Magazine Journal intime

[2/3] si internet nous était (aussi) (bien) conté

Publié le 11 février 2014 par Tilly

volet 2 — comment défendre nos libertés en ligne ? La Quadrature du Net
exposé-performance de Jérémie Zimmermann,  au Théâtre du Rond-Point, le samedi 1er février 2014

illustration sur le site du Théâtre du Rond-Point, février 2014 (c) DR

Tiens ça tombe pile, c'est aujourd'hui 11 février 2014, la journée de protestation contre la surveillance de masse lien (et d'hommage à Aaron Swartz)lien

Pour les gens comme Jérémie Zimmermann (pas de parenté que je sache avec Hubert), c'est tous les jours et depuis toujours le jour des libertés numériques. Lui est tombé très jeune dans la potion du barde Richard Stallman,lien le pape du logiciel libre, même si il moque gentiment le look de gourou autiste de son grand aîné. L'autre jour, au Rond-Point il rendait surtout un vibrant hommage à Edward Snowden qui a offert sa liberté (sa vie, disait-il) pour que nous puissions comprendre la menace de l'informatique "nuisible" et espérer retrouver confiance dans des technologies non toxiques qui permettent le partage des connaissances et de la culture.
Pour @jerezim, le malheur est venu de la perte d'autonomie de l'individu vis-à-vis des technologies de l'information. Le contrôle à été peu à peu perdu sous couvert de simplicité offerte à l'utilisateur, de convivialité  : le fameux mais fallacieux user-friendly et sa commère interactivité. Le reste à suivi, rendant possible la surveillance de masse, la perte de la liberté de se faire une opinion anonymement par la simple consultation de données publiques (ou qui devraient l'être).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :