Magazine Humeur

UKRAINE. L’impossible équation américaine et la réticence de l’Union européenne

Publié le 15 avril 2014 par Menye Alain
Vladimir Poutine et Barack Obama

Vladimir Poutine et Barack Obama

La volonté américaine d’imposer de nouvelles sanctions économiques contre la Russie sur la situation en Ukraine  ne passera pas. Pour deux raisons: la première étant que l’Europe est en crise, et la deuxième étant que les Etats-unis ne comprennent rien à la situation. La réticence de l’ Union européenne à prendre des mesures fortes qui pourraient menacer la reprise économique déjà fragile de l’Europe s’explique. 

Alors que l’administration Obama a déclaré hier qu’il est prêt à une nouvelle rampe des sanctions, éventuellement en ciblant des secteurs spécifiques de l’économie russe comme les services financiers ou l’énergie, l’UE a limité sa décision à l’expansion d’une liste existante des personnes pour le gel de leurs avoirs et des interdictions de voyage. Ces mesurettes hypocrites ressemblant surtout à du vol de ces biens. On se souvient des biens de la Libye déclinés en ceux du frère Guide Mouammar Kadhafi. De la rapine.

Les responsables américains pensent que presser l’économie de la Russie est la seule arme réaliste des États-Unis et ses alliés européens pour répondre aux affrontements entre les séparatistes pro-russes et les autorités ukrainiennes. Or, il n’y a que la diplomatie qui peut régler ce problème-là. Mais, au nom de quoi peut-on valider le désordre de Kiev et déclarer que celui de l’est et du sud-est de l’Ukraine est illégal ? Les fauteurs de troubles sont aujourd’hui prisonniers de leurs propres mensonges. Les "qui" attaquent aujourd’hui leur propre peuple.

Pour les Européens, ces petits criminels, les sanctions américaines auront "peu d’effet sur ​​les ambitions du président russe Vladimir Poutine en Ukraine". Encore une grosse falsification. Ils refusent de voir en face, ce qu’ils ont fait en Ukraine en validant un coup d’état. Aujourd’hui, pris au piège de leurs actions néfastes, ils rejettent, toute honte bue, la responsabilité à la Russie. C’est mesquin est une hypocrisie sans fin. Ils ont toujours raison…

Le niveau des échanges commerciaux entre les États-Unis et la Russie sont assez limités. Au lieu de dire la vérité aux Etats-unis dans ce sens où, leur économie est étroitement liée à celle de la Russie, les dirigeants européens trompent outrageusement leur peuple. L’économie russe ne peut tomber que si la Chine adhère aux folies américaines. Or, ce n’est pas le cas…Quant aux Européens, s’ils font trop de zèle, Moscou coupera le tuyau du gaz et du pétrole. On sait les "qui" ont plus à perdre…


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine