Magazine Journal intime

L'extraordinaire voyage du fakir qui été resté coincé dans une armoire Ikea, Romain Puertolas

Publié le 18 avril 2014 par Faelys

extraordinairevoyage.jpg

© Audiolib 2014, Romain Puertolas, lu par Dominique Pinon

Embarquez pour une aventure extravagante et édifiante alors que vous ne cherchiez qu'un lit à clous (version audio)

"Une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste, une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle."

Un fakir moitié voyou moitié opportuniste qui va se laisser porter par la vie, faire de magnifiques et émouvantes rencontres, tout en conservant un regard franc et ouvert sur le monde, c'est un compagnon de voyage de premier choix! Quelle histoire que celle qui débute dans le rayon lit d'un grand magasin de meubles suédois en kit!! (je ne me baladerai plus dans les rayons de la même façon).

Le résumé à écouter aussi ci-dessous:


podcast

Pourquoi la version audio? Parce qu'elle sort quasiment en même temps que le livre, parce que j'adore la voix de Dominique Pinon qui sait jouer des intonations et de l'ironie comme personne, parce qu'un virus m'a clouée avec ce qu'il fallait d'épuisement pour fermer les yeux et ne rien faire d'autre qu'écouter cette histoire qui m'emportait loin, parce que le fil est assez facile à suivre, parce que l'écoute ne dure "que" 5h42.

J'ai trouvé des accents de "Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" à ce road-movie désopilant qui joue sur la même veine de sympathique marginalité, mais j'ai peut être préféré davantage le fakir qui lui ne se perdait pas dans de trop longues digressions historiques. En même temps que lui, le lecteur/auditeur ouvre les yeux sur le sort des migrants, réalise que l'humanité tient à des mains tendues et pense peut être à devenir un peu meilleur. Ce côté social actuel se mêle au caractère aventurier du récit dans un joli équilibre. J'ai dans l'ensemble passé un bon moment, je pense que le fait de ne pouvoir rien faire d'autre a beaucoup aidé, mais je recommande ce roman pour un moment sympathique sans prétention, concerné et en humour non-stop (les jeux de mots systématiques sur les noms par exemple).

Le bonus sous forme d'interview de l'auteur est très agréable, permettant de découvrir la voix et le point de vue d'un auteur sympathique.

Les avis de Alex mot à motsLeiloona,  Saxaoul , et Sandrine dont les oreilles ont partagé le même voyage.

 blog littérature jeunesse, blog livres

extraordinairevoyage.jpg

© Audiolib 2014, Romain Puertolas, lu par Dominique Pinon

Embarquez pour une aventure extravagante et édifiante alors que vous ne cherchiez qu'un lit à clous (version audio)

"Une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste, une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle."

Un fakir moitié voyou moitié opportuniste qui va se laisser porter par la vie, faire de magnifiques et émouvantes rencontres, tout en conservant un regard franc et ouvert sur le monde, c'est un compagnon de voyage de premier choix! Quelle histoire que celle qui débute dans le rayon lit d'un grand magasin de meubles suédois en kit!! (je ne me baladerai plus dans les rayons de la même façon).

Le résumé à écouter aussi ci-dessous:


podcast

Pourquoi la version audio? Parce qu'elle sort quasiment en même temps que le livre, parce que j'adore la voix de Dominique Pinon qui sait jouer des intonations et de l'ironie comme personne, parce qu'un virus m'a clouée avec ce qu'il fallait d'épuisement pour fermer les yeux et ne rien faire d'autre qu'écouter cette histoire qui m'emportait loin, parce que le fil est assez facile à suivre, parce que l'écoute ne dure "que" 5h42.

J'ai trouvé des accents de "Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" à ce road-movie désopilant qui joue sur la même veine de sympathique marginalité, mais j'ai peut être préféré davantage le fakir qui lui ne se perdait pas dans de trop longues digressions historiques. En même temps que lui, le lecteur/auditeur ouvre les yeux sur le sort des migrants, réalise que l'humanité tient à des mains tendues et pense peut être à devenir un peu meilleur. Ce côté social actuel se mêle au caractère aventurier du récit dans un joli équilibre. J'ai dans l'ensemble passé un bon moment, je pense que le fait de ne pouvoir rien faire d'autre a beaucoup aidé, mais je recommande ce roman pour un moment sympathique sans prétention, concerné et en humour non-stop (les jeux de mots systématiques sur les noms par exemple).

Le bonus sous forme d'interview de l'auteur est très agréable, permettant de découvrir la voix et le point de vue d'un auteur sympathique.

Les avis de Alex mot à motsLeiloona,  Saxaoul , et Sandrine dont les oreilles ont partagé le même voyage.

 blog littérature jeunesse, blog livres


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :