Magazine Humeur

Mutter et Dvorak

Publié le 17 mai 2014 par Rolandbosquet

Mutter_Dvorak

      Le ciel est dégagé mais un vilain vent de traverse rafraîchit l’air. Il me faut pourtant tondre la pelouse de mon courtil négligée depuis trop longtemps. Après avoir tournicoté entre les taupinières comme un Fangio entre les chicanes des 24h du Mans, je rejoins sans attendre mon bureau dans l’espoir de retrouver mon manuscrit en cours. De retour de l’une de ses randonnées sauvages, mon chat César dort benoîtement sur sa chaise et m’ignore superbement. La maison est calme et le silence reposant. Je suis malgré tout bien incapable de me concentrer sur ma tâche. Je glisse alors dans le lecteur de disque le concerto pour violon et orchestre en la mineur de Dvorak avec Anne-Sophie Mutter et le Philarmonique de Berlin dirigé par Manfred Honek et décide de me plonger enfin dans le "Tempête" de Jean-Marie Le Clézio qui m’attend sur la petite table du salon. Je n’en lirai guère que la page liminaire. Dès les premières mesures de l’allegro ma non troppo, le violon d’Anne-Sophie Mutter impose sa présence par la puissance de son timbre et une volonté presque agressive d’expression. Puis la mélodie s’installe avec la complainte populaire de la dumka abordée avec délicatesse. Suivent les attaques résolues du deuxième mouvement, ses pianissimos chuchotés et l’évocation de la Bohême en évitant le mauvais goût du folklorisme tzigane trop souvent mis en avant. Mais comment s’abandonner sereinement face à l’effrayante  maîtrise technique de l’artiste et sa virtuosité dans les redoutables octaves suraiguës, les arpèges vertigineux et les tierces  extrêmes ? Elle s’en joue avec aisance au point d’oublier parfois de s’effacer devant la musique. Avant de se laisser emporter par le furieux rythme de danse slave à trois temps si cher à Dvorak de l’allegro giocoso du troisième mouvement. Lorsque le silence retombe, je croise le regard de César, assis sur le bras du fauteuil, le poil dressé et les oreilles pointées vers les enceintes. Le lyrisme des deux premiers mouvements aurait-il bousculé sa sieste ? La frénésie du finale l’aurait-elle réveillé ? À moins que, comme moi, il n’ait été un peu gêné par la désagréable impression que, décidément, Anne-Sophie Mutter "en fait trop" dans son désir d’imposer une interprétation personnelle digne de son tempérament de feu ! Encore tout ébouriffé par ce que je viens d’entendre, je me lève tandis que l’orchestre s’engage dans les premières mesures de la belle et lyrique Romance qui accompagne le concerto. César se précipite vers la porte de la cuisine pour sortir comme s’il craignait que je n’écoute ensuite le fougueux Mazurek qui clôt le disque. Je l’ignore avec mépris. D’ailleurs, un dernier rayon de soleil perce les nuages du couchant comme une invitation à le rejoindre. Dehors, le rossignol installé sur la plus haute branche du chêne qui marque l’entrée de mon courtil lance ses trilles apaisés vers le ciel.  Ainsi le monde continue-t-il de tourner même si c’est toujours un peu de guingois. (Anton Dvorak, Anne-Sophie Mutter et le Berliner Philarmoniker dirigé par Manfred Honek, Deutsche Grammophon)

Suivre les chroniques du vieux bougon en s’abonnant à newsletter


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • HYPOCRISIE OCCIDENTALE. Grèce – Afrique: quand les faussaires jouent les...

    HYPOCRISIE OCCIDENTALE. Grèce Afrique: quand faussaires jouent vierges effarouchées

    Joseph StiglitzSelon une estimation donnée par l’ONG Oxfam, les pays en développement perdent chaque année 100 milliards de dollars de recettes fiscales qui ne... Lire la suite

    Par  Menye Alain
    HUMEUR
  • Mode: Après le Friday wear, voici le Tsipras wear.

    Mode: Après Friday wear, voici Tsipras wear.

    Le look Tsipras vs le look Merkel: Quel est le plus fou ? Avez-vous remarqué le look adopté par un certain nombre d’hommes politiques depuis quelques semaines. Lire la suite

    Par  Pierre Thivolet
    HUMEUR, MÉDIAS, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • No jo !

    « Plus vite, plus haut, plus fort » dans la dette et le gaspillage : les jeux Olympiques à Paris, une candidature absurde. La tribune de Serge Federbusch dans... Lire la suite

    Par  Delanopolis
    HUMEUR, INFO LOCALE
  • Vice versa, inside out, ou le psychisme de nos enfants

    Vice versa, inside out, psychisme enfants

    Vice versa, inside out, ou le psychisme de nos enfants Que pensez-vous de cet article ? Mercredi on va chez le psy Et si on parlait cinéma, cinéma pour... Lire la suite

    Par  Angrymum
    BÉBÉ, EDUCATION, ENFANTS, HUMEUR
  • Royal est dans le Nutella

    Royal dans Nutella

    Par Alexandre GoldfarbBon soyons concret la Mère Royal est dans la merde, pardon dans le Nutella ! Ce qui est dramatique c’est que Royal discrédite la France. Lire la suite

    Par  Observatoiredumensonge
    HUMEUR
  • Mobilisons-nous avec les Grecs du 20 au 27 juin !

    Les événements s’accélèrent dans les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers. Dans ce contexte critique, la solidarité avec le peuple grec doi... Lire la suite

    Par  Alaindependant
    CULTURE, HUMEUR, LIVRES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ, SPIRITUALITÉ
  • Le Billet Amer #21

    Billet Amer

    Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons. Le Billet Amer #21 Par L’Aigre DouxC’est l’histoire de l’arroseur arrosé. Le « Moi, Président » restera longtemps... Lire la suite

    Par  Observatoiredumensonge
    HUMEUR

Magazine