Magazine Humeur

Les nouvelles mésaventures de la rose IV

Publié le 20 janvier 2014 par Observatoiredumensonge

pieri

   Les nouvelles mésaventures de la rose   

Par Jean-Marie Pieri

         CHAPITRE IV

DANSE AVEC LES BUFLES.

Par une belle journée d’hiver, le maître et son jeune disciple s’entretenaient tout en marchant dans les allées du palais.

⁃  Le maître: Inutile, mon ami, d’aller chercher bien loin dans la pampa argentine un combat de buffles, l’affaire est pliée, jamais deux sans trois, Jupiter amoureux nous a habitué à tant de frasques, de péripéties et de dénouements ahurissants que les simples mortels que nous sommes en restent marris oserai-je, mais pas pour tous!

⁃  Le jeune disciple: Avons-nous cette liberté de tout faire, de tout entreprendre, les questions, maître, me brûlent les lèvres…

⁃  Le maître: Hollywood servi en plateau repas dans chaque chaumière se renouvelle jour après jour, péripétie après péripétie, drôles et impudentes saillies des journalistes, qui savent tout et ne disent rien!

⁃  Le jeune disciple: Est-ce bien moral, maître, cette poursuite effrénée de la jouissance et des plaisirs?

⁃  Le maître sourit devant tant de naïveté et effleura l’épaule du jeune disciple.

⁃  Le maître: Les dieux de l’Olympe descendus au coeur de la cité s’encanaillent aux sein des mortelles bien fécondes!

⁃  Le jeune disciple: Et le mensonge, la dissimulation ne portent-ils pas les ferments de la haine et de la discorde?

⁃  Le maître: Certes, tôt ou tard la vérité explose et le masque fer, pardon le casque de fer tombe en plein jour, patatras, je ne suis pas fan des "DAF punk" mais j’avoue être épaté par ces dérapages!

⁃  Le jeune disciple: Je n’arrive pas à vous suivre, est-ce bien digne des dieux de se fourvoyer dans l’enfer des sens, n’est-ce pas un mauvais exemple donné au peuple?

⁃  Le maître: Mon pauvre ami!

⁃  Le jeune disciple: Admettons… la reine est morte vive la reine! Allez passons à autre chose, tournons la page au plus vite, l’affaire, drôle d’affaire est close!

⁃  Le maître: Tout à fait, pourquoi gloser à l’infini sur le sexe des anges: l’amour, la passion toujours qui n’a pas de nom, ni de limites, qui ne s’explique pas, ni propre, ni sale, tout simplement il est!

⁃  Le jeune disciple: Et la fidélité, l’attachement à la parole donnée, la confiance, l’honneur et la fierté, tout ça ne compte pas?

⁃  Le maître: La politique a ses raisons, que la raison ignore!

⁃  Le jeune disciple: Mais c’est infâme, la trahison avilit l’homme… la perversion corrompt l’âme.

⁃  Le maître:(sourire attristé) Gardons-nous bien de porter le moindre jugement préconçu sur une "love affair" depuis Romeo et Juliette l’espace des sentiments fait salle comble, pire que dans le métro aux heures de pointe.

⁃  Le jeune disciple: (avec indignation) Le sage doit-il rester indifférent à la tragédie, au malheur, au mouvement de l’âme qui combat le mal?

⁃  Le maître: Dualité éternelle qu’il convient de surmonter. L’insoutenable légèreté de l’être nous mène aux confins de l’enfer et du paradis!

⁃  Le jeune disciple: Ne pas réagir, c’est subir!

⁃  Le maître: Observe et analyse avec ton cerveau, bride ton coeur, libère-le de toute pensée fragile. Toute passion non contrôlée devient mortelle pour l’esprit!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 271360 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine