Magazine Humeur

Combien de Monique ?

Publié le 28 août 2014 par Crioult

  Hier était fêtée Sainte Monique, aujourd'hui son fils, saint Augustin. Une journée les sépare, mais toute une vie de prière les rapproche: celle d'une mère pour la conversion de son fils.

  Combien de Monique ont ainsi prié et prient encore pour la conversion de leurs enfants ? Combien de mères déplorent de n'y point parvenir ? Qu'ont-elles manqué, oublié de faire dans l'évangélisation de leurs enfants ? Est-ce de n'avoir pas fait la prière, le soir avec ceux-ci? De ne pas les avoir conduits, à la messe le dimanche ? D'avoir tout simplement démissionné ou baissé les bras ? Et peu de tout cela sans doute. A leur décharge, il n'était pas facile d'aller à contre-courant dans une société, où été demandé aux parents de laisser leur enfant libre plus tard de choisir ou non une religion.

  Certains l'ont choisie, mais pas celle espérée, creusant un peu plus le fossé entre  parents et enfants. Il n'est que l'exemple ! la conduite familiale dans ce chemin menant à Dieu. Merci à ma mère de m'avoir "ennuyée" le soir au coucher dans ma chambre pour faire ma prière. Elle ne me contait pas des histoires, mais me faisait réciter le Notre Père, le Je vous salue Marie, le Credo, le Je confesse à Dieu, et tous les actes (foi, charité, contrition etc.); pas question de manquer le messe et à l'époque les vêpres. La pratique ne fut pas suivie, comme dans de nombreux cas, mais le lien était créé. Comme une source sous terre, il ne demandait qu'à resurgir et à être renoué profondément. Les beaux exemples ne manquent pas comme celui de Saint Augustin ou Charles de Foucauld. Rien n'est jamais perdu, encore faut-il l'offrir.

                                                                                      Nicole Vallée

   


Partager via Gmail
Yahoo!
Google Bookmarks



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine