Magazine Humeur

Ca Valls à tout va

Publié le 28 avril 2014 par Observatoiredumensonge

Par Alexandre Goldfarb

Sincèrement, je pensais que nous avions atteint le fond dans une France en train de couler. Le naufrage d’ailleurs ressemble fort à celui du Titanic englouti par la mer mais nous nous sommes engloutis par la passivité.
Depuis 40 ans, la France a passé la marche arrière.
Le résultat c’est que tout va mal.
Est-ce une raison pour ne plus rien tenter ?
Pendant que les Français dorment tranquillement ou préparent leurs (prochaines) vacances, les médias et les politiques déraillent mais complètement.
Nous ne sommes même plus au stade de la désinformation mais au point de non retour.
Imaginez un médecin qui ne ferait que de mauvais diagnostics et qui laisserait mourir ses patients, et vous aurez l’image de notre système politico-médiatique devenu ringard, obsolète et surtout, ce qui est pire, méprisant.

Lorsqu’une idée, une simple idée, ne sort pas du club de l’élite auto proclamée c’est de la merde. Efficace et redoutable comme mode de pensée qui nous emmène directement aux Barbelés de la pensée.
Quels sont les vrais problèmes de notre société : c’est la seule question à se poser et il faut y répondre sans mensonge.
D’abord notre pays ne produit plus et notre économie est en rade ce qui crée un chômage démentiel et dangereux. Comme nos institutions sont malades et envahies de lois et de décrets devenus inapplicables, il n’est plus possible de relancer notre économie et par voie de conséquence d’enrayer le chômage. Le chômage est une plaie, une blessure non refermée qui a terme fera sauter tout notre système caduc. C’est une évidence et pourtant personne dans notre élite auto proclamée ne semble prendre les mesures pour arrêter au moins cette hémorragie.
Que se passe-t-il ? Dans ce contexte morose et pas rose, les Français perdent leur pouvoir d’achat, ils ne consomment presque plus et l’économie est en berne. De plus les entreprises surtaxées et contraintes par des lois absurdes ne veulent plus embaucher.
Au contraire, des sous-emplois temporaires sont proposés qui accentuent notre déclin et augment forcément le chômage.

A tout vouloir réglementer, nous avons tout bloqué.
Toute notre société est basée sur le fait que des personnes travaillent pour subvenir à des personnes qui ne travaillent pas ou plus.
Tant que la balance penche du côté des personnes qui travaillent, le système économique peut tourner.
Dès lors que la la balance penche vers les personnes qui ne travaillent pas ou plus, le système s’écroule.
C’est basique.

Alors que voit-on dans ce beau pays endormi ?
On change de gouvernement enfin pas vraiment. On nomme un nouveau Premier Sinistre , lequel balance un premier discours où il décrète ceci et cela genre "y-a qu’à"… Les médias sont subjugués, les sondages dythirambiques et tout va très bien.

Ca Valls avec les milliards et c’est bien effarant tout cela dans une France endormie et frileuse.
Remarquez que depuis mai 2012, les socialistes jouent au nouveau Monopoly made in France où les milliards ont remplacé les petits billets du jeu. Personne ne semble choqué par ce jeu ni la putain de droite de molle, ni les médias ni qui que ce soit d’ailleurs dans cette élite auto proclamée qui affiche ouvertement son mépris.
C’est simplement ahurissant et consternant.
Ahurissant ! Car Monsieur Valls à deux temps croit qu’il suffit de décréter qu’il faut trouver 50 milliards pour que la balance revienne du bon côté. On retrouve bien là Les mots nouveaux inventés par Les socialo-menteurs
Foutaises !
Tant que dans ce pays, nous ne changerons pas un système qui est mauvais depuis au moins 40 ans, nous ne pourrons pas gagner quoique ce soit et encore moins la bataille économique.
Peu importe la couleur politique et encore nous nous trouvons dans des tons pastels et très proches les uns des autres.
Les discours sont creux et longs ou l’inverse, les promesses jamais tenues et le sacro saint social est en train de ruiner la France.
Consternant ! Car Monsieur Valls de Matignon semble juste avoir oublié la réalité dans son beau programme foireux. La réalité c’est que nous sommes toujours en marche arrière et que dans ces conditions, il est strictement impossible d’avancer. Vérité simple mais vérité quand même. Tant que ces politiciens ou plutôt polititocards©. ne seront préoccupés que par leur réélection, la France sombrera parce qu’elle sera incapable de seulement chercher les bons remèdes.
Il existe des solutions qui ont le mérite de la simplicité.
Mais à mon grand dam, quand je les ai proposées à quelques dizaines d’élus connus ou reconnus à droite, AUCUN, je dis bien aucun, n’a daigné me demander ce que j’avais en tête. C’est pour cela que j’ai écrit La Liste des méprisants d’une part, et créer Alliance Société Civile d’autre part, pour AGIR et REAGIR enfin !

Croyez-moi vous n’aurez rien avec cette élite auto proclamée qui fonctionne comme un club très privé et pour qui le destin de la France n’existe même pas.
Ce n’est pas dans la soumission et la peur (de quoi au fait ?), que la France retrouvera un élan économique et tout ce qui va avec. Ce n’est pas en nous reniant et en fermant les yeux sur ce qui s’annonce inévitable, si nous restons sans rien faire, que nous donnerons un avenir normal à ce pays.
La gauche a confisqué quasiment la liberté de penser autrement. La droite se tait et ne veut surtout pas paraître dissidente de la "bonne" société policée et socialisante.
Au nom de grand principes certes nobles en théorie, le système depuis 40 a muselé en pratique l’élémentaire, c’est-à-dire la simplicité.
Sans faire simple, nous n’avons point de salut.

Personne, ni les gogos, ni les bobos, ni les veaux et encore moins les médias, n’est choqué par le fait que magistrats en France affirme leur appartenance politique puis jugent ensuite. Sont-ils sereins ? Je ne le pense pas car il est toujours difficile d’être juge et partie. Bon je sais ils sont à gauche et c’est bien dommage car s’ils étaient classés à droite, la curée médiatico-politique aurait eu raison d’eux depuis bien longtemps. Imaginons un « mur des cons » fait par des magistrats encartés à l’UMP ou au FN : ce serait un crime contre la démocratie et les associations auraient dénoncé avec force pareille forfaiture, les médias se seraient déchaînés et le gouvernement -si- de droite aussi aurait vacillé.

Ouf ! Le « mur des cons » est à gauche : on a évité le pire…

La Valls politicienne actuelle n’est qu’un masque sur la réalité et ne nous apportera pas la solution. C’est du mauvais théâtre avec des portes qui claquent dans un immeuble qui s’éfondre. Où les acteurs ne croient même plus à ce qu’ils récitent.

C’est le moment de faire La politique AUTREMENT.

La France mérite mieux !

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Alexandre Goldfarb pour l’Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Observatoiredumensonge 271360 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine