel est bloqué depuis belle lurette, ils tentent de passer en force. Ne vous méprenez pas, si Dieudonné est interdit, c’est forcément illégal.

Loi du 30 juin 1881 sur la liberté de réunion.

 Article 1
  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

Les réunions publiques sont libres.

Elles peuvent avoir lieu sans autorisation préalable, sous les conditions prescrites par les articles suivants.

Article 2,3,4 (abrogé) 

  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927Article 5 
  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

La réunion électorale est celle qui a pour but le choix ou l’audition de candidats à des fonctions publiques électives, et à laquelle ne peuvent assister que les électeurs de la circonscription, les candidats, les membres des deux chambres et le mandataire de chacun des candidats.

Article 6

  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

Les réunions ne peuvent être tenues sur la voie publique ; elles ne peuvent se prolonger au-delà de onze heures du soir ; cependant, dans les localités où la fermeture des établissements publics a lieu plus tard, elles pourront se prolonger jusqu’à l’heure fixée pour la fermeture de ces établissements.

Article 7 (abrogé) 

  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927) A(Loi 1901-07-01Article 8
  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

Chaque réunion doit avoir un bureau composé de trois personnes au moins. Le bureau est chargé de maintenir l’ordre, d’empêcher toute infraction aux lois, d’interdire tout discours contraire à l’ordre public et aux bonnes moeurs, ou contenant provocation à un acte qualifié crime ou délit.

Les membres du bureau seront élus par l’assemblée.

Les membres du bureau sont responsables des infractions aux prescriptions des articles 6 et 8 de la présente loi.Article 9

  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

Un fonctionnaire de l’ordre administratif ou judiciaire peut être délégué : à Paris, par le préfet de police, et dans les départements, par le préfet, le sous-préfet ou le maire, pour assister à la réunion.

Il choisit sa place.

Le droit de dissolution ne devra être exercé par le représentant de l’autorité que s’il en est requis par le bureau, ou s’il se produit des collisions et voies de fait.Article 10 

  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

Toute infraction aux dispositions de la présente loi sera punie des peines de simple police, sans préjudice des poursuites pour crimes et délits qui pourraient être commis dans les réunions.Article 11

  • Créé par Loi 1881-06-30 bulletin des lois 12e S., B. 644, n° 10927

L’article 463 du code pénal est applicable aux contraventions prévues par la présente loi. L’action publique et l’action privée se prescrivent par six mois.

Les choses sont donc claires, ces gens veulent, pour un seul homme, violer la loi et en établir de nouvelles. Tout le monde aura compris qu’un humoriste qui dit la vérité est plus dangereux que toute une armée. Pour des basses besognes, quoi de plus normal que de s’appuyer sur un illetré, ministre de la propagande, de la terreur, du désordre et de la forfaiture…nommé Manuel José Valls ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine