Magazine Journal intime

Le point Stasi

Publié le 21 mars 2014 par Noalita

J'ai pas mal hésité avant d'écrire cette note, peur de vous emmerder, peur de m'embrouiller.

Mais, depuis ce matin, je suis en en mode cocotte-minute sous pression et il faut que j'évacue un peu de vapeur avant de risquer de me satelliser dans l'espace.

Vous m'excusez ?

Je vous embrasse par avance

Alors voilà,

en vivant quasiment en direct live, cette chose terrible que vit la Crimée, son invasion par la Russie de Poutine,

ce simulacre de démocratie devant mes yeux incrédules,

cette immobilisme d'une partie de l'Occident,

les méthodes de cet homme, Poutine, qui pose son gros cul, jetemerde, sur le Droit International, sur les droits de l'Homme, sur ma tête, je suis devenue un peu (plus) dingue !

Et puis arrive la fameuse affaire des écoutes de Sarkozy et je me dis que, quand même cela devrait amener un certain nombre de nos responsables politiques à prendre des précautions de langage quand il s'agit pour eux de parler de justice et de règles de droit à propos d'une certaine affaire d'écoutes judiciaires !!

Un traitement digne de la Stasi ?

Non vraiment ?

Tu veux que je te fasse un petit résumé du pourquoi de ces fameuses écoutes façon Stasi ?

Allez c'est parti, je m'applique et j'ai bien recoupé mes informations.

Si donc Monsieur Sarkozy est écouté, Monsieur Bismuth toussa toussa (tic de langage) depuis quelques mois (6 mois et non 8 mais on va pas chipoter), c'est, ne lui en déplaise, dans un cadre judiciaire légal ! 

Il est quand même à la base suspecté d'avoir commis, tiens-toi bien, un délit dans le cadre du droit pénal français.

C'est dingue non ?

Il es suspecté d'avoir été financé illégalement (sa campagne de 2007) par la Lybie (un certain Khadafi, l'homme à la tente de Bédouin dans les jardins de...mais je m'égare)

il y a donc eu dans ce cadre précis, ouverture (par des juges d'instruction indépendants) d'une information judiciaire. 

Dans le cadre de cette information judiciaire, les juges ont organisé des écoutes contrôlées, validées ET légales.

Et je peux te dire que ça peux arriver à n'importe qui , ça m'est même arrivé il y a quelques années, mais bref je t'expliquerai une autre fois si tu veux bien.

Dans le cadre de ces écoutes, les juges découvrent que Nicolas Sarkozy, son avocat et un magistrat organisent à la cool une corruption de magistrat (une paille - c'est interdit par la loi, essaye de corrompre un flic que tu connais pas pour qu'il te fasse sauter un PV tu vas voir)

Suite à cette découverte les juges saisissent le Parquet, qui prend ses éléments et décide à son tour d'ouvrir une information judiciaire (application stricte du droit).

Dans le cadre de cette nouvelle information, une procédure pour "traffic d'influence (corruption de magistrats, une paille 2) est donc ouverte !

Et donc vous parliez de méthode digne de la Stasi ?

Jusqu'à aujourd'hui et jusqu'à ce que Nicolas Sarkozy nous démontre le contraire,

c'est le simple droit pénal qui s'est appliqué et même si j'admets que cela ne doit pas être rigolo comme situation, je sais je l'ai vécu et je te le raco....une ...fois,

personne n'est en dehors du droit.

Pas même, surtout pas, un ancien Président de la République !

Alors la posture de victime et le mépris de la règle de droit sur lequel certains hommes s'assoient euh...

Et on en revient à ce que j'écrivais plus haut au sujet de la Crimée et de ce gros connard Poutine.

MEA_nuits2_3_0.jpg
 

 Allez je vous embrasse fort fort mes cailles, merci de m'avoir écouté, je vous dois combien ?

Ce soir c'est partouze une nuit blanche avec Djian et Pascale Clark sur Inter !

Pascale Clark m'insupporte mais j'aime beaucoup Djian alors....

Et puis il y aura Stephan Eicher putain !!!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Noalita 663 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte