Magazine Humeur

Souvenirs de reagan: l'etat est souvent le probleme!

Publié le 09 février 2014 par Neoafricain

 

Le 6 février dernier, les inconsolables de Ronald REAGAN (dont votre serviteur), ont eu une pensée pour le grand président disparu. Il y a tant de propos inspirateurs qu’il a tenus durant sa longue carrière, bien avant d’être élu 40ème Président Américain ou pendant sa présidence. Mais l’actualité de la politique française me fait surtout repenser à l’une de ses phrases les plus chocs : « L’Etat n’est pas la solution, l’Etat est le problème ». Rejet le plus cinglant de cette funeste philosophie politique qu’est l’étatisme, prononcé par l’homme le plus puissant du monde de l’époque.

Alors s’il y a des ministères typiquement régaliens, il y aune multitude de domaines de notre vie qui ne devraient être gérés ou réglés que par les gens eux-mêmes. Si l’on y met les pattes de l’Etat, on dénature tout et on finit par tout détruire !

Je partage avec des millions de français ce sentiment insupportable que le Gouvernement socialiste puisse décider des cours qui doivent ou non être enseignés aux enfants et qu’il s’immisce idéologiquement dans le débat de la dignité en fin de vie ; tout comme je trouvais insupportable que ce soit le ministère de l’intérieur qui puisse décider si tel spectacle est acceptable ou non.

Au fond de tout cela, c’est la notion « d’abus de droit » face à la « responsabilité individuelle ». Les Gauchistes au pouvoir considèrent allègrement qu’avoir la majorité parlementaire permet de changer tout ce qui fait France : loin de là ! Ils ont été élus gestionnaires d’un Etat qui a existé avant eux et qui doit les survivre. Il est inconcevable que sans consensus et avec une si forte impopularité, ce pouvoir puisse même imaginer pouvoir gérer les affaires de tous (ceux que nos enfants doivent penser, ce que nous pouvons dire ou pas, quel spectacle pouvons-nous voir, quelle famille nous devons fonder,..).

Une seule phrase résume à merveille cet « abus de droit permanent » : celle prononcée par Obama tout juste après être passé outre une disposition législative : « Il est bon qu’en tant que Président je puisse faire ce que je veux ». C’est le crédo de François HOLLANDE qui après en avoir usé et abusé dans sa vie privée, fait de même avec la France.

Et pourtant c’est en responsabilisant chacun, certes dans un cadre fixé, mais avec énormément de liberté individuelle, que nous aurons des familles plus heureuses, des enfants épanouis, une économie plus dynamique, des artistes libres de produire leur art,... Et un système pénal qui sanctionnera « après coup » ceux qui auront commis des délits.

En France, le Gouvernement n’est vraiment pas la solution ; il est devenu le problème de tous !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine