Magazine Jardin

J'ai (enfin) jardiné

Publié le 26 mai 2014 par Tatiana @Mme_Oui
mes parents ont un grand jardin. cela fait quinze ans maintenant. et ma maman a toujours fait le jardin. le jardinage ne m'a pratiquement jamais intéressé. et je regrette aujourd'hui. dimanche, j'ai décidé de m'y mettre sérieusement. d'apprendre à planter, piquer, m'occuper des plantes et fleurs,... après avoir été cherché un maximum de plantes et fleurs au matin. franchement, c'était le paradis sur terre. je voulais tout ! c'était très difficile de choisir quelle fleur irait avec quoi, où les mettre, quels parfums pour les roses,... je ne m'y connais pas du tout. je me fie donc aux étiquettes qui sont très claires. le plus dur était de faire des choix : quel sera la suite du printemps ? l'été ? et l'hiver ? je ne vous parle même pas pour le choix des érables du japon, très joli en automne, rouge, jaune ou orange ? finalement, avec la maman on s'est décidé. ce fut fort rose. quelques érables, quelques plantes vivaces pour couvrir plus de terres, des rosiers aux délicieux parfums et le tour est joué. j'étais étonné du prix final. un jardin cela coûte cher ! je me demande combien je devrai gagner plus tard pour avoir un aussi beau. j'avais bavé seule devant l'émission de stéphane bern et je me suis dit que jamais je n'aurai la patience de mettre autant d'amour. la seule fleur que j'ai eu est morte par manque de soin et d'amour. pendant longtemps, je disais aux amoureux que je ne souhaitais aucune fleur et maintenant je pleure pour en avoir. 
dimanche sous le soleil, on a sorti les outils et on s'est mise à deux. ce fut agréable. et un peu moins quand le père vient faire l'inspecteur des travaux finis. la soeur et le frère se sont joints à cette aventure. 
J'ai (enfin) jardiné
tout d'abord, le terrain de mes parents est rempli de pierres ! c'est horrible. je me suis toujours demandé comment les rosiers pouvaient être aussi beau en été et comment les tulipes pouvaient se développer autant. alors la première étape qu'est retourner la terre et désherber est une véritable étape de muscle. j'étais déjà fatigué rien qu'à faire ça.
le must est de mettre des cendres sur la terre, cela tue les mauvaises herbes naturellement. bon c'est assez toxique comme méthode. j'ai vu une grande différence quand il y en a ou pas. sinon on a toujours versé les litières des cochons d'inde ou lapins dessus. quitte à se servir des défections des animaux autant le faire.
J'ai (enfin) jardinéJ'ai (enfin) jardiné
le jardinage, je prends plaisir. je le fais volontiers avec ma maman qui a compris que cela devenait une passion. ils ont même commencé leur potager en carré (enfin après toutes ces années). puis comme ça je profite de ma maman. on papote et on bronze au soleil.

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine