Magazine Humeur

Daft Punk, Pharrell Williams & Stevie Wonder

Publié le 27 janvier 2014 par Didier Vincent

Grammys

La revanche du "rien" et du "pas grand chose"

  

Petite dédicace à tous les crétins notoires qui avaient enfoncé le groupe à l'époque de Homework. Musique inécoutable et sans avenir. Relisez donc ce "billet dur" bien pensant de Christophe Comte pour vous rendre compte à quel point la critique intellectualisante avait jeté le groupe et toute la techno dans les marges de l'inculture. Et comprenez aussi pourquoi les Daft Punk ne veulent pas venir aux Victoires de la musique.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine