Magazine Humeur

Lucy film de Luc Besson

Publié le 22 août 2014 par Corboland78

cinéma, Lucy, Luc Besson, Le cerveau humain n’utilise que 10% de ses capacités, c’est sur ce postulat que Luc Besson a construit son tout nouveau film, imaginant ce qu’il en serait si ce potentiel augmentait. L’idée est particulièrement intéressante, intellectuellement parlant. Dommage que le film ne soit pas la hauteur du sujet.

Lucy (Scarlett Johansson) une jeune femme poursuivant ses études à Séoul en Corée, devient à son (sexy) corps défendant, une mule pour un trafiquant de drogue international. On lui insert dans le ventre, un paquet d’une toute nouvelle merde qu’elle devra importer dans son pays mais suite à des violences physiques, le paquet explose et la substance se répand en elle, la dotant de pouvoirs quasi surnaturels en décuplant ses capacités cérébrales. Dès lors Lucy va mener un combat multiple, éradiquer le trafic et se venger du gros méchant qui le contrôle, tout en communiquant à un savant spécialiste du cerveau (Morgan Freeman) ses connaissances approfondies par son expérience in vivo, de l’accroissement phénoménal de son potentiel cérébral.

Entre Nikita pour la violence, Jeanne d’Arc pour la mission supranaturelle et des emprunts à d’autres réalisateurs comme La Guerre du feu de Jean-Jacques Annaud ou des images tirées de documentaires, Luc Besson qui fait rarement dans la finesse, nous entraine dans un film d’action et de science-fiction qui finalement laisse plutôt indifférent le spectateur. Les clins d’œil abondent mais sont trop appuyés, Lucy la première femme et « notre » Lucy dans sa dernière version 3.0 (au moins), ou bien le plan où ces deux-là se touchent de l’index (non, non, ce n’est pas ce genre de film !) comme dans la fresque de Michel Ange.

Certes l’idée de départ est intéressante, je l’ai dit et elle ouvre la porte à la discussion. Mais le film en lui-même reste assez quelconque. Les effets spéciaux et trucages n’épatent plus personne aujourd’hui et ce n’est pas la course poursuite en voiture, à contre sens dans la rue de Rivoli, bien qu’elle soit « amusante » à regarder, qui va m’époustoufler. Quant au jeu des acteurs, il n’a absolument rien de notable.

Un petit film pour une grande idée et qu’on oubliera bien vite, car il n’y a rien, cinématographiquement parlant, à en retenir.   

Lucy film de Luc Besson – durée : 1h29 – avec : Scarlett Johansson et Morgan Freeman


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine